Aimez MaChronique !



Comment se préparer au décès inattendu d’un conjoint?

Partagez cet article !

Il peut être difficile de vivre le décès inattendu d’un proche. Le chagrin, la peine, voir la colère nous accable et nous empêchent d’agir rationnellement. Toutefois, il faut continuer à vivre, et même si cela n’est pas très agréable, il vous faut accomplir certaines formalités. Voici quelques conseils qui vous aideront à surmonter l’épreuve du décès d’un conjoint.

Quelles sont les démarches immédiates suite à un décès?

Tout d’abord, si le décès survient à l’extérieur d’un hôpital, il vous faut contacter, dans les 24h, le médecin de votre partenaire, afin que celui-ci constate le décès. Toutefois, si celui-ci est absent, sachez que deux agents de police peuvent également constater le décès et transporter le défunt à l’hôpital le plus proche.

Afin de respecter les volontés de la personne (don d’organes, funérailles, etc.), il faudra que vous trouviez la version la plus récente de son testament. Si elle n’a pas rédigé de testament, vous pouvez vous baser sur ses volontés exprimées de son vivant.

Prenez ensuite rendez-vous avec une maison funéraire pour organiser les arrangements funéraires (déclaration de décès, déroulement de la cérémonie, etc.). Si vous avez besoin d’être guidé, vous pouvez faire appel à un conseiller.

Transmettez, dès que possible, la déclaration de décès au Directeur de l’état civil afin d’obtenir un certificat de décès officiel. Celui-ci est nécessaire pour toutes les démarches administratives qui vont suivre.

S’occuper des démarches administratives

Évidemment, c’est la dernière chose à laquelle vous avez envie de penser en cette période délicate. Pour autant, il est nécessaire de s’y pencher, ne serait-ce que pour entamer le processus de deuil.

Pour éviter de vous noyer dans les démarches, procédez par ordre d’importance. Tout d’abord, il vous faudra vous occuper des différentes procédures liées à la succession (nomination d’un liquidateur, biens possédés par le défunt, ouverture d’un compte bancaire sur lequel la succession sera versée, etc.).

Puis, si votre conjoint a souscrit, de son vivant, à une assurance vie, il vous faudra contacter l’organisme en charge afin d’être indemnisé.

Occupez-vous ensuite de tout ce qui relève des factures, des abonnements, des impôts, etc.

Enfin, vérifiez si vous êtes éligible à de quelconques prestations ou dédommagements, ceux-ci pourraient grandement vous aider à régler les frais de décès.

Faire le deuil de son conjoint

Toutes ces démarches administratives sont nécessaires, mais ne vous oubliez pas, pensez à vous, même si ce n’est pas toujours facile de composer avec la mort d’un partenaire. Sachez que vous n’êtes pas seul. Vos proches, ainsi que vos amis, peuvent vous être un soutien immense face à cette douloureuse épreuve.

Vous pouvez aussi, si vous le souhaitez, consulter un professionnel qui saura vous accompagner tout au long de votre deuil. Des groupes d’entraide sont aussi une bonne solution, car vous pouvez discuter avec des personnes qui traversent la même période que vous.

Enfin, ne précipitez surtout pas les choses, laissez le temps faire son travail. Le deuil peut-être un processus plus ou moins long, alors ne reprenez une vie normale que lorsque vous vous sentez prêt.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !