Aimez MaChronique !



Vaincre ses peurs

Partagez cet article !

Franck Zappa affirme que : « L’esprit, c’est comme un parachute : s’il reste fermé, on s’écrase. » Si vous souffrez de peur chronique et que celle ci vous confine dans une vision étriquée, il est temps pour vous de découvrir un sens nouveau à votre peur et de voir ses utilités dans votre vie.

Prenons l’exemple d’une personne que je nommerais Franck. Franck vit avec une profonde peur de décevoir, particulièrement les femmes. Celui-ci se dit de nombreuses choses dans sa tête à l’idée de souper avec une conquête potentielle :
– «Vais-je lui faire peur en allant trop vite ?
– Est-ce que je peux lui offrir le restaurant ou va t’elle mal l’interprété ?
– Elle risque de s’ennuyer durant le souper car je ne parle pas beaucoup…,
– Je ne suis pas un gros comique, etc. … »
Autant de jugements, de préjugés sur soi qui permettent à cet homme de s’infliger une grande pression sur les épaules Il renie du même coup ce qu’il est, ses qualités et offre un beau plat de résistance à sa peur de décevoir.
Résultat des courses : il hésite longuement puis, au prix d’un immense effort, se décide à inviter cette femme. Durant le souper, celui-ci est tellement concentré sur sa peur de décevoir qu’il semble nerveux, agité et ne profite pas du souper en lui même, encore moi de sa charmante compagnie qui voit en lui quelqu’un de timide, gêné et finalement d’ennuyeux.

En y regardant de plus près le discours intérieur de Franck, on peut se questionner sur la nécessité de parler beaucoup pour pouvoir inviter une personne au restaurant ? Il est vrai que toutes les femmes sont uniquement attirées par des hommes qui ne leur laisse pas l’espace pour en placer une !
Qui plus est, il doit être un gros comique digne de ce nom pour avoir le droit de souper en agréable compagnie. Faute de quoi, cela fait obligatoirement de lui une personne ennuyeuse, qui va finir vieux garçon !
Allons, allons, d’où viennent toutes ces idées et certitudes ? Est-ce écrit quelque part dans le manuel du parfait Don Juan ?
Outre le fait qu’il se met tout ce stress sur les épaules, Franck nourrit sa peur, s’empêche d’être lui même et s’oblige d’être quelqu’un d’autre, d’être une personne qu’il n’est pas. Il est bien entendu évident que cela va lui garantir de ne pas décevoir son invitée… Mais, qui à dit cela déjà ?
Trêve de sarcasmes. Loin de se moquer de Franck, ce sont les scénarios qui lui traversent l’esprit qui sont risibles. C’est en le réalisant qu’il peut commencer à envisager la possibilité que certaines femmes apprécient des hommes qui savent écouter et s’intéresse aux autres, cela peut l’amener à envisager comme une qualité ce qu’il concevait au départ comme un handicap. Si au lieu de se dire qu’il va trop vite, notre ami se montrait curieux de découvrir le rythme de celle qui lui plait et de lui faire découvrir le sien du même coup ?

C’est en découvrant comment Franck peut exprimer ses talents et en reconsidérant ce qui nourrit sa peur de décevoir, qu’il peut trouver des solutions et des moyens d’intégrer cette crainte dans sa vie tout en se respectant. Il peut même, avec un peu de pratique, découvrir qu’en réalité, ce qui était une barrière s’avère un tremplin pour clarifier une relation naissante, approfondir sa connaissance de lui-même tout en apprenant à connaître cette inconnue. Se faisant, il lui offre la possibilité d’en faire autant, dans un respect mutuel et dans le plaisir. Le plaisir de la liberté d’être soi !

Pour connaître les activités et services proposés, visitez mon site web: www.pnlcoachingdevie.com

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !