Aimez MaChronique !



Pourquoi le cancer du poumon touche davantage les femmes dans le monde?

Partagez cet article !

Le cancer du poumon est la 2ème cause de décès chez les populations adultes avec des statistiques montrant qu’il est de plus en plus  croissant chez les femmes en particulier car elles ont une sensibilité éprouvée de développer ce type de mal. Selon ces mêmes études, le cancer du poumon fait plus de victimes que celui du sein,  chaque année, au sein de la population féminine.

En effet, le cancer du poumon  constitue un risque  pour les femmes fumeuses, parce qu’il existe un lien très étroit entre cette maladie et le tabagisme.

Environ 90% de tous les décès par cancer du poumon chez les femmes résultent de l’action de fumer ou de respirer la fumée de seconde main de quelqu’un d’autre, ce qu’on appelle le tabagisme passif.

Même si les recherches ont prouvé que le tabagisme provoque un large éventail de maladies  très graves sur la  santé, on enregistre,  chaque année, encore 1 femme sur  5 dans les pays occidentaux qui continuent régulièrement de  fumer, malgré la publicité généralisée qui montre combien de fois le tabac est dangereux.

Les femmes qui sont d’anciennes fumeuses courent encore un risque significativement  élevé de développer un cancer du poumon, même 20 ans après qu’elles ont cessé de fumer. Dans le même ordre d’idées, il est juste d’affirmer, qu’une fois qu’elles ont fini avec le tabagisme, le risque global de développer un cancer du poumon ne diminue  pas pour autant.

Selon un article paru dans le ‘’journal of clinical oncology ’’ les fumeuses sont plus susceptibles que les fumeurs de développer un cancer du poumon,

Cette situation est due aux différences hormonales, héréditaires, et  métaboliques entre les sexes.

Les fumeuses sont 13 fois plus susceptibles de mourir d’un cancer du poumon que les femmes qui n’ont jamais fumé, et les anciennes fumeuses sont 5 fois plus susceptibles de mourir d’un cancer du poumon que celles qui n’ont jamais touché à la cigarette.

Les femmes, même si elles  n’ont jamais fumé, doivent être conscientes que  leurs risques sont plus élevés que ceux des hommes. Pour la même raison, les fumeuses en particulier, devraient penser très sérieusement  à cesser de fumer dès que possible, car même si le fait de finir avec du tabagisme ne leur évite pas le risque de  développer le cancer du poumon, au moins le risque global diminue une fois qu’elles ont arrêté.

Par Geoffroy HESSOU

Geoffroy HESSOU est naturopathe et auteur et de plusieurs ouvrages de bien-être et de santé. Il donne des astuces et des conseils pour améliorer quotidiennement votre santé sur son blog :  www.mes-remedes.com

Recevez GRATUITEMENT 2 de ses guides de bien-être et de santé en cliquant ICI

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !