Tablette à 1 € pour les étudiants, Vincent Delahaye, sénateur-Maire de Massy s’étonne du choix du gouvernement

Partagez cet article !

A la suite de la décision du Gouvernement de lancer pour les étudiants une offre de tablette électronique à 1 € par jour, le choix de l’Etat, en association avec Orange, s’est porté sur une offre mixant Apple et Samsung, au détriment d’Archos, seule société française du secteur.

 

Le nouveau sénateur de l’Essonne ne comprend pas l’élimination de la seule entreprise nationale dans ce domaine.

 

Archos est une PME française référente sur le marché très concurrentiel de l’électronique nomade grand public. Elle  se situe  derrière Apple et devant Samsung.

 

« C’est une décision regrettable pour la France comme pour l’Essonne. Notre département est riche d’acteurs publics et privés dans le domaine de l’innovation technologique. Il faut les encourager. » souligne Vincent Delahaye.

 

A Massy et sur le Plateau de Saclay, nous sommes aux premières loges pour voir le talent français se développer dans ces domaines, parfois avec le soutien de la puissance publique.

 

Cette décision est un très mauvais signe que l’Etat envoie à nos champions économiques.

 

L’Etat doit donc revoir ce projet et ne pas laisser cette société essonnienne en dehors de ce marché.

 

Vincent Delahaye a saisi Laurent Wauquiez, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche pour lui demander de réétudier le cadre cette offre.

 

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !