Aimez MaChronique !



dégradation de la façade

Dégradation de la façade : comment y remédier?

Partagez cet article !

La dégradation de la façade résulte de plusieurs facteurs. Outre le vieillissement naturel des murs, elle est occasionnée par les intempéries répétitives, la pollution, les mousses, les lichens et les algues. Rappelons cependant que cette structure remplit un rôle fondamental. En effet, la charpente et les autres éléments de la toiture reposent sur celle-ci. Par conséquent, il est crucial d’assurer sa solidité et son bon état. Que doit-on donc faire face à la dégradation de la façade ? C’est ce dont on va parler dans les paragraphes suivants.

Quels sont les symptômes de la dégradation de la façade d’une habitation ?

Un diagnostic des murs extérieurs de la maison sera entrepris au préalable pour évaluer leur état. Pour cela, il est conseillé de faire appel à un façadier expérimenté. À l’issue de cette opération, la façade sera débarrassée des saletés qui l’envahissent. Ceci étant fait pour que les problèmes qui l’affectent soient bien visibles. 

En effet, certains signes sont jugés comme alarmants du fait qu’ils témoignent de la dégradation de la façade. C’est notamment le cas de :

  • L’effritement du revêtement des murs ou de la peinture,
  • La formation des taches blanchâtres,
  • La présence de fissures,
  • des cloques qui s’étalent le long de la façade.

Si le diagnostic a permis de constater la plupart de ces pathologies, cela signifie que l’étanchéité de la façade fait défaut et qu’elle permet à l’humidité de s’infiltrer. Cependant, les infiltrations d’eau sont à la source de sérieux dégâts. Dans ce cas, on ne peut se limiter au nettoyage de la façade pour qu’elle retrouve son état. Les travaux de ravalement de façade sont obligatoires.

Comment réagir face à la dégradation de la façade ?

L’état général des murs extérieurs du logement dictera la nature des travaux à effectuer. Pour leur donner un second souffle, il suffit parfois de les nettoyer. Dans certains cas, des opérations plus importantes s’imposent.

Les travaux commencent nécessairement par le diagnostic de l’ensemble des murs. C’est à cette occasion que le façadier mesure l’ampleur des dégâts. Par conséquent, il pourra définir la solution à mettre en œuvre pour y remédier. À l’issue de cette première intervention, cet artisan établira le devis des travaux. Ce document donnera des informations précises sur les travaux à entreprendre et leur coût. Ce qui permet à son bénéficiaire de se préparer financièrement à leur réalisation.

Le nettoyage de la façade est entrepris après son diagnostic. Pour mettre en lumière ses défauts, il importe de la débarrasser des différentes souillures qui recouvrent sa surface. Pour ce faire, les experts en ravalement de façade utilisent différentes méthodes. Parmi celles-ci, on citera le nettoyage à haute pression, l’hydrogommage, le ponçage ou encore la nébulisation. Le nettoyage implique également le retrait de la vieille peinture écaillée de la façade.

On poursuit les travaux avec la réparation des imperfections de cette dernière. Concrètement, on procède au colmatage des fissures, à la rénovation des joints des murs et aux travaux d’isolation thermique. Ces deniers sont obligatoires dans le cadre de la réfection complète de la structure.

Pour terminer, on met en place le nouveau revêtement des murs. Nous disposons de l’embarras du choix. En effet, on peut joliment habiller notre façade grâce à la peinture, à l’installation d’un bardage, d’un enduit ou d’un parement de façade. Dans tous les cas, il faut veiller au respect des exigences du Plan Local d’Urbanisme (PLU) en vigueur. Pour que la façade soit parfaitement étanche, il est conseillé de clore les travaux avec l’application d’un traitement hydrofuge. Cette solution lui offre d’ailleurs une meilleure résistance aux intempéries.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !