Aimez MaChronique !



SALONS DE MASSAGE, PROSTITUTION : la chasse aux « sorcières » est lancée !

Partagez cet article !

SALONS DE MASSAGE, PROSTITUTION : la chasse aux « sorcières » est lancée !

Mais que se passe-t-il ? Le maire de Montréal, Denis Coderre, lance une chasse aux sorcières : il a les salons de massage dans le collimateur. Puis, au niveau de la prostitution, j’entends que l’on veut punir les clients en leur donnant des amendes, s’ils sont pris sur le fait. Quelle mouche a piqué les hommes politiques ? La vertu contre le vice, voici une croisade drôlement lancée contre le plus vieux métier du monde. Depuis la nuit des temps, les hommes ont des besoins sexuels qu’ils ont toujours pu assouvir avec des professionnelles : c’est dans l’ordre des choses. Que se passera-t-il si des pères de famille « bien pensants » ou des femmes vertueuses  (hommes et femmes politiques, j’entends !) s’acharnent à éradiquer des professions que je considère comme nécessaires ?

La clientèle des salons de massage ou des prostituées n’est pas uniquement composée d’obsédés. Il faut arrêter de croire que seuls les compulsifs du sexe utilisent ces services. Et quand bien même, je préfère que les obsédés se soulagent avec des personnes qu’ils rémunèrent, ainsi tout le monde s’y retrouve, plutôt que s’en prendre à n’importe quelle femme (ou nos filles) croisée dans la rue, parce que la tension est trop dure à gérer pour eux et qu’elle nécessite une solution rapide. Un compulsif qui sait où aller quand nécessaire aura une vie plus sereine que si vous lui retirer toute solution accessible. Mais il faut arrêter de penser que ce type de personne constitue la seule clientèle des salons de massage ou/et des prostituées. Que faites-vous de l’homme célibataire qui en a assez d’être rejeté par les femmes, même s’il offre le restaurant, les verres au bar et toutes sortes de choses qui lui coûtent cher, mais qui ne le mènent systématiquement qu’à un refus ? Pourquoi n’investirait-il pas son argent sur une professionnelle avec l’assurance d’avoir de la jouissance au bout du compte ? Ces hommes rejetés par les femmes, pour toutes sortes de raison, ont également droit à une vie sexuelle, même si c’est rémunéré.

Que dire également de l’homme marié dont la femme a fermé la porte depuis la naissance du petit dernier ou qui n’a jamais été très proactive sur le sujet ? Ce même homme qui n’a droit qu’à quelques minutes, tous les six mois, et encore ! Il essuie un « et dépêche-toi » et doit « plier l’affaire » en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, sur fond de soupirs d’impatience dont madame le gratifie. Devinez ce que cet homme va chercher chez les prostituées ? Du sexe ? Pas tout à fait ! De la chaleur humaine que sa propre femme n’est pas capable de lui dispenser, dominatrice méprisante qu’elle est. Il veut être écouté, il veut de la tendresse, aussi surprenant que cela puisse paraître et coït si affinités. Ce qu’il recherche, c’est une présence féminine qui ne l’envoie pas balader, qui lui montre qu’il existe, même si c’est contre de la monnaie. Et quand une épouse se refuse au devoir conjugal, il faut bien que libido se passe et au moins, avec une professionnelle, il est certain qu’elle n’enverra pas une lettre à sa conjointe pour lui annoncer qu’il la trompe. La discrétion fait partie du contrat et c’est bien agréable de savoir que ça ne sortira pas des quatre murs de la chambre. Et puis, il peut prendre le temps qu’il veut, il paie ! Il a enfin le temps de jouir à son rythme, sans qu’on l’y presse, sachant qu’il aura droit à toutes les « gâteries » qu’il aura choisies sur la carte !

Quand un de mes clients en coaching est en sevrage de sexe, après une rupture, et que le besoin se fait sentir, il aurait l’opportunité d’aller dans les bars, mais la chasse ne l’excite plus : il a trop peur de retomber dans les filets d’une autre névrosée ! Ça fait assez mal comme ça. Mais la libido est bien là. Que faire de ça ? Je leur conseille les massages érotiques ou les professionnelles afin de faire baisser la « tension ». Ainsi, ils se retrouvent en terrain neutre, ont le plaisir, savent combien ça va leur coûter et sont certains de ne pas se faire « harponner » par une femme déséquilibrée qui a senti le Desperado de service et qui va le « déshabiller » financièrement ! La libido est ainsi contrôlée, jusqu’à ce que mon client reprenne sa vie en main et soit sevré. Bien sûr, après quelque temps, il arrête de faire appel à ce style de service, comprenant que cela joue le rôle de la méthadone : allant de mieux en mieux, plus à l’aise avec son célibat, il s’éloigne tranquillement des salons de massage ou des prostituées qui l’ont accueilli quand c’était le temps, parce que le voilà enfin sevré. Du sexe, il en veut, mais plus à n’importe quel prix, ni du côté des professionnelles, ni du côté des névrosées.

Je souris quand mes clientes revendiquent le même service, qui n’existe pas ou si (trop ?) peu. Elles aimeraient également pouvoir payer et avoir « du service », sans sortir dans les bars et boîtes de nuit ou, pire, surfer sur les sites de rencontres pour assouvir leurs besoins sexuels d’une nuit. C’est trop long, trop aléatoire, alors que des gigolos affichés pourraient les satisfaire. Mais, en tout cas à Montréal, quand vous cherchez sur le web, rien n’est proposé pour répondre à leur demande. À Paris, c’est moins compliqué, si mes souvenirs sont bons ! Les femmes délaissées par leur mari ne sont pas mieux loties que les époux rejetés. Elles aussi rêvent de sexe, mais c’est bien compliqué de trouver un amant qui ne mettra pas leur (faux) couple en danger. Ce serait si simple de payer pour des moments de sensualité avec des hommes dont c’est le métier et qui s’y prendraient bien autrement que monsieur à l’époque où il était encore attiré. Combien seraient prêtes à payer pour de la tendresse, pour la seule sensation d’être adulées, être comblées sexuellement, par un homme qui a tous ces talents, même s’ils sont simulés ? Il n’y a pas que les hommes qui souffrent de rejet dans le couple, les femmes aussi. La pornographie sur le web leur dame le pion et monsieur est très satisfait, pendant que madame attend dans le lit qu’il vienne l’honorer. Quand il se rend jusque-là, il n’a plus aucune cartouche dans son fusil et se couche l’air satisfait, à côté d’une conjointe frustrée.

Dans un monde de névrose où les ruptures vont bon train, la solitude aussi, c’est un marché qui est en pleine expansion : pourquoi devrait-on pénaliser ces services spécifiques ? Bien sûr, l’argument-choc est toujours d’avancer que certaines femmes sont contraintes à faire ce métier par des personnes qui les font chanter ou les privent de leur passeport, surtout pour les émigrées. À quel pourcentage cela correspond-il ? Les personnes que j’ai eues dans ma clientèle, exerçant ces métiers, ne se plaignaient pas et le faisaient pour gagner leur vie, masseuses ou prostituées. Il y aura toujours des personnes abusées et c’est bien de mettre en place des systèmes en mesure de les protéger. Mais au-delà de ça, quelles que soient les raisons qui poussent un homme à requérir ce style de service, pourquoi sanctionner un besoin physique pour cause de moralité ? À partir du moment où tout le monde est adulte et consentant, est-ce que ça nous regarde comment les gens gagnent leur vie ou dépensent leur argent ?

Sortie du e-book sur les relations hommes/femmes « Séduire pour une nuit ou charmer pour la vie ? » Les 13 premières pages sont téléchargeables gratuitement sur le site : www.pascalepiquet.com

Nouveau ! Lisez le e-book « Pourquoi récupérer son ex, là est la question. Comment survivre à une rupture, là sont les réponses ! » : http://www.pascalepiquet.com/pourquoi-recuperer-son-ex.php

Écoutez Pascale Piquet régulièrement, à la radio :

Chronique hebdomadaire :

95.7 FM au Saguenay-Lac-St-Jean : Écoutez la chronique décapante de Pascale Piquet avec la complicité de John Ferguson et son équipe, tous les mercredis à 16h15 ! Écoute en direct : www.saguenay.radiox.com/accueil

Chronique mensuelle :
94.1 FM à Sept-Îles : Écoutez le trio détonnant David Tancrède, Valérie & Pascale Piquet, tous les premiers mercredis de chaque mois à 16h40 ! Écoute en direct : www.le941.com

Lisez le second livre de Pascale Piquet : « Gagnez au jeu des échecs amoureux » (Michel Lafon)

Commandez le nouveau DVD « Comprendre la Vie », et téléchargez le guide « Arrêtez de souffrir, construisez votre bonheur », pour développer confiance et estime chez vous. En vente exclusive sur le site www.pascalepiquet.com

Prenez une dose de bonne humeur : suivez Pascale Piquet sur Twitter www.twitter.com/pascalepiquet

FACEBOOK : page professionnelle « Pascale Piquet »

Et lisez la chronique de Pascale Piquet, chaque mercredi !

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?