Contaminés à la salmonellose, des laits infantiles sont retirés de la consommation

Partagez cet article !

Dimanche 10 décembre, le gouvernement a annoncé un retrait massif de laits infantiles du groupe Lactalis. Cette décision a été prise à la suite de l’annonce de cinq cas supplémentaires de contamination par la salmonellose. L’Etat ordonne des mesures correctives avant une production ultérieure. 600 références sont impropres à la consommation.

Cinq nouveaux cas de contamination

Des Livres pour Changer de Vie !




Selon le ministère de l’économie et des finances, la diligence mise en place par Lactalis n’est pas en mesure d’enrayer la contamination. Cette affirmation s’est justifiée par l’annonce de de nouvelles victimes. En effet, Cinq cas de contagion à la salmonellose ont encore été déclarés chez les bébés la semaine dernière. La menace est  grave car, l’un de ces enfants avait été nourri au lait de riz qui, selon la liste établie le deux décembre, ne présentait aucun danger. Selon les informations recueillies, ces nourrissons vont bien. A compter de cette, les analyses et recherches effectuées par les autorités sanitaires et la direction de la consommation ont permis de mettre en lumière la relation entre toutes ces contaminations et la consommation de produits laitiers infantiles provenant de la chaîne de fabrication de l’entreprise Lactalis.

Des recommandations à l’endroit des parents

Aimez-vous ce texte ?

La société française de pédiatrie propose une alternative aux parents qui n’ont pas la possibilité de changer de lait. Il est conseillé à ces derniers, après avoir préparé le biberon, de faire bouillir le lait pendant deux minutes dans une casserole et le donner au bébé après qu’il se soit refroidi. Il s’agit d’une solution provisoire en attendant trouver autre chose. Si d’aventure l’enfant présentait après cela une infection alimentaire, par exemple une diarrhée suivie de fièvre, les parents doivent saisir un médecin dans les délais les plus brefs ou se renseigner dans une pharmacie. Ils peuvent s’y procurer un soluté de réhydratation qui peut être administré à l’enfant pour prévenir la déshydratation.

Partagez cet article !