Comment se faire des ennemis ? Facile !

Partagez cet article !

Je suis en train de relire le livre de David Servan Schreiber, dont je ne saurai trop vous conseiller la lecture. Son titre « Guérir le stress, l’anxiété et la dépression sans médicament, ni  psychanalyse « .
Je pense que le terme « guérir » est un peu prétentieux par rapport au livre, mais soyons francs maintenant, il faut vendre. Et puis, ce monsieur est docteur psychiatre, lui peut se le permettre. J’ai trouvé dans ce livre des choses intéressantes, notamment, la façon la plus efficace et garantie, pour se faire des ennemis !

La première méthode et de critiquer l’autre, ce qui revient à le juger et le mettre dans une situation d’infériorité. Les humains sont câblés comme ça, chacun à son système de valeurs qui lui est propre, et tant que son système de valeurs n’est pas respecté par l’autre, il se sent inconfortable, et la tendance naturelle et de rendre l’autre coupable de cet inconfort.

La deuxième méthode tout aussi efficace, c’est de mépriser la personne. Le mépris se concrétise par des attitudes ou des paroles par rapport à l’image négative que l’on a de l’autre. Exemple: « tu es ridicule ». En réalité, je juge arbitrairement par mon système de valeurs que ce que fait l’autre, est ridicule. Pour être rigoureux, je devrais dire à la personne, « je perçois ce que tu fais, comme étant ridicule » et non pas de coller l’étiquette « tu es d’une personne ridicule », car on est pas, ce que l’on fait.

La troisième méthode est l’escalade verbale. Si on me dit que je suis ridicule, je contre-attaque en essayant de blesser plus la personne qui m’a jugé négativement. Je vais lui répliquer de telle façon, de lui faire regretter ce qu’elle m’a dit. À la fin de cette joute, où tout le monde s’est défoulé, il peut y avoir un gagnant et un perdant. Mais en réalité, il y aura deux perdants qui auront de toute façon une fort mauvaise image de l’autre.

La quatrième méthode, c’est l’évitement. La situation étant suffisamment dégradée, une personne ou plusieurs décident de ne plus communiquer. Cette méthode empêche aux parties, de refaire le point, de s’ajuster, de s’excuser. Plus de communication entre les personnes ne peut que conduire au désastre.

Pourquoi s’intéresser à ces méthodes qui conduisent inévitablement à l’échec ? Parce que, ces tendances néfastes à notre qualité de vie, font souvent partie de nous. C’est presque inné dans chacun de nous. Probablement héritage de notre passé génétique, où il était question de survie, il faut bien prendre conscience, de ces « buggs » dans notre programmation d’humain. Qu’y a-t-il de plus facile que de critiquer quelqu’un? Que de mépriser une personne, car on estime qu’elle ne vaut pas grand-chose. Facile aussi de s’envoyer des insultes à la figure ! Et pour terminer, « faire du boudin » ou faire comme si l’autre n’existait pas ! On a tous fait cela un jour ou l’autre. Moi aussi ! Et pourtant !

Aimez-vous ce texte ?

J’ai écris ce petit article, pour que ceux qui le lisent, dans une de ces situations, puissent se rappeler qu’il faut communiquer autrement avec les autres, pour avoir des bonnes relations harmonieuses avec son entourage et une meilleure vie.

Alain Hypnothérapeute émotivo-rationnel Tel 514 735 9672 Montréal

Partagez cet article !

Des Livres pour Changer de Vie !