Aimez MaChronique !



Avoir un pack de six abdominaux ?

Partagez cet article !

Vous avez beau passer des heures et des heures à faire des crunchs et à soulever votre bassin, vous n’y arrivez pas. Vous n’arrivez pas à obtenir ces satanés abdos en pack de 6. Et il faut dire que pourtant, vous y mettez du cœur à l’ouvrage. Plein badin, vous ne vous résignez pas. Et vas-y que je recommence à coup de 100 crunchs, comme si il en pleuvait. Le problème, Messieurs, c’est que vous ne faites pas ce qu’il faut. Et ce n’est même pas de votre faute, tant le sujet des abdominaux, comme tous sujets forts, est victime de mythes et de légendes urbaines. Alors dans cet article, Jonathan, notre coach sportif, va mettre les points sur les i et remettre à plat les bases pour avoir, enfin, ce pack de 6 que vous rêveriez de vous offrir.

Le pack de 6 : Un objectif pour tous

C’est souvent l’argument marketing numéro un de ce qui touche autour du corps masculin. Vecteurs de fantasmes et symboles de l’Apollon des temps modernes et reculés, les abdos en pack de 6 sont bien (trop) souvent la préoccupation numéro 1 des hommes qui se lancent dans une démarche de développement et de transformation physique. Cependant donc, tout et n’importe quoi se dit sur comment obtenir ces abdos en pack de 6, avec des contre-vérités hallucinantes issues de l’imagination peu scrupuleuse des publicitaires et des apprentis sorciers de l’entretien physique, appuyés par un imaginaire collectif nourri aux scènes d’entraînements aux crunchs sans fin de Rocky où aux déclarations de Cristiano Ronaldo AKA « Je fais 3 000 abdos par jour ».

C’est pour cela qu’il est essentiel de se poser un instant et de raisonner intelligemment sur la question. Pour cela, je m’appuierai aussi sur mon expérience de coach sportif et des résultats que j’ai pu obtenir pour mes clients.

Les abdominaux sont des muscles comme les autres

Pour bien comprendre, on va faire un point de bon sens. Tout d’abord, contentez-vous de vivre votre quotidien normalement. Vous-vous levez, vous asseyez, rigolez, conduisez, marchez… Et tant d’autres actions qui, vous allez vous en rendre compte maintenant que je pointe le doigt dessus, sollicitent vos abdos. Mieux encore : aviez-vous remarqué que lorsque vous pratiquez la musculation, que vous entrainiez n’importe quel groupe musculaire, vos abdominaux se contractaient pour garder votre dos droit et assurer votre équilibre ?

De fait, vous comprenez : vos abdominaux travaillent continuellement, sans arrêt. Alors à quoi bon les solliciter encore plus avec d’ignobles séries de crunchs ou de soulevés de bassin interminables ?

A rien. Si ce n’est les surentrainer. Ou au mieux, à les sur développer, ce qui risque de vous donner une impression visuelle de « gros ventre ».

Pourquoi entrainer vos abdos comme vous le faites ne vous donnera pas ce fameux pack de 6

Après cette piqure de rappel logique, on enfonce le clou. Et il est ici question d’anatomie. Soit un petit cours express d’anatomie de votre sangle abdominale. Alors pour faire simple, vos abdos se composent :

Des abdos du bas

Des abdos du haut, qui avec ceux du bas forment le grand droit, soit ce fameux pack de 6 que vous seriez donc tout prompts à surentrainer;

Des abdos obliques, responsables du V au niveau des hanches ;

Des abdos profond, dont les transverses, qui servent notamment à maintenir le dos droit et à avoir un ventre plat.

Et vous, avec vos crunchs, vous entrainez quoi ? Simplement la surface qui, comme nous venons de le voir, n’a en aucun cas besoin d’être stimulée encore plus que ce que vous le faites déjà en vivant au quotidien et en faisant de la musculation.

Alors pourquoi vous ne le voyez pas votre pack de 6 ?

Tout simplement parce que votre grand droit est recouvert d’une trop importante couche de gras. Alors ca y est, la logique commence à se dessiner : pour avoir de beaux abdos, il est essentiel de perdre cette satanée graisse, mais aussi de ne pas négliger ces deux autres portions (obliques et transverses) que vous snobiez jusqu’alors.

Les bons réflexes pour entrainer ses abdos

Cette chose mise au point, je vais maintenant vous livrer mes secrets pour enfin obtenir un joli six pack.

Tout d’abord, il est essentiel de vous débarrasser de cette graisse que vous avez et qui vous empêche de voir votre tablette. Alors le mieux, c’est du cardio. Ok. Mais pas n’importe comment. Là encore, on va repousser un autre mythe : celui des 40 minutes nécessaires pour perdre du gras. Non, intelligemment, on va faire des séances courtes (30mn maximum) en ciblant le seuil où votre corps brule de la graisse. Ce seuil, il se situe à environ 70% de votre fréquence cardiaque maximum (Fréquence cardiaque maximum approximative = 220 – votre âge). Alors on court à cette intensité de battement du cœur, et on alterne avec des moments en fractionné (2mn de course très lente, puis 5mn de course à 70%, puis re 2mn de course très lente etc.).

Ensuite, on se contente d’entraîner le reste de son corps pour stimuler harmonieusement votre grand droit et le voir s’étoffer.

On continue en enchaînant avec les exercices pour obliques, comme les élévations latérales ou le Russian Twist, et on termine par des séances de pliometrie pour tonifier et renforcer les transverses, avec des exercices comme la planche par exemple.

Et ? Et c’est tout. Il n’y a rien de sorcier, à condition de prendre le problème par le bon bout avec la dose de bon sens nécessaire. Alors plus une seconde à perdre, et tous à l’entraînement ! A très bientôt Modelizer.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !