Aimez MaChronique !



Rendement panneau solaire thermique

Partagez cet article !

Le soleil est généralement considéré comme le symbole de la bienfaisance, de l’éclat et de la vie dans toute sa plénitude. Cette considération apologétique dont il jouit, n’a absolument rien d’anodine, car il est vrai que le soleil porte en lui des éléments dont la vie humaine est tributaire en partie. Le processus par lequel il émet et propage ses rayons dans l’atmosphère, peut d’ailleurs être utilisé par l’homme dans l’optique de lui procurer plus d’agrément. C’est dans ce sillage que se situe le panneau solaire, un instrument inventé pour transformer les rayons solaires en une source d’approvisionnement en électricité et en chaleur. L’enjeu ici est de parvenir à un confort, un bien-être optimal dans le lieu d’habitation. Ce pari ne peut être gagné que par le truchement des panneaux solaires qui se déclinent sous une double facette. Ils peuvent être photovoltaïques, c’est-à-dire, adaptés à la production de l’énergie électrique à partir de la lumière du soleil. Ils se présentent également sous une forme thermique, c’est-à-dire, propres à réchauffer un fluide (eau ou air), par le biais de cette même énergie solaire. Cette double déclinaison implique également des rendements divers.

Le rendement d’un panneau solaire thermique dépend de la déclinaison sous laquelle il apparait. Le réchauffement des fluides constitue son principe fondamental. Il a donc une spécificité duale. D’une côté, il peut être conçu pour augmenter la température de l’eau. Il revêt dans ce cas, tous les attributs d’un chauffe-eau. Ici, un liquide est encastré à l’intérieur du panneau solaire. C’est lui qui sert d’intermédiaire entre les parois du capteur solaire, qui accumulent l’énergie thermique et l’eau emmagasinée dans un ballon, destinée à être chauffée. Ce chauffage se fera donc par le jeu de ce liquide, qui effectue de façon cyclique, un mouvement d’aller et retour entre ces deux éléments dont il sert de pont, dans l’optique de répercuter sur cette eau, l’énergie thermique venant des parois du panneau solaire.

D’un autre côté, le rendement d’un panneau solaire thermique apparait également sous un autre versant. Il est mis à contribution dans le réchauffement de l’air, qu’il diffusera ensuite dans tout le logement. Ici, l’énergie thermique obtenue par la transformation des radiations solaires, se combine à l’air ambiant. Cela a pour effet, de rependre une agréable sensation de chaleur dans l’environnement immédiat.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !