Aimez MaChronique !



Adjointe virtuelle : L’alliée des travailleurs autonomes

Partagez cet article !

De plus en plus de travailleurs autonomes et de dirigeants de micro-entreprises ont compris l’importance de déléguer à des professionnels comme l’adjointe virtuelle. Cette dernière pourra s’occuper des détails pendant que le client concentrera ses efforts et son talent à la croissance de son entreprise.

Mais qu’est-ce qu’une adjointe virtuelle ?

Une adjointe virtuelle est une travailleuse autonome. Elle exécute, à partir de son bureau, une variété de services pour le bénéfice d’une entreprise, d’un professionnel ou d’un travailleur autonome.

Elle offre une variété de services administratifs et techniques et qui développe une relation à long terme avec ses clients. Dans la liste de services d’une adjointe virtuelle, on peut retrouver le traitement de textes, la transcription et la mise en page de documents. À ceux là viennent s’ajouter d’autres services reliés à Internet comme la mise à jour de sites Internet, le marketing par courriel, la gestion de la présence en ligne avec les différents médias sociaux comme Facebook et Twitter, ainsi que la création de blogues.

L’adjointe virtuelle est toutefois davantage qu’une secrétaire à distance. En travaillant étroitement avec chaque client, elle apprend à bien connaître son entreprise. Non seulement elle libère du temps pour le client, mais elle participe aussi à la croissance de l’entreprise de différentes façons.

D’où viennent les adjointes virtuelles ?

Le terme Virtual Assistant a été utilisé dans les années 80, au tout début d’Internet, mais c’est surtout vers le milieu des années 1990 que le concept a pris de l’expansion. Avant, nous étions des secrétaires à distances, des travailleurs autonomes. Selon plusieurs réseaux, c’est Thomas J. Leonard, fondateur de Coach U qui a rendu le concept populaire en décrivant sa relation de travail avec son adjointe Stacy Brice, fondatrice d’Assist U, la première « Université » pour les adjointes virtuelles. Madame Brice travaillait déjà à distance avec plusieurs clients depuis les années 1980 et suite à de nombreux appels de personnes qui voulaient faire comme elle, elle décide de fonder Assist U en 1997.

En 2011, il y a plus de 15000 adjointes virtuelles à travers le monde qui font partie d’associations et de regroupements divers et ce nombre ne cesse d’augmenter. De ce nombre, un très faible pourcentage est francophone. Une quinzaine d’adjointes virtuelles francophones canadiennes se sont regroupé pour former le Réseau des professionnelles en soutien administratif virtuel où les clients peuvent consulter un répertoire ou compléter un formulaire d’appel d’offre. (http://www.rpsav.com)

Extrait du eBook Adjointe virtuelle d’excellence – Comment démarrer son entreprise d’assistance virtuelle sur une base solide écrit par Danielle Guérin et Marie-Renée Buczkowski.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !