Chales d’Orenbourg : une douceur incomparable

Partagez cet article !

De tout temps, le chale reste une valeur sure, et l’on peut attribuer ce succès à la beauté de cette indispensable finition de votre tenue.

La mode des chales revient régulièrement, car l’engouement pour les chales a connu une grande période depuis la fin du 17e siècle, avec la découverture des chales du Cachemire, lors de la conquète des Indes.

Les chales d’orenbourg existaient déjà à cette époque, et leur succès ne s’est jamais démenti. Ce sont des produits très comparables, car ils sont réalisés avec la même matière : le duvet de chèvre.

Ce duvet de chèvre est un matériau unique: seule une race de chèvre des montagnes en possède, et seulement quelques centaines de grammes étant produites par chaque animal, c’est un matériau plutôt rare.

Le duvet pousse principalement au niveau du cou, la production par animal est donc assez réduite, ce qui le rend d’autant plus précieux.

Un produit naturel aux qualités exceptionnelles

Les fibres du duvet de chèvre ne font que quelques microns d’épaisseur, parmi les plus fines du monde animal, ce qui donne aux tissus une douceur extraordinaire, ainsi qu’une excellente isolation thermique qui rendent les chales doux et chauds à la fois

Des Livres pour Changer de Vie !




Tout ceci explique que les chales Russes d’Orenbourg séduisent les amateurs de très beaux produits, et qu’ils soient recherchés pour leur style et leur confort par nos compagnes, et ce, dans le monde entier.

Là ou les chales Russes d’Orenbourg se distinguent nettement des chales du cachemire, c’est dans le procédé utilisé pour la fabrication. Les chales d’orenbourg sont réalisés exclusivement en tricotage, alors que le cachemire est tissé.

C’est ce qui fait une nette différence. Grace au tricot, le tissu prend un gonflant exceptionnel et devient très souple, ce qui en font un produit très agréable à porter.

A l’inverse, ce procédé est difficile à automatiser.

Toutes les fibres animales et végétales peuvent être faconnées en fils que l’on peut ensuite tisser dans des machines spécialisées. Le tricotage en revanche, avec ces fibres si particulières, est plus difficile à faconner par une machine.

Une fabrication artisanale pour un produit de qualité

C’est pourquoi une grande partie de la production de chales d’orenbourg est réalisée à la main, et tout autour de la ville d’Orenbourg, on peut trouver de nombreux marchés de producteurs de duvet avec les innombrables artisans qui le travailleront pour en faire ces produits si merveilleux.

L’imagination et le savoir faire font merveille dans la réalisation, tant au niveau des motifs que des procédés de fabrication, ce qui procure parfois de véritables oeuvres d’art que vous pourrez porter avec fierté.

Aimez-vous ce texte ?

Parmi toutes les techniques utilisées, l’une des plus remarquable est la technique de la fourchette, permettant la création de motifs très artistiques et aérés, en conservant une efficacité thermique exceptionnele alliée à un confort très agréable.

Le duvet de chèvre est une fibre très résistante, ce qui fait que les chales d’orenbourg ont une grande résistance, se marient avec tout, vos envies les plus folles, et représentent toujours en harmonie avec n’importe quel vêtement

Le chale vous semble un peu surranné? Il n’en est rien, le chale est de retour, on le voit partout, et il fera fureur cet hiver.

Il ne vous plus qu’à en trouver, mais ça n’est pas facile, car la production et la diffusion restent confidentiels, vous devrez donc vous tourner vers les spécialistes de l’artisanat russe, notamment sur le net.

Chez Troika, on vend de l’artisanat de Russie, et vous y trouverez bien sur une large gamme de chales d’Orenbourg. Shop.itroika

Partagez cet article !