Aimez MaChronique !



Quels sont les critères d’évaluation du local commercial avant de le céder ?

Partagez cet article !

Il est nécessaire de faire l’estimation de vos murs commerciaux avant de les céder à un acquéreur ou à un investisseur. L’appréciation de la valeur se base sur plusieurs critères qui constituent des facteurs de fixation du prix de vente. Les spécialistes de  l’immobilier (agences immobilières, diagnostiqueurs immobiliers, etc.) utilisent différents procédés de calculs en prenant généralement en compte l’état du local commercial et son emplacement, des critères essentiels dans toute opération de vente de murs de boutique.

Sur quoi repose l’estimation de vos murs commerciaux ?

L’estimation du prix de cession de vos murs commerciaux prend en compte des paramètres internes ainsi que des autres éléments qualifiés d’externes tels que l’environnement, la zone d’activité, la commodité à l’usage comprenant des éléments comme la tranquillité du cadre, la présence d’un parc de stationnement, d’un emplacement ou de hangars pour rangement.

Le local commercial doit être facilement aménageable avec la possibilité de le modifier aisément pour l’agrandir, soit pour le cloisonner ou au contraire en faire un grand espace ouvert. L’estimation de vos murs commerciaux doit porter sur sa localisation, un élément clé dans l’appréciation de la valeur de tout immeuble. Vous devez savoir qu’il a un poids considérable dans la fixation du prix de vente des bâtiments commerciaux.

Parmi les critères non moins importants, on peut citer la proximité des transports en commun ou la présence de parking, et la facilité d’accès pour la clientèle. Ces éléments s’ajoutent aux références de base pour donner de la valeur à votre local commercial.

L’appréciation du prix s’appuie également sur l’état du marché local et sur toutes les informations recensées sur les sites des entreprises ou agences immobilières. Ces donnés dévoilent déjà les tendances du marché en offrant un premier aperçu des réalités sur le terrain. Cela peut constituer un point de départ cohérent pour une discussion entre les parties, c’est-à-dire le vendeur, les spécialistes (entreprise ou agence immobilière) et les acheteurs ou locataires (commerçants, entrepreneurs, etc.).

Vous devez connaitre le prix du mètre carré pratiqué dans la zone géographique du local. L’unité de mesure couramment utilisée pour l’évaluation est la valeur du mètre carré de surface réelle ou de surface utile. Il s’agit notamment de la méthode par le revenu  et de la technique d’évaluation par la valeur de rendement.

Il n’est pas superflu de s’intéresser à la définition légale de la valeur vénale du Bien immobilier. Le moins qu’on puisse dire est que l’article R123-178 du Code de commerce en donne une définition assez flou et incomplète. En effet, cette disposition définit cette valeur comme le « prix qui aurait été acquitté dans des conditions normales de marché ».

A défaut, es professionnels de l’immobilier se basent sur la jurisprudence et utilisent la méthode habituelle, c’est à dire la comparaison du prix de transactions récentes en lien avec des boutiques analogues.

L’immobilier est soumis à la loi de l’offre et de la demande, les prix changent au gré du marché. Les acteurs du secteur investissent, vendent ou achètent au regard de cette fluctuation.

L’estimation du prix de vente de vos murs commerciaux permet aussi de définir le genre de client à cibler, de fixer un prix juste pour éviter de léser une des parties à la transaction.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !