Aimez MaChronique !



a quoi sert un échafaudage

À quoi sert un échafaudage ? Quel type choisir ?

Partagez cet article !

Vous souhaitez repeindre un pignon, refaire votre façade ou vous débarrasser des branches superflues de votre arbre. Tous ces travaux nécessitent généralement de prendre de la hauteur. Et pour les réaliser dans de bonnes conditions, il vous faudra utiliser un échafaudage. Une construction temporaire qui est bien plus efficace qu’une échelle, afin de vous permettre de travailler de vos deux mains, sur un vaste espace de travail. Encore faut-il choisir le type d’échafaudage qui convient le mieux à vos besoins.

En quoi un échafaudage vous est-il utile ?

Tout comme un escabeau, une échelle et une plateforme de travail,  l’echafaudage constitue un matériel d’accès, qui vous permet de travailler en hauteur. En particulier, si vous devez opérer sur des chantiers en altitude. Pouvant parfois être accompagnée d’une poulie, cette construction temporaire est aussi capable de vous faire parvenir les équipements et matériaux nécessaires. Cela, quel que soit le niveau de votre zone de travail. Cette installation est notamment courante dans le domaine professionnel du bâtiment. Toutefois, en tant que particulier, vous avez également la possibilité de l’utiliser dans le jardinage ou l’aménagement paysager.

Pour pouvoir vous en servir, sachez que vous devez vous conformer à certaines normes. Entre autres, la norme NF E 85 200 concerne l’utilisation d’échafaudages pour des travaux domestiques. Le plancher devant être à une hauteur maximum de 5 m. Pour vous assurer une sécurité optimale, il est alors mieux de miser sur un modèle conforme à cette norme. Il y a aussi la norme EN 1004 qui s’applique quant à elle aux échafaudages roulants, entre 2,50 et 12 m de hauteur, dans le cadre de travaux professionnels.

Quel type vous convient en fonction de l’usage ?

Avant toute chose, sachez que l’échafaudage se décline en trois principaux types : sur pied, roulant, et suspendu. Fixé sur des appuis solides au sol, l’échafaudage sur pied est recommandé pour les chantiers de longue durée. Il est alors à privilégier pour les travaux de grande envergure, car il permet le levage et la manutention de matériaux lourds, à hauteur élevée. L’échafaudage roulant ou mobile sur roues est idéal pour des travaux ponctuels et récurrents, à l’instar des travaux domestiques et de jardinage. Il est donc plutôt préconisé sur les chantiers de moyenne envergure et de durée assez courte.

Enfin, l’échafaudage suspendu, également appelé échafaudage volant sans appuis au sol ou en console est à privilégier pour les opérations sur une hauteur très importante, mais aussi sur des terrains instables. C’est un modèle qui convient aux grands et moyens ouvrages, comme les travaux de charpente, de couverture, et de façade. Sachez par ailleurs qu’une telle installation peut être conçue en différents matériaux : bois, aluminium ou acier. Faites donc votre choix en fonction de ce que vous jugez le plus efficace.

Et selon l’environnement de travail ?

Si l’usage est à prendre en compte lors du choix d’un échafaudage, l’environnement de travail est tout aussi important à considérer. Le modèle fixe peut certes garantir une stabilité intéressante, mais cela n’est efficace que sur des sols stables. Pour vous assurer un ancrage optimal, tenez alors compte de cela. C’est un bon choix si la surface est bien ferme.

L’échafaudage roulant est exclusivement préconisé sur des terrains réguliers. Bien qu’il soit doté de stabilisateurs, il peut en effet facilement céder sur un sol présentant des différences de niveaux considérables. Enfin, le type en suspension facilitera vos travaux en cas d’instabilité de terrains, car il est exempt d’appuis au sol. Veillez juste à ce que la structure où il est accroché soit suffisamment résistante.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !