Sexualité masculine en berne après 50 ans

Les sensations sexuelles ne disparaissent pas avec le temps et restent importantes à tous les âges. A plus de 50 ans, les rapports sexuels n’ont plus la même intensité que lors de la vingtaine. Cependant, les quinquagénaires sont toujours aussi intéressés par le sexe. Leur sexualité commence à régresser à cause de plusieurs facteurs.

Quelques mythes se propagent dans notre société moderne sur ce que nous pouvons attendre du sexe à l’âge moyen. Par exemple, beaucoup pensent que les hommes perdent tout intérêt pour le sexe après l’âge de 50 ans. La vérité est que si les rapports sexuels peuvent se produire moins fréquemment, l’intérêt pour le sexe ne diminue pas. Ce qui change est la qualité des facteurs entrant en jeu dans le désir sexuel.

Santé sexuelle des hommes après l’âge de 50 ans

Un produit naturel pour l’érection est nécessaire car le taux de testostérone diminue graduellement avec l’âge.  Les hommes de plus de 50 ans ont des taux de testostérone plus faibles que dans leur trentaine. La perte annuelle de taux de testostérone à partir de l’âge de 30 ans est estimée à 1%.

Avec le vieillissement, le pénis peut prendre plus de temps à durcir et les érections peuvent perdre en robustesse.

Les changements après 50 ans

Les hommes éprouvent des changements dans leur fonction sexuelle à mesure qu’ils vieillissent. La plupart des changements sont dus à une diminution de la testostérone, l’hormone sexuelle masculine. Ces changements comprennent :

  • Diminution de la production de sperme
  • Les érections prennent plus de temps à se produire
  • Les érections peuvent ne pas être aussi dures
  • Le temps de récupération entre les érections passe à 12 à 24 heures
  • La force de l’éjaculation diminue
  • Le désir sexuel diminue suite à des raisons émotionnelles ou de problèmes de santé

La dysfonction érectile : ennemi numéro un pour tous les quinquagénaires

L’un des principaux problèmes qui peuvent compromettre la sexualité masculine après l’âge de 50 ans. La plupart des quinquagénaires n’ont plus la capacité de maintenir une érection suffisante pour permettre des rapports sexuels satisfaisants.

Ce trouble peut affecter à tous les âges, mais il est plus fréquent avec le vieillissement. Pendant des années, on considérait qu’il n’y avait que des problèmes psychologiques pour créer des troubles érectiles. Alors qu’aujourd’hui on sait que, bien qu’ils puissent affecter, ils sont souvent déterminés ou accompagnés de modifications organiques.

La dysfonction érectile, en plus de dépendre des maladies cardiovasculaires, partage avec eux un certain nombre de facteurs de risque. Ainsi, le tabagisme, l’obésité et l’hypertension peuvent favoriser les troubles érectiles chez les seniors.

Aimez-vous ce texte ?

Diminution de la fréquence sexuelle

Avec l’âge, les capacités physiques de l’homme diminuent et par conséquent, sa sexualité. En effet, ils ne disposent plus des capacités leur permettant de supporter des rapports sexuels répétés. Ainsi, leur fréquence de rapports sexuels diminue.

Faut-il s’inquiéter de la chute de sa sexualité après 50 ans ?

C’est naturel pour les hommes de remarquer une diminution graduelle de la libido au fur et à mesure qu’ils vieillissent. Le degré de diminution de l’activité sexuelle varie en fonction des personnes. Néanmoins, la plupart des hommes maintiennent une certaine quantité d’intérêt sexuel même soixantaine passée.  Parfois, la perte de libido est liée à une condition sous-jacente. La dépression et le stress contribuent souvent à la perte de libido chez les hommes.

Conclusion

En somme, tous les hommes subiront la baisse de leur activité sexuelle avec l’âge. Néanmoins, en fonction de l’environnement et de l’état physique de chacun, les effets de cette baisse auront des degrés différents. Ainsi, il est nécessaire d’adapter son style de vie pour permettre de conserver son endurance au lit dans le futur.