Aimez MaChronique !



Comment transforme-t-on l’orge brassicole ?

Partagez cet article !
Chaque saison, la France produit plus de 12 MT d’orge représentant le premier producteur européen d’orge brassicole et le premier exportateur mondial de malt. En fait, le 1/5 des bières brassées dans le globe est issu d’orges de brasserie et de malts français. Dans la suite, on vous propose un aperçu sur la production et la transformation de l’orge brassicole ensoulignant l’importance machines de nettoyage et de séparation de grains

Production et exportation d’orge brassicole en France

En France, il existe plus 120 K exploitations de culture d’orge réparties principalement sur la région Nord-Est du pays (Alsace, Lorraine, Champagne-Ardenne, Franche-Comté) Au cours de la saison 2017/2018, 1,9 M ha d’orge ont été exploités, soit 20 % de la surface céréalière totale du pays. La production s’est élevée à plus de 12,1 MT de grains produits dont la moitié a été exportée. Pour les 12 MT d’orge récoltées en France. Les orges de brasserie, également nommés orges brassicoles ou orges du printemps représentent plus de 3 MT soit plus d’un quart du total annuel. Le trois quarts d’orges brassicoles français est destiné à l’exportation.

Spécificités de la culture d’orges brassicoles en France

Préparation du sol

L’orge est très sensible aux conditions d’implantations, d’où il faut éliminer tout obstacle d’enracinement.

Semis

La période idéale du semis d’orge brassicole est entre 15 février et 15 mars. À la fin du mars, il est conseillé de s’orienter vers une autre culture.

Fertilisation

C’est une opération délicate pour l’orge brassicole, car la fertilisation impacte considérablement la teneur en protéines de graines. Il est conseillé donc d’être rigoureux en termes de quantité et de période d’intervention.

Désherbage

Il faut adopter toutes les actions préventives qui contribuent au bon état de la terre de l’exploitation : rotations longues et diversifiées, labour occasionnel, déchaumage et faux-semis…

Maladies et ravageurs

Il y a peu de maladies qui menacent l’orge brassicole en optant pour des variétés résistantes à la Rhynchosporiose, l’Helmintosporiose et à la Rouille.

Récolte

La récolte d’orge du printemps commence en mois du juillet au mois d’août. La teneur d’eau recommandée à la récolte est à 14%.

Stockage

C’est une étape aussi importante pour la conservation du pouvoir germinatif et la qualité de grains. Les conditions dans le silo ne doivent pas dépasser 15°C de température et 14% d’humidité.

Transformation de l’orge brassicole

Avant d’être brassée directement en bière, l’orge doit, en premier lieu, transformée en malt. Cette procédure est connue par le maltage et inclut plusieurs étapes techniques : ·             La trempe des grains d’orge dans l’eau ·             Mis à germiner pendant 5 à 6 jours ·             Séchage à 100°C, le touraillage pour dégager les arômes ·             Passage au brassage ·             Décortication de grains mélangés à l’eau ·             Chauffage, brassage et filtration pour avoir le moût ·             Fermentation avec la levure et ajout du houblon

Le nettoyeur-séparateur de JK Machinery

Afin d’assurer la qualité souhaitée du produit fini, il faut utiliser dès le début de la phase de transformation, les machines adéquats pour faciliter et optimiser l’efficacité des étapes qui suivent. Le nettoyeur séparateur de JK Machinery permet efficacement le nettoyage et la séparation de grains d’orge de toutes impuretés (déchets, pierres, mottes de terre, graines très petites ou brisées…) et ceci avec un simple usage et un fonctionnement économique et quasi silencieux.
Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !