Aimez MaChronique !



Ski ou snowboard : par quoi commencer pour sa première fois en station ?

Partagez cet article !

Quand on projette de se lancer à la glisse pour la première fois, il est important de savoir par où commencer pour progresser rapidement. D’une manière générale, le ski et le snowboard sont considérés comme deux engins de glisse complémentaires. Mais, quand il s’agit de décider de quelle discipline choisir pour débuter, les avis sont divergents. Pour les uns, commencer par le ski serait une excellente idée. Pour d’autres, le snowboard est plus recommandé pour un meilleur début. Qu’en est-il vraiment ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Ski et snowboard : ce qu’il faut savoir pour choisir

En ski, il est indispensable de maîtriser les virages parallèles pour pouvoir descendre une pente raide. Mais, un snowboarder peut facilement explorer l’ensemble d’un domaine skiable, sans forcément avoir une énorme maîtrise.

Pour certains professionnels, il vaut mieux avoir une base solide en ski avant de se lancer en snowboard. En effet, le déplacement se fait beaucoup plus aisément avec les skis et il est possible de progresser en peu de temps. Selon vos envies, vous pouvez marcher ou glisser.

Mais, en snowboard, la seule possibilité est de glisser. En outre, les mouvements sont asymétriques et il est plus ou moins difficile de tout comprendre au départ. La difficulté devient encore plus grande quand l’apprenant est encore très jeune ! En raison des contraintes, votre enfant doit avoir au moins 7 ans pour faire ses premiers pas au snowboard. Pour le ski, l’apprentissage peut commencer à 3 ans !

En ce qui concerne l’équilibre, on constate une sorte de précarité dans les mouvements. Du coup, la moindre erreur peut être fatale, ce qui n’est pas le cas en ski. D’après les spécialistes, il faut environ six heures pour parvenir à faire deux virages successifs en snowboard. D’une manière générale, les deux premières heures sont très délicates. Dans la plupart des cas, les nouveaux snowboarders chutent et se retrouvent souvent les fesses par terre !

Néanmoins, la progression est plus rapide qu’en ski. Deux ou trois jours d’apprentissage suffisent pour descendre une piste bleue. Mais en ski, il faut attendre six à sept jours pour y parvenir. De plus, un snowboarder qui s’applique correctement aura plus de facilité à descendre une piste rouge qu’un skieur. Sa capacité à descendre facilement en feuille morte, en dérapage constitue un véritable atout.

Le choix dépend de ce que vous recherchez !

De tout ce qui précède, il ressort que le ski et le snowboard sont des activités pratiques pour se lancer en station. À noter que les deux techniques ont des avantages et des inconvénients. Néanmoins, vous connaitrez le plaisir de la glisse, quel que soit l’engin choisi pour débuter.

Avec le snowboard, vous optez pour une technique pratique pour la neige douce ou poudreuse. Selon la situation, elle offre plus de facilité et de praticité pour descendre différentes pistes. Elle est recommandée si vous aimez le freestyle. En revanche, le ski serait un choix parfait si vous souhaitez avoir de belles performances de vitesse en station.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !