Aimez MaChronique !



Randonner avec ses enfants

Partagez cet article !

La randonnée en famille est l’occasion pour un enfant d’être plus sûr de lui et de découvrir l’environnement « pour de vrai ». Attention quand même à se mettre à sa portée et de le motiver en conséquence.

Randonner : à partir de quel âge ?

Avant 3 ans, ils marchent mais la marche n’est pas une activité à proprement parler.

De 4 à 7 ans, les enfants peuvent faire de petites marches (1 ou 2 km maximum).

A partir de 8 ou 9 ans, la marche peut trouver sens pour eux : ils voudront alors effectuer une marche plus conséquente.

Quel que soit son âge, il faut le protéger contre le soleil et le froid (surtout quand ils sont portés, donc immobiles) et surtout prévoir un goûter dans un sac à dos enfant .

Maintenir son goût pour la marche

Avant de démarrer : le préparer « psychologiquement » en lui expliquant l’intérêt de la randonnée, les attraits du parcours et l’objectif à atteindre. Pour une randonnée de plusieurs jours, indiquez-lui les lieux de campement prévus, regardez ensemble l’itinéraire sur un plan. Tous les jours, montrez-lui la progression effectuée, comme une récompense.

« Révisez » également ensemble la faune et de la flore du territoire que vous allez parcourir, ainsi que l’histoire des lieux, des monuments…que vous visiterez au cours de votre excursion. Vous n’aurez que plus de plaisir quand vous les verrez « pour de vrai ».

Rythme de l’enfant : à respecter impérativement

C’est à l’adulte de s’adapter au rythme de l’enfant et non l’inverse ! Prévoyez des pauses au cours desquelles vous pourrez jouer, observer les animaux, les fleurs, les arbres, le panorama…, manger et boire ! Notez qu’il est primordial d’hydrater et nourrir vos enfants régulièrement. N’oubliez dons pas eau, fruits, chocolat, gâteaux secs, fruits confits et autres barres de céréales. Accumulée sur plusieurs jours, la fatigue peut favoriser les accidents : en dehors d’un caprice que vos identifierez facilement, n’obligez pas un enfant à marcher, même pour un court trajet.

Quels bénéfices de la randonnée pour les enfants

La randonnée va favoriser son autonomie et sa « vie sociale » : il va devoir gérer ses affaires, sa fatigue… et d’éventuelles petites peurs. Il va également apprendre à « participer » : repas, vaisselle, lessive, feu… Il va ainsi gagner en responsabilisation. Ces activités de plein air le maintiendront également éloignés des jeux vidéo, de la télévision… Sans électricité, les veillées autour d’un bon feu de bois peuvent laisser des souvenirs impérissables.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !