Aimez MaChronique !



Rencontrer l’amour ? Meilleure chance de réussite après 45 ans !

Partagez cet article !

Voici le discours que me tiennent les femmes de plus de 50 ans, célibataires, quand elles entrent déprimées dans mon bureau de coach : « Les hommes de mon âge préfèrent les femmes entre 20 et 30 ans, avec des gros seins et des belles fesses ! », pendant que les hommes de plus de 50 ans, eux aussi déprimés, m’annoncent : « Les femmes de plus de 50 ans préfèrent les gars qui ont des cheveux, pas de bedaine et qui se mettent au garde à vous au moindre souffle d’air ! ». Tout cela est vrai… dans le monde des gens affectivement déséquilibrés ! L’homme de plus de 50 ans appréciera une femme de son âge pour sa maturité et son élégance. Ils goûteront ensemble leur faculté à être heureux et à profiter de la vie, reposant leur relation sur l’amour et l’équilibre et non sur les gros seins, les gros biscotos ou les performances sexuelles. Et c’est passé 45 ans que vous avez le plus de chance de trouver l’amour, le vrai ! Saisissez cette belle opportunité, au lieu de déprimer !

Adolescent, vous arrivez sur le grand échiquier de la vie affective comme un jeune chiot qui a besoin de se faire les dents : Vous attrapez le premier ou la première qui passe (ou qui court le moins vite !) et vous voilà embarqué dans une première relation. Le premier amour, feu d’artifice pour vos jeunes sens qui met le feu aux poudres et fend le cœur en deux, quand l’aventure finit comme un pétard mouillé. Vous croyez alors, comme vous l’on dit vos parents, que le temps cicatrise les plaies et au bout d’un moment, vous repartez pour un tour, tout content d’être en couple à nouveau. Mais le deuxième essai est pire que le premier et vous voilà le cœur fendu en trois. La troisième personne est la bonne (que vous croyez !) et vous vous mariez, faites des enfants pour comprendre, vers l’âge de 45 ans, que ça ne peut plus durer. Durer et endurer ou terminer une relation par un divorce qui ressemble plus à une curée qu’à une entente entre adultes raisonnables. Vous voilà le cœur en miettes, la confiance dans les chaussettes et l’estime de vous si basse que personne ne pourra se baisser assez pour vous ramasser.

Au lieu de vous jeter, méfiant mais dépendant, dans une autre histoire dévastatrice, peut-être est-il temps pour vous de faire l’autopsie de toutes vos relations, afin de savoir de quoi elles sont mortes. Dans la première partie de votre vie, vous avez recueilli suffisamment d’informations sur vos comportements et ceux des personnes que vous avez rencontrées pour en déduire ceci : regardez tous vos ex et vous comprendrez vos névroses ! Vous critiquez ces personnes que vous considérez comme névrosées, mais j’ai le regret de vous dire que c’est vous qui les avez attirées ! Vous attirez ce que vous êtes. Affectivement déséquilibré, vous attirez une personne en déséquilibre et affectivement équilibré, vous attirez une personne en équilibre.

Dans la première partie de votre vie, entre 15 et 45 ans, ce que j’appelle « le premier service », vous avez fait vos dents et s’il vous en reste encore, peut-être est-il temps de les préserver et réfléchir sur ce que vous pouvez améliorer, pour vous donner l’opportunité de rencontrer la bonne personne. Vous êtes frappé du « Syndrome de Tarzan » : vous avez passé votre temps agrippé à une liane qui ne vous convenait pas ou à passer de l’une à l’autre, par peur de tomber… dans le vide affectif. Pourquoi ? Parce que vos parents ou de malheureux événements vous ont donné une mauvaise image de vous-même et des relations affectives. Votre manque de confiance et d’estime vous a jeté sur des personnes que vous vouliez sauver pour vous sentir important : le beau ténébreux qui souffre ou la belle en détresse avaient toutes les qualités pour remonter votre estime et votre confiance. Eh bien, ils les ont broyées, à chaque relation un peu plus, sachant que plus vous saignez, plus vous attirez de grands prédateurs.

Vous avez passé votre enfance à tout donner désespérément en attendant, au garde à vous, la moindre attention de vos parents, qu’ils ne vous ont d’ailleurs jamais accordée. Vous êtes devenu, au fil du temps, un Desperado et vous avez continué dans votre vie de couple, à espérer de la reconnaissance en échange de votre grand dévouement. Mais vous êtes systématiquement tombé sur un Trou noir affectif qui, lui, a appris, puisque ses parents n’ont rien donné non plus, à tout prendre, à tout gober, comme les trous noirs dans l’espace. C’est la dépendance affective, cancer qui ronge le cœur, l’âme et le couple dont l’agonie se fait souvent dans d’atroces souffrances. Je vous trouve bien masochistes que de vouloir essayer encore quand vous faites partie du « deuxième service », soit passé 45 ans, sans avoir au préalable compris pourquoi vous vous jetiez sur des partenaires dont le cœur froid et aiguisé comme un diamant vous taillade jusqu’au sang. Il est temps d’allumer ! L’amour, ce n’est pas souffrir, l’amour c’est être heureux !

Pour commencer, il faut réparer ce cœur qui saigne, car, comme le sang dans la mer, il attire les requins ! Lisez « Le syndrome de Tarzan » (Béliveau éditeur) pour comprendre les mécanismes qui vous ont poussé dans la dépendance affective, au travers de mes mésaventures, racontées avec beaucoup d’humour et d’authenticité. Vous saisirez alors que la seule parade pour éloigner les prédateurs, c’est la confiance et l’estime. Une fois « réparé », vous trouverez moins de joueurs, car vous attirerez ce que vous êtes : une personne équilibrée. Et pour gagner la grande course au bonheur, arrêtez de choisir des estropiés du cœur. Parce que : une personne heureuse + une personne heureuse = deux personnes heureuses. Alors que : une personne heureuse + une personne malheureuse = deux personnes malheureuses !

Dans « le deuxième service », vous avez plus de chance de rencontrer une personne qui a assez souffert et tout compris de la vie, décodé son passé pour bonifier son avenir : elle est prête au bonheur car elle connaît la valeur d’une seconde de ce plaisir qu’elle avait sacrifié pendant trop d’années. Vous n’êtes pas responsable de vos mauvaises programmations, celles qui vous font souffrir, mais vous êtes responsable de ne pas vouloir les déprogrammer. Parfois, ça se fait naturellement, au fil des relations : vous avez compris ce que vous ne voulez plus et vous allez vers ce que vous voulez. Parfois, c’est plus ancré et ça demande un travail sur soi. Une femme de 66 ans est venue faire un coaching intensif car elle en avait assez de se laisser dominer par ses enfants et le dernier conjoint dont elle voulait se libérer. Persuadée qu’elle avait droit au bonheur et incapable de trouver les outils par elle-même, elle a venue chercher la confiance et l’estime qui lui manquaient pour virer son pion et trouver son Roi !

Car vous êtes sur un échiquier et votre grande expérience des échecs amoureux est devenue votre force, ainsi que votre estime et votre confiance que vous aurez « musclées ». Les tours, les fous, les pions et les cavaliers ne se mettront plus en travers de votre route pour vous empêcher d’avancer. Vous faites partie du « deuxième service » et c’est dans cette deuxième partie de votre vie que vous aurez plus d’opportunité de trouver un Roi ou une Reine : une personne qui aura réglé son passé. Car l’amour n’a pas d’âge, il frappe à votre porte, quand vous avez la maturité de le rencontrer et que vous êtes prêt !

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?