Voyage et vacances: informations sur le tourisme au Panama

Partagez cet article !

VOYAGE, VACANCES ET TOURISME AU PANAMA

Le Panama est un pays qui a toute une panoplie d’activités à vous offrir : la baignade, la planche à voile, le bateau à voile, le scooter des mers, la pêche en haute mer, de superbes sites de plongée… et le farniente!

Lors de votre voyage au Panama, vous découvrirez un secret encore bien gardé!

Voici donc une liste des principaux attraits touristiques du Panama:

PANAMA CITY



La capitale du Panama offre multiples attraits touristiques à découvrir : les ruines de la vieille ville coloniale de Panama qui est un site archéologique classé au patrimoine mondial de l’Unesco, le musée du Panama Viejo, le musée religieux colonial, le musée d’histoire du Panama.

À Panama vous pourrez aussi visiter le parc national de Sobrerania, le jardin botanique et le zoo.

CANAL DE PANAMA

Le canal de Panama s’étend sur 80 kilomètres, et 12 000 bateaux l’empruntent chaque année. Des croisières sont organisées sur ce célèbre canal. Vous pouvez aussi visiter les écluses de Miraflores, et le musée du canal de Panama.

Si vous aimez la nature, profitez-en pour vous promener dans les parcs nationaux de Soberania et Métropolitain.

L’ARCHIPEL DE SAN BLAS

Aimez-vous ce texte ?

L’archipel de San Blas est composé de 378 îles éparpillées le long de la côte caribéenne. Les habitants de cet archipel sont les Indiens Kuna, qui ont conservé leur système économique, leur langue et leurs coutumes propres. Ils vivent du commerce de la noix de coco, de la pêche et du tourisme. Dans l’archipel de San Blas, vous pourrez pratiquer la baignade et la plongée.

RUINES DE PANAMA

Le quartier colonial de la vile de Panama est extrême : d’un côté on retrouve des maisons de centaines de milliers de dollars, et de l’autre, on retrouve des ruines, où continuent à vivre des gens.

Les ruines sont dues au passage du temps (l’air salé qui entre dans les maisons rouille tout), mais aussi à une attaque américaine en 1989. Les habitants, qui n’ont pas les moyens de réparer leurs maisons, y vivent ainsi depuis 18 ans.

Partagez cet article !