5 choses que vous ne saviez pas sur les briques de construction

Partagez cet article !

La brique de construction est un des matériaux les plus utilisés au Québec. La majorité des maisons en sont pourvues, et pour cause, elle est durable et particulièrement résistante à l’usure du temps et aux intempéries. Hormis le fait que la couleur de la brique est rouge, connaissez-vous autre chose sur ce matériau fabuleux? Découvrez, dans cet article, 5 choses que vous ne saviez absolument pas sur les briques de construction!

1. La couleur de la brique est contrôlée par un contenu chimique et minéral

Les briques de construction sont faites de silice (sable), d’alumine (argile), de chaux, d’oxyde de fer et de magnésie. Lorsqu’elles sont cuites, le fer contenu dans la brique se transforme en oxyde de fer, ce qui lui donne sa couleur rouge. Cependant, une teneur plus élevée en chaux peut faire en sorte que la brique prenne une couleur blanche ou jaune après la cuisson. Ainsi la couleur des briques cuites est largement influencée par le contenu chimique et minéral des matières premières, après cuisson. C’est pourquoi les fabricants sont en mesure de fournir différentes couleurs de briques, en fonction du besoin du client.

2. Différentes briques de construction pour différentes utilisations

Des Livres pour Changer de Vie !




Les briques n’ont pas toutes la même utilisation. Bien qu’elles soient, pour la plupart, fabriquées à base d’argile et de schiste puis cuites au four, chaque catégorie de briques est utilisée pour une raison précise. En effet, les briques de parement sont celles utilisées pour l’extérieur des bâtiments, lors de la pose des murs des briques. Cette utilité est due à leur apparence et leur durabilité. Il existe, également, les briques ordinaires, utilisées pour des applications souterraines, souvent destinées à être recouvertes par du crépi ou du plâtre. Ces briques ont davantage des propriétés mécaniques qu’esthétiques. Il existe aussi les briques de pavages, uniquement utilisées pour les passerelles et les routes. Enfin, les briques réfractaires, sont utilisées pour le revêtement des fours et des cheminées, puisque ce type de brique est en mesure de supporter des températures extrêmes et possède une faible conductivité thermique.

3. Le carbonate de baryum pour contrôler l’efflorescence des briques de construction

L’efflorescence correspond à l’écume blanche et poudreuse que l’on peut sentir sur une nouvelle maçonnerie en briques. Cette écume provient, des dépôts de sel solubles dans l’eau, qui émergent de la paroi de la maçonnerie. Pour éviter cette efflorescence, les fabricants utilisent le carbonate de baryum, qui, en réaction avec les sels solubles, élimine l’écumage en les bloquant dans les corps argileux, les empêchant d’apparaître à la surface de la brique.

4. La brique est le matériau de construction le plus écologique

Aimez-vous ce texte ?

La brique de construction représente le matériau le plus écologique. En effet, étant fabriquée à partir de terre cuite, elle ne possède aucun élément chimique ou toxique, mais bien des composants naturels. De plus, sa production utilise des matières premières locales. Enfin, la brique est recyclable à l’infini et possède une basse consommation d’énergie.

5. Les briques de construction possèdent des grenouilles

L’échancrure que l’on peut voir apparaître à la surface de certaines briques de construction se nomme une « grenouille ». Malgré de nombreux débats sur la raison de ce nom, on ne connaît toujours pas l’origine de cette appellation.

Partagez cet article !