Aimez MaChronique !



dictee ce1

Quelques Conseils pour faire moins de fautes

Partagez cet article !

Lire et écrire tous les jours


Plus vous lisez, plus il est facile de repérer les erreurs. Plus vous écrivez, moins les erreurs d’écriture courantes se répètent. La lecture est un exercice qui entraîne votre concentration, tandis qu’il peut être bon d’écrire sur des sujets avec lesquels vous n’êtes pas vraiment à l’aise, quelque chose qui vous met en colère et vous permet de libérer vos émotions sur le papier. Si vous avez du mal à faire écrire votre enfant nous vous recommandons de lui faire faire une dictée pour la classe de ce1 cela lui permettra de se focaliser sur l’écriture pendant un certain temps dans la journée qui sera réservé à cet exercice. Si son niveau lui permet nous vous recommandons de passer à une dictée pour la classe de ce2 et de monter de niveau de classe ainsi de suite afin d’avoir une croissance graduelle au niveau de la difficulté.

Écrire, s’éloigner, puis se remettre à lire.


Après avoir fini d’écrire, faites une promenade, un jogging, bref, éloignez-vous de l’écran et laissez passer un peu de temps avant de commencer la relecture. En faisant tout en même temps, vous augmentez les chances d’être trompé par vos yeux.

Ralentissez !


Essayez de lire à un rythme plus lent que d’habitude. Si vous avez l’habitude de lire un dossier entier en deux minutes, essayez de le faire en trois minutes et comme si vous essayiez d’expliquer le texte à quelqu’un qui ne comprend pas bien de quoi vous parlez.

Lire à haute voix


Dans un environnement calme, lisez votre manuscrit à haute voix (puis en silence si possible). Si vous n’avez pas le temps de faire ces deux tâches, je vous suggère de lire à haute voix, car vos oreilles captent mieux les erreurs que votre esprit.

Trouver un premier lecteur


Si vous avez la chance d’avoir une autre personne à proximité lorsque vous avez fini d’écrire, laissez-la relire vos brouillons une fois de plus. Il y a de fortes chances qu’il vous signale des erreurs que vous n’avez pas remarquées, même si vous avez lu et relu votre manuscrit. Trouvez une personne qui ne connaît pas le sujet sur lequel vous écrivez, afin qu’elle ne soit pas inconsciemment prédisposée à négliger d’éventuelles erreurs. Vous pouvez également avoir un aperçu de la réaction du public à votre histoire.

Gardez une liste


Certains mots sont difficiles à prononcer correctement. Dressez une liste des mots que vous orthographiez le plus souvent mal et effectuez une première recherche dans le texte pour les éliminer ; les programmes de traitement de texte disposent d’outils à cet effet. En outre, pour vérifier l’orthographe correcte, vous aurez également besoin d’une liste de ressources utiles – sites Web de grammaire, dictionnaires en ligne, etc.

Si vous avez trouvé cet article utile, cela signifie que vous avez également pu repérer mes erreurs… Les avez-vous trouvées ? Non ?
Bon, j’admets que j’ai menti… il n’y a pas d’erreurs dans le post, mais comment l’avez-vous lu ?

Vous avez porté une attention particulière aux détails, en procédant à un rythme plus lent, pour examiner chaque mot, n’est-ce pas ?
Vous corrigez au lieu de lire, en suivant ce qui est le 1er conseil par lequel nous avons commencé : se mettre dans la tête d’un correcteur. Vous devez simplement le répéter chaque fois que vous devez publier un nouveau livre.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !