Concept de compétence:profil infirmier

Partagez cet article !

Méthodologie suivie

 

A partir du concept de compétence, la réflexion collective s’est attachée à identifier les composantes des schémas opératoires, spécifiques du savoir agir infirmier dans des situations de travail données (démarche basée sur le cadre méthodologique défini avec Guy LE BOTERF).

* Identification des compétences générales de l’infirmier (ère)

* Pour chaque compétence identifiée et définie :

. D’abord, identification des critères de réalisation, classés selon la typologie suivante :

         démarche / méthode / mode opératoire

         relation au bénéficiaire

         coopération avec les autres acteurs

         sécurité / continuité

         règles et engagement professionnels

. Puis, pour l’ensemble de ces critères de réalisation, énoncé des ressources nécessaires en terme de :

         savoirs théoriques

         savoirs faire méthodologiques

         savoirs faire techniques

         savoir faire relationnels

 

indispensables à l’exercice du métier (= corpus de connaissances)

. enfin, inventaire de critères de résultats selon la typologie :

         pertinence

         cohérence / synchronisation

         acceptabilité / adhésion

         efficience

sachant que ces résultats ont été déclinés du point de vue des bénéficiaires.

 

 

 

Cadre général 


Définition de la compétence :

Grand Larousse Universel :

Compétence : non féminin (latin compétentia, juste rapport)

«  Capacité reconnue en telle ou telle matière en raison de connaissances possédées et qui donne le droit d’en juger ».

< Personne qualifiée>.

Selon Guy le Boterf, expert en management et développement des compétences :

«  La compétence est un savoir agir responsable et validé, qui nécessite pour gérer des situations professionnelles complexes et événementielles, de savoir choisir, combiner et mobiliser ses ressources propres. »

 

Définition des soins infirmiers :

 

Dictionnaire des soins infirmiers

Domaine : santé, santé Mentale, santé publique, Médecine

«  Ensemble de connaissances, de compétences et de techniques relatives à la conception et à la mise en œuvre d’actes infirmiers. Ils ont pour but de répondre aux besoins de santé d’une personne et/ ou d’une collectivité et font l’objet de la discipline enseignée au personnel infirmier. »

Définition du Conseil International des Infirmières (CII)

 

«Les soins infirmiers, en tant que partie intégrante du système de soins de santé, comportent la promotion de la santé, la prévention de la maladie, les soins aux personnes physiquement et mentalement malades et handicapées de tous âges, et ce dans tous les établissements communautaires et de soins de santé. Dans ce large éventail de soins de santé, le phénomène qui concerne tout particulièrement les infirmières, ce sont «les réponses aux problèmes de santé présents ou potentiels» des individus, de la famille ou du

groupe. Ces réponses humaines vont des réactions de rétablissement de la santé à l’épisode individuel de la maladie et au développement de politiques pour la promotion de la santé à long terme de la population.

Le rôle essentiel des infirmières en soignant les individus, malades ou en bonne santé, consiste à évaluer leurs réponses quant à leur état de santé, à

 

 

les aider dans le maintien ou le recouvrement de la santé (ou à mourir dans la dignité) par l’accomplissement des tâches dont ils s’acquitteraient eux-mêmes s’ils en avaient la force, la volonté ou possédaient les connaissances voulues, et à accomplir ces fonctions de façon à les aider à reconquérir tout

ou partie de leur indépendance le plus rapidement possible. Dans le grand environnement des soins de santé, les infirmières partagent avec d’autres professionnels de la santé et ceux d’autres secteurs du service public les fonctions de planification, réalisation et évaluation afin d’assurer le fonctionnement satisfaisant du système de santé pour la promotion de la santé, la prévention de la maladie et les soins aux personnes malades ou handicapées.» (CII, 1987, p. 36)

 American Nurses‘ Association (1980). Nursing: A social policy statement. Kansas City.

8 Henderson, V. (1977). Principes fondamentaux des soins infirmiers. Genève: Conseil International des Infirmières.

 

Définition de l’Organisation mondiale de la santé (OMS)

 

«La mission des soins infirmiers dans la société est d’aider les individus, les familles et les groupes à déterminer et réaliser leur plein potentiel physique, mental et social et à y parvenir dans le contexte de l’environnement dans lequel ils vivent et travaillent. Ceci exige que les infirmières apprennent et assurent des fonctions ayant trait à la promotion et au maintien de la santé aussi bien qu’à la prévention de la maladie. Les soins infirmiers englobent également la planification et la mise en oeuvre de soins curatifs et de réadaptation, et concernent les aspects physiques, mentaux et sociaux de la vie en ce qu’ils affectent la santé, la maladie, le handicap et la mort.

Les infirmières permettent la participation active de l’individu, de sa famille et de ses amis, du groupe social et de la communauté, de façon appropriée dans tous les aspects des soins de santé, et encouragent ainsi l’indépendance et l’autodétermination. Les infirmières travaillent aussi comme partenaires des membres des autres professions impliquées dans la prestation des services de santé.» (OMS, 1993, p. 18) Juin 2002

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Orientations relatives à la formation des infirmières et infirmiers Diplômés

 

 

Le profil professionnel décrit les exigences que doit remplir l’infirmière diplômée dans le cadre de son activité professionnelle quotidienne. Susceptible d’évoluer avec le temps, ce profil sert de base pour déterminer les compétences à acquérir pendant la formation.

 

Profil professionnel de l’infirmière diplômée

 

L’infirmière diplômée est une professionnelle de la santé à qui est reconnue la compétence et attribuée la responsabilité de prodiguer les soins infirmiers. Ceux-ci ont été définis par plusieurs organisations reconnues. Les définitions citées plus haut constituent la base du présent profil professionnel.

 

Les soins infirmiers sont influencés par les changements socioculturels, politiques, économiques, démographiques et épidémiologiques que connaît la société.

Dans le cadre de la législation en vigueur et sur mandat du client / patient et de la société, l’infirmière diplômée apporte une contribution essentielle à la santé de la population, notamment en matière de maintien et de promotion de la santé.

 

Les clients / patients/bénéficiaires sont des individus de tous âges et leurs proches, des familles et des groupes se trouvant dans divers états de santé physique et/ou psychique et provenant de différents milieux socioculturels. Ces personnes et ces groupes peuvent être touchés par des situations de crise et de dépendance lourdes de conséquences, ainsi que par les suites de traumatismes et d’agressions physiques et psychologiques.

 

L’infirmière diplômée est responsable du processus de soins. Elle prend en considération dans son action l’âge, le sexe, la biographie, le style et le projet de vie ainsi que l’environnement social du client / patient. Elle intègre dans les soins les attentes de ce dernier, de même que ses besoins, ses valeurs personnelles et sa conception de la santé.

Elle tient également compte de la capacité du client / patient à organiser et influencer sa propre existence et à s’adapter à de nouvelles situations.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour garantir la meilleure réponse possible aux besoins en soins des clients / patients, les infirmières diplômées travaillent en intra- et interdisciplinarité avec tous les groupes professionnels concernés. Elles assument une fonction de liaison (interface) et de coordination et défendent les intérêts du client / patient. Quand elles délèguent des actes infirmiers, elles assurent la supervision nécessaire et doivent répondre de leurs actions et décisions.

 

L’ensemble de l’action infirmière se fonde sur les sciences fondamentales, humaines et sociales, notamment la science des soins infirmiers, ainsi que sur les principes de l’éthique professionnelle et sur le développement personnel et professionnel de l’infirmière diplômée.

L’action infirmière requiert en outre dextérité et empathie.

 

Des soins de haute qualité présupposent une réflexion active et permanente sur l’évolution dans les domaines scientifique, technologique, économique et institutionnel. Développant sans cesse leur savoir, leurs aptitudes et leur savoir-faire, les infirmières diplômées réfléchissent à leur pratique quotidienne et l’adaptent à l’évolution des connaissances.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Compétences de l’infirmier(e) : référentiel

 

Pour :

  • Soigner
  • Encadrer
  • Organiser
  • Organiser et participer à de recherche dans le domaine des soins infirmiers

 

  1. Elaborer et mettre en œuvre un projet de soins individualisé
  2. Gérer les activités de soins
  3. Réaliser les soins techniques
  4. Réaliser les soins éducatifs individualisés et / ou collectifs
  5. Conduire des soins relationnels, notamment une relation d’aide et / ou de soutien psychologique avec le bénéficiaire
  6. Former les stagiaires et les nouveaux arrivants.
  7. Contribuer à la valorisation et à l’évolution de la profession

·              Typologie des critères de réalisation :

CR1 – Démarche / méthode / mode opératoire

CR2 – Relation au bénéficiaire

CR3 – Coopération avec les différents acteurs de soins

CR4 – Sécurité / continuité

CR5 – Règles et engagement professionnel

  • Typologie des ressources :

         Savoirs

         Savoirs faire :       – Méthodologiques

– Techniques

                                 – Relationnels

  • Typologie des critères de résultats :
  1. Pertinence
  2. Cohérence / synchronisation
  3. Acceptabilité / adhésion
  4. efficience

 

Compétence N° 1 :

Elaborer et mettre en oeuvre un projet de soin individualisé

 

Critères de réalisation :

 

1 – Démarche /

     Méthode /

     Mode opératoire

      En utilisant la démarche de raisonnement clinique

      En ajustant et en évaluant de façon permanente la réalisation individuelle et collective du projet

2 – Relation au bénéficiaire

 

      En expliquant au bénéficiaire la raison d’être de l’organisation des soins.

      En recherchant et en identifiant de façon négociée la contribution du bénéficiaire et / ou de son entourage.

3 – Coopération avec les différents acteurs de soins

 

      En identifiant le réseau d’acteurs pertinent et en le mobilisant en temps opportun autour d’une conception partagée de prise en charge.

4 – Sécurité / Continuité

 

      En transmettant de façon continue des données orales et écrites significatives pour la continuité et la sécurité des soins.

5 – Règles et engagement professionnels

      En appliquant les règles professionnelles et la démarche éthique.

      En identifiant et en s’engageant dans son champ d’activité professionnelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ressources :

Savoir

      Le concept de soin et les théories de soins

      La connaissance des projets de services et / ou du projet d’établissement et / ou du projet d’équipe

Des Livres pour Changer de Vie !




      Les dispositions législatives sur l’information aux patients

      La démarche éthique

      La collaboration interdisciplinaire et la complémentarité des actions des différents partenaires de soins

      Les textes législatifs sur le dossier du patient

      La démarche d’évolution d’un projet : concept et étapes d’évaluation d’un projet.

      L’économie de la santé : le système de soins et les orientations de la politique de santé. 

Savoirs faire méthodologiques

      Appliquer la démarche de raisonnement clinique.

      Réaliser une observation clinique et en discerner les informations prioritaires. 

      Sélectionner et transmettre de façon orale ou écrite les informations pertinentes pour suivre l’évolution du bénéficiaire. 

Savoirs faire techniques 

      Concevoir, utiliser et / ou actualiser les outils de transcription et de suivi des soins pour une exploitation des données.

Savoirs faire relationnels

      Utiliser les techniques de communication et d’entretien. 

Critères de résultats :

Un projet de soins individualisé :

Pertinence

      Adapté au problème de santé diagnostiqué

      Adapté au contexte du bénéficiaire (familial, socio – économique, culturel…)

Cohérence/ Synchronisation

      Cohérent avec le projet de service et / ou d’équipe

Acceptabilité / Adhésion

      Compris et accepté par le bénéficiaire

Efficience

– Optimisant le rapport coût / efficacité

 

 

Compétence N° 2 :

Gérer les activités de soins

 

Critères de réalisation :

1 – Démarche /

     Méthode /

     Mode opératoire

      En planifiant les activités de soin en cohérence avec les projets de soins individualisés

      En programmant les priorités de soins

      En prévoyant les ressources matérielles nécessaires à la réalisation des activités de soins

      En contrôlant la réalisation des activités planifiées.

2 – Relation au bénéficiaire

 

      En informant et / ou négociant les choix d’organisation en fonction des besoins de la personne et des contraintes de la structure.

3 – Coopération avec les différents acteurs de soins

 

      En coordonnant les activités avec celles des différents partenaires des soins.

      En utilisant toutes les ressources des partenaires de soins dans le cadre de l’interdisciplinarité.

4 – Sécurité / Continuité

 

      En participant au contrôle et à l’évolution de la qualité de l’organisation des activités de soins

      En réalisant la traçabilité des activités de soins. 

5 – Règles et engagement professionnels

      En organisant et en contrôlant les délégations des actes.

 

 

 

 

 

Ressources :

Savoir

      Les différents modes d’organisation du travail infirmier : intérêts, limites, exigences…

      Politiques de santé

      Textes législatifs (décrets relatifs aux actes professionnels, règles professionnelles)

      L’interdisciplinarité : concept de collaboration et repérage des champs de compétences des partenaires de soins.

      Droit du patient

      Politique des vigilances sanitaires 

Savoirs faire méthodologiques

      Appliquer et / ou optimiser le mode d’organisation du travail de la structure

Savoirs faire techniques 

      Maîtriser les principaux outils des soins (référentiels, protocoles, guides, procédures…)

      Utiliser des outils informatisés de gestion et d’évaluation des soins, spécifiques à chaque secteur d’activité

      Appliquer les procédures de gestion de stock (biomédical, pharmacie…)

Savoirs faire relationnels

      Travail en équipe pluridisciplinaire

      Utiliser les techniques de communication et  d’entretien.

Critères de résultats :

Une organisation des soins performante :

Pertinence

      Conforme à la programmation des activités de soins

      Adaptée aux besoins du bénéficiaire

Cohérence/ Synchronisation

      Respectée dans le temps pour les activités prévues

Acceptabilité / Adhésion

    Compris et acceptée par le bénéficiaire et les différents acteurs

Efficience

    Utilisant de façon optimale toutes les ressources

 

 

 

 

 

 

 

 

Compétence N° 3 :

Réaliser les soins techniques  

 

Critères de réalisation :

 

1 – Démarche /

     Méthode /

     Mode opératoire

      En mobilisant ses connaissances professionnelles pour une prise de décision ou pour une pertinence dans l’application des prescriptions.

      En respectant la programmation établie

      En appliquant avec dextérité les techniques de soins adaptées à la personne et à la situation

      En appliquant les protocoles de soins

      En évaluant les résultats des actions entreprises.

2 – Relation au bénéficiaire

 

      En donnant une information éclairée au bénéficiaire

       En négociant l’accord du bénéficiaire dans le cadre du contrat de soins. 

3 – Coopération avec les différents acteurs de soins

 

      En coordonnant ses interventions avec celles des autres partenaires dans le cadre du projet de soin

4 – Sécurité / Continuité

 

      En appliquant les procédures liées aux vigilances

      En transmettant des informations orales et écrites significatives pour la continuité des soins.

5 – Règles et engagement professionnels

      En oeuvrant dans son champ de compétence dans le respect de la vie et de la personne.

 

 

 

 

 

Ressources :

Savoir

      Textes législatifs (décrets relatifs aux actes professionnels, règles professionnelles…)

      Procédures de vigilance : hémovigilance, bactriovigilance, pharmacovigilance…

      Connaissances théoriques sur les soins techniques acquises pendant la formation et actualisées

      Droit du patient

      Démarche d’évaluation de l’activité  et de la qualité des soins

Savoirs faire méthodologiques

      Utiliser le raisonnement clinique et la démarche de soin

      Utiliser les outils de soins (banque de donnée, protocoles, fiches techniques, documents nécessaires au suivi du bénéficiaire)

      Evaluation la qualité de ses propres pratiques de soin

Savoirs faire techniques 

      Utiliser les connaissances pratiques sur les soins techniques acquises pendant la formation et actualisées.

Savoirs faire relationnels

      Utiliser les techniques de communication et d’entretien

Critères de résultats :

Des soins de qualité

Pertinence

      Adaptée au problème de santé

Cohérence/ Synchronisation

      Conforme avec le projet de soins individualisé

Acceptabilité / Adhésion

    Négociés avec le bénéficiaire

Efficience

    Réalisés dans le temps imparti

    Réalisés selon les normes de qualité établies.

 

 

 

 

 

 

 

 

Compétence N° 4 :

Réaliser les soins éducatifs individualisés et / ou collectifs

 

Critères de réalisation :

 

1 – Démarche /

     Méthode /

     Mode opératoire

      En utilisant la démarche d’éducation pour la santé

      En prévoyant les ressources nécessaires à la réalisation du projet éducatif.

2 – Relation au bénéficiaire

 

      En recherchant l’adhésion et / ou la participation au projet éducatif de la personne ou de la population bénéficiaire.

3 – Coopération avec les différents acteurs de soins

 

      En participant à la formalisation et à la réalisation du projet éducatif en équipe pluridisciplinaire

      En communicant le projet aux acteurs concernés

      En mobilisant les différents acteurs participant au projet éducatif.

4 – Sécurité / Continuité

 

      En transmettant des informations orales et écrites significatives pour la continuité du projet éducatif.

5 – Règles et engagement professionnels

      En oeuvrant dans son champ de compétence dans celui de l’éthique professionnelle.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ressources :

Savoir

      Textes législatifs (décrets relatifs aux actes professionnels, règles professionnelles)

       Politique sociale et de santé

      Références législatives prévalentes dans l’exercice professionnel.

      Santé Publique (sociologie, épidémiologie, statistiques, orientations de la politique de santé…)

      Orientation des politiques institutionnelles

      Concepts et théories de l’apprentissage y compris de l’évaluation

      Méthodologie de la démarche éducative

Savoirs faire méthodologiques

      Appliquer la méthodologie de la démarche éducative

      Appliquer les méthodes d’apprentissage et d’évaluation

Savoirs faire techniques 

      Utiliser ou créer les outils d’apprentissage

      Utiliser ou créer les outils d’évaluation.

      Utiliser ou créer les outils de communication

      Mettre en oeuvre les techniques d’animation de groupe et d’entretien. 

Savoirs faire relationnels

      Développer des attitudes et des capacités propices à l’utilisation des techniques relationnelles.

Critères de résultats :

Un projet éducatif individualisé ou collectif

Pertinence

      Adapté aux besoins de la personne ou de la population bénéficiaire

Cohérence/ Synchronisation

      Conforme aux orientations de la politique de santé Publique et institutionnelle

Acceptabilité / Adhésion

    Compris et accepté par la personne ou le groupe de personnes

Efficience

     Visant à maintenir ou modifier et / ou améliorer le comportement des individus ou de la population.

 

 

 

 

Compétence N° 5 :

Réaliser les soins éducatifs individualisés et / ou collectifs

 

Critères de réalisation :

 

1 – Démarche /

     Méthode /

     Mode opératoire

      En adaptant les techniques relationnelles à la personne ou au groupe et à la situation de soin.

2 – Relation au bénéficiaire

 

Aimez-vous ce texte ?

      En favorisant les conditions nécessaires à la relation.

      En recherchant l’adhésion du bénéficiaire dans le cadre du contrat de soins

3 – Coopération avec les différents acteurs de soins

 

      En partageant la politique de soin relationnelle définie par le service

4 – Sécurité / Continuité

 

      En transmettant des informations orales et écrites significatives pour la continuité du projet éducatif.

5 – Règles et engagement professionnels

      En oeuvrant dans son champ de compétence dans le respect de la personne et dans le respect de la confidentialité. 

      En analysant son propre positionnement professionnel dans l’utilisation des différentes techniques relationnelles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ressources :

Savoir

      Cadre réglementaire d’exercice professionnel :

  • Droit et information de la personne (lois, chartes…)
  • Code éthique ou juridique
  • Texte législatifs relatifs aux actes professionnels et règles professionnelles, éthique professionnelle.
  • Concept de communication et de relation d’aide
  • Science humaines : psychologie, sociologie ; ethnologie, anthropologie.

·         Concepts et théories de soin.

Savoirs faire méthodologiques

       Utiliser le raisonnement clinique, la démarche de soin et la démarche éthique.

Savoirs faire techniques 

      Utiliser les

  • Techniques de communication
  • Techniques d’animation de groupe
  • Techniques d’entretien
  • Outils d’évaluation du soin relationnel 

Savoirs faire relationnels

      Développer des attitudes et des capacités propices à l’utilisation des techniques relationnelles.

      Participer à des groupes d’analyse de pratiques, de paroles et / ou de supervision.

Critères de résultats :

Une conduite de soins relationnels de qualité :

Pertinence

      Adaptée aux besoins d’aide du  bénéficiaire

Cohérence/ Synchronisation

      Conforme au projet de soins individualisé

Acceptabilité / Adhésion

    Négociée avec bénéficiaire selon des indicateurs préalablement définis.

Efficience

     Conforme aux indicateurs définis avec le patient.

 

 

 

 

 

Compétence N° 6 :

Former les stagiaires et les nouveaux arrivants

 

Critères de réalisation :

 

1 – Démarche /

     Méthode /

     Mode opératoire

      En organisant l’accueil du stagiaire et du nouvel arrivant

      En mettant en œuvre le contrat d’encadrement défini en équipe (identification des acquis, objectifs en lien avec la spécificité du lieu d’exercice, organisation tutorat, étapes d’évaluation…)

      En mesurant avec le stagiaire ou le nouvel arrivant l’écart entre l’attendu du contrat d’apprentissage et le réalisé

      En favorisant l’auto évaluation pour un réajustement du réalisé. 

2 – Relation au bénéficiaire

 

       En intégrant le stagiaire ou et nouvel arrivant dans le projet d’équipe et / ou dans le projet de service.

