Aimez MaChronique !



Le principes du prêt hypothécaire

Partagez cet article !

Que ce soit par choix ou non, pour les études  ou bien pour amorcer une nouvelle page de notre vie, nous sommes quelques-uns à quitter notre pays pour nous installer Canada. Cet événement nous amène logiquement à rechercher un chez-soi.   Si vous visez vous procurer une maison dont vous serez le propriétaire, vous aurez à passer par le processus l’emprunt  hypothécaire. Il donc préférable de s’informer sur les principes de base des services financiers et des outils tels que la calculatrice hypothécaire.

Qu’est –ce que la période d’amortissement

Ce qui est entendu par période d’amortissement est précisément la période nécessaire afin de rembourser son prêt intégralement. En vérité cette période d’amortissement s’étend au-delà de la période de prêt convenue pour le remboursement du prêt. Les prêts sont généralement d’une durée maximale de 5 ans.   Il est possible d’avoir un taux d’intérêt variable ou fixe, qui suit les fluctuations des taux directeurs. Il est primordial de se souvenir que le  mode de taux d’intérêt choisi est applicable sans la possibilité de faire un changement, et ce jusqu’à  la date d’échéance du prêt.  Par contre, il est possible, pour le prestataire,de le renouveler et de renégocier les termes une fois arrivés à ladite échéance, bien entendu.

Le plafond

Les prestataires d’un emprunt hypothécaire bénéficient en général de l’option de refinancement de leur prêt et peuvent augmenter le montant garanti pour leur habitation. Les règles nouvellement établies   abaissent le plafond du refinancement  à 85% du montant initialement estimé pour leur habitation. C’est une diminution de 5% en fonction des anciens standards.

Le délai maximal

Cette année, un changement majeur est survenu en ce qui concerne la période accordée pour un remboursement de prêt hypothécaire. Les autorités financières on proposées de nouvelles mesures  ayant comme conséquence principale : la réduction du la durée disponible pour parvenir à son remboursement. Cette durée passe de 35 à 30 ans. Cette nouvelle règlementation introduit deux nouvelles conséquences immédiates : premièrement, cette limite alourdie inévitablement les paiements mensuels un montant donné. Deuxièmement, moins d’années pour rembourser obligent significativement la diminution montant en intérêt versé pour son emprunt.

Ces mesures ont été prises dans l’optique suivante : favoriser l’accès à la propriété  comme source d’épargne principale tout en  contribuant à la diminution de l’endettement des Canadiens.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !