Une intéressante définition de la communication de masse

Partagez cet article !

Jusqu’à maintenant, la communication a été expliqué et discuté en termes d’envoi et de réception des messages publicitaires et donc créer du sens pour le destinataire qui fait partit du marché cible, ce qui est considéré comme une communication réussie une fois que c’est réalisé. Il est sûr de dire, le terme «communication» est innombrable et décrit une vaste gamme d’activités.

Pourtant, nous pouvons aller plus loin et la grouper en quatre catégories de base:

La communication intra-personnelle qui est le processus de pensée quand un individu parle à lui-même.
La communication interpersonnelle se réfère au dialogue de deux ou trois personnes, soit en face-à-face ou en vertu d’un support tel qu’un téléphone.

Communication du groupe, c’est quand il y a un plus grand nombre d’intervenants impliqués et il y a un plus grand niveau d’élimination de l’expérience la plus intense de l’échange en face-à-face. Cela couvre des situations allant de la conférence dans les salles, à l’échange qui a lieu dans une salle de conférence ou à un concert de rock énorme.

La communication de masse, c’est quand il y a besoin d’un communicateur primaire qui est normalement plus d’une personne ou un groupe, qui agit au nom d’une personne, en utilisant un dispositif média de masse pour communiquer avec un public très large. Ceci est normalement aussi large que les limites d’une seule pièce ou lieu, tels que la communication avec une ville, état, pays ou internationalement. La communication de masse se distingue ainsi essentiellement de la communication autre en termes de la simple taille des bénéficiaires et le manque de relation consciente entre les membres inclus dans le public de masse. C’est également la communication de masse qui est devenue la norme pour la marque d’une entreprise.

Tout d’abord le nombre de participants augmente considérablement d’un individu à des millions. L’expéditeur du message évolue aussi à partir d’un seul individu (annonceur) à un groupe organisé de personnes (le groupe cible), par lequel chaque membre a un rôle désigné dans le processus.

Avec la marque, le message lui-même (publicité) qui est envoyé est destiné à un dénominateur plus large partagé par le groupe destinataire désiré (le groupe cible). Cette fonction de facteurs comme l’âge, le sexe, le revenu, produit, modèle de consommation et même leur comportement. Pratiquement ce résultat dans le message envoyé (publicité) devient de moins en moins personnel et beaucoup plus générale au public pour assurer la plus large gamme et la propagation de la compréhension.
Sur le même principe, les magazines sont aussi une bonne idée. Il existe par exemple un magazine de communication marketing champagne qui s’appelle co&m ou coetm magazine.

Partagez cet article !
 
 
 

Des Livres pour Changer de Vie !