3 – Coopération avec les différents acteurs de soins

 

      En mobilisant les personnes ressources dans le cadre de l’interdisciplinarité

4 – Sécurité / Continuité

 

      En transmettant les savoirs, les savoirs faire procéduraux et les valeurs éthiques nécessaires à l’exercice de la profession  

5 – Règles et engagement professionnels

      En participant activement à l’accompagnement pédagogique, dans son champ de compétence et dans celui de l’éthique professionnelle.

 

 

 

Ressources :

Savoir

      Références législatives prévalentes des le secteur de l’exercice professionnel.

      Textes législatifs règlementant les actes professionnels, les règles professionnelles et la formation professionnelle.

       Concept de soins et valeurs professionnelles

      Concepts et théories de l’apprentissage y compris l’évaluation.

      Organisation institutionnelle (charte, organigramme, règles de fonctionnement spécifiques au lieu d’exercice…)

Savoirs faire méthodologiques

       Repérer les processus d’apprentissage

      Conduire le contrat d’encadrement défini avec le stagiaire ou le nouvel arrivant

      Utiliser les méthodes d’évaluation.

Savoirs faire techniques 

      Appliquer les principes pédagogiques d’encadrement

      Utiliser les outils d’évaluation.

Savoirs faire relationnels

      Développer des attitudes propices à une relation pédagogique adaptée au stagiaire et / ou au nouvel arrivant.

Critères de résultats :

L’atteinte des objectifs de stage ou d’intégration définis dans le contrat d’encadrement :

Pertinence

      Adaptée au niveau d’apprentissage du stagiaire et / ou aux attentes du secteur d’exercice pour le nouvel arrivant.

Cohérence/ Synchronisation

      Conforme aux exigences du contrat d’encadrement ou d’intégration.

Acceptabilité / Adhésion

    Comprise et reconnue par le stagiaire ou le nouvel arrivant.

Efficience

     Favorisant la mobilisation des savoirs attendus pour un exercice de qualité.  

 

 

 

 

 

 

 

Compétence N° 7 :

Contribuer à la valorisation et à l’évolution de l’exercice professionnel

 

Critères de réalisation :

 

1 – Démarche /

     Méthode /

     Mode opératoire

      En contribuant à la mise en œuvre des démarches qualité

2 – Relation au bénéficiaire

 

       En intégrant les attentes des bénéficiaires dans l’évolution de la politique de soin

3 – Coopération avec les différents acteurs de soins

 

      En partagent son expérience et ses acquis en vue d’un enrichissement collectif.

4 – Sécurité / Continuité

 

      En actualisant ses connaissances

      En évaluant ses pratiques professionnelles

      En transférant les savoirs professionnels pour la continuité et la promotion de l’exercice infirmier.

5 – Règles et engagement professionnels

      En participant à des activités de formation

      En participant à des activités de recherche

      En s’engagement dans la dynamique d’instances professionnelles nationales et / ou internationales.

 

 

Ressources :

Savoir

      Culture professionnelle :

Þ      Historique de la profession

Þ      Différents programmes de la formation initiale

Þ      Différents concepts et théories de soin *cadre réglementaire + Référence législatives prévalentes…

Þ      Instances professionnelles représentatives

          Dictionnaire en soins infirmiers 

          Politiques sanitaires et sociales.

          Démarche et méthodologies de recherche

          Publications professionnelles.

Savoirs faire méthodologiques

       Utiliser les méthodologies de recherche documentaire, recherche appliquée…

Savoirs faire techniques 

      Utiliser les procédures et les outils professionnels référencés.

      Utiliser des méthodes de diffusion des savoirs infirmiers (orales et écrites)

      Créer de nouvelles procédures ou outils

Savoirs faire relationnels

      Développer des attitudes propices au partage des savoirs infirmiers pour la promotion et l’évolution de la profession. .

Critères de résultats :

La participation à l’optimisation de la qualité des soins 

 

Pertinence

      Adaptée aux besoins de la population.

Cohérence/ Synchronisation

      Conforme aux politiques de santé

      Inscrite dans une dynamique d’évolution

Acceptabilité / Adhésion

    Reconnue par tous les partenaires du système de santé

Efficience

    Enrichissant la pratique professionnelle au service des professionnels et des bénéficiaires de soins

    Promouvant la mise en œuvre des soins infirmiers répondant aux attentes et aux besoins des usagers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partagez cet article !