Aimez MaChronique !



PAS DE DIPLÔME, PAS DE CULTURE, PAS DE RÉPARTIE : PAS DE QUOI ÊTRE COMPLEXÉ !

Partagez cet article !

PAS DE DIPLÔME, PAS DE CULTURE, PAS DE RÉPARTIE : PAS DE QUOI ÊTRE COMPLEXÉ !

Le manque de confiance et d’estime se loge partout et, surtout, se nourrit de toutes sortes de faux prétextes. Souvent, j’entends de mes nouveaux clients le discours suivant : « Je me sens inférieur(e) parce que je n’ai pas de diplômes et comme je n’écoute pas la radio, ne lis pas les journaux et ne regarde pas les informations télévisées, je n’ai aucune culture. Je me sens ridicule en société« . Pourquoi ?! Certains sont ébahis par les gens qui passent leur temps à scruter ce qu’il se passe dans le monde, nourrissant ainsi leur curiosité, quand d’autres se contentent de cultiver leur jardin et regarder pousser leurs légumes. Pourquoi développer un complexe d’infériorité ?

La culture

Vous vous souvenez que nous vivons dans un monde à 98 % composé de dominateurs et de dominés. Écraser les autres est tentant et tous les moyens sont bons. Certains se croient bien plus intelligents que la majorité, bien qu’étant très limités (ils ne font que jeter de la poudre aux yeux !), quand d’autres, brillants, pensent qu’ils ne valent rien parce qu’ils ne sont pas instruits. En fait, peut-être confondez-vous l’intelligence et la culture… L’un va parfaitement sans l’autre : vous pouvez être très brillant et pas du tout cultivé et très cultivé, mais dépourvu d’intelligence. Quand vous ne faites pas de politique (comme c’est mon cas !) et que vous entendez des débats à ce sujet, si vous êtes déjà fragilisé par le manque de confiance et que vous ne comprenez rien à ce qu’il se dit (souvent ceux qui débattent répètent comme des perroquets ce que leur parti politique préféré avance comme mensonges !), vous voilà tout démoli et écrasé. Ce n’est pas parce que vous n’avez rien à dire sur le sujet qui est évoqué que vous êtes un imbécile : j’ai moi-même rien à dire (si, si, je vous l’assure !) sur bien des sujets qui ne m’intéressent pas du tout. Cependant, je suis certaine que vous en connaissez un rayon dans un domaine particulier. Prenons le plus basic : vous cuisinez ? Si ce sujet vient sur la table, vous voilà dans votre assiette. Vous bricolez ? Vous en aurez long à dire si quelqu’un vous demande comment réparer un volet ou un meuble. Bref, ce n’est pas parce que ce qui se dit ne vous intéresse pas, ne vous touche pas ou parle d’un domaine qui vous est inconnu que vous êtes stupide. Vous pouvez aussi poser des questions et obtenir des informations si c’est un sujet qui vous intrigue. Personne ne vous demande de tout savoir sur tout. C’est vrai que certaines personnes sont érudites parce que pétries de curiosité et se livrent donc à leur sport favori : se cultiver. Tant mieux pour elles et c’est tout à fait respectable, mais de là à vous sentir écrasé, il est temps de faire la part des choses. Une personne équilibrée et cultivée ne vous fera jamais sentir inférieur et ne vous fera profiter de son savoir qu’à bon escient. Une autre, en déséquilibre, prendra toute la place et pérorera, faisant le paon, tel que décrit dans les pièces de théâtre de Molière. De toute façon, la culture, c’est comme la confiture : moins vous en avez, plus vous l’étalez !

Les diplômes/bien écrire/bien parler

Combien de personnes se sentent inférieures à celles qui sont diplômées ? C’est formidable d’être fier de tous les examens que vous avez passés avec succès et cela fait partie de vos belles réalisations constituant votre Identité. Mais si vous n’en avez pas, peut-être pouvez-vous être fier de vous être hissé dans la société sans ces papiers tant convoités ? Combien se sont également faits tout seuls, gravissant les échelons, apprenant sur le tas et accédant à des situations élevées sans être passés par les bancs de l’université ? Et si vous avez un poste qui vous plaît, sans aucun besoin de diplômes ou bien que les ayant, vous avez choisi une autre branche : votre scolarité n’a aucune importance. Je sais que vous nourrissez également des complexes au niveau du français et des « fotes d’ortografe ». Je me suis laissée dire que l’orthographe est la science des ânes : il suffit d’apprendre les règles par coeur. Que celui ou celle qui ne fait jamais de faute nous lance la première pierre ! Moi, la première, je fais des fautes dans mes chroniques et comme vous ne pouvez pas relire ce que vous venez d’écrire et que je les rédige souvent au dernier moment, je laisse des coquilles : et alors ?! Quand on me le signale, je remercie et réponds : « Et qu’avez-vous pensé du contenu de la chronique ? ». J’ai travaillé pour des PDG qui faisaient des fautes et mon métier d’assistante de direction m’obligeait à les rectifier. Étaient-ils moins intelligents pour cela ? Loin de là ! Et vous me faites rire quand vous vous laissez impressionner par ceux qui écrivent et parlent bien : c’est certain que c’est respectable, mais vous oubliez que ça fait peut-être partie de leur métier, de leurs dons et qualités. Effectivement, je sais parler et écrire, c’est mon job. Mais je ne sais pas faire celui que vous faites. Quand vous admirez ma façon de m’exprimer dans les médias, réalisez-vous que cela fait plus de 10 ans que je fais ça ? M’exprimer en public est mon métier, probablement pas le vôtre : c’est un entraînement. Quand je passe l’été sur ma propriété, n’intervenant plus dans les radios et télés pendant ce laps de temps, je suis un peu rouillée quand je reprends en septembre, car j’ai moins parlé pendant juillet/août. Souvenez-vous du Corbeau et du Renard (Jean de La Fontaine) « Voyons si votre ramage se rapporte à votre plumage » Certains sont des beaux parleurs, mais les babines ne suivent pas les bottines ! Ne vous laissez pas impressionner par un don ou un entraînement : vous avez bien d’autres qualités et capacités qui épateraient ceux-là !

La répartie/l’humour

Les dominateurs ont souvent les mots qui frappent et vous mettent à genoux avant d’avoir eu le temps d’ouvrir la bouche. Surpris, par manque de répartie, vous vous laissez dominer par ceux qui mitraillent à tout va et vous laissent sans voix. Ils ont la langue acérée, en plus d’être bien pendue, et vous craignez de vous y frotter, car vous vous faites déshabiller verbalement devant tout le monde. C’est très humiliant, d’autant que les autres se moquent de vous et ajoutent à votre défaite : vous ne trouvez de salut que dans la fuite. La répartie est un don autant que l’humour : difficile de travailler l’un et l’autre. Cependant, ce que vous pouvez travailler, c’est la confiance en vous et rester debout devant les attaques sensées vous déstabiliser. Faire face à l’agresseur et le regarder droit dans les yeux, sans rien répondre, peut l’ébranler. Souvent, mes clients que demandent d’avoir de la répartie pour clouer le bec à ceux qui essaient de les écraser. Je leur réponds que c’est un réflexe de domination que vouloir renvoyer la balle empoisonnée à celui qui l’a envoyée. Ce serait, certes, un juste retour des choses et je ne nie pas me livrer parfois à ce style de réaction. Mais à la finale, comme je le dis souvent, taper sur de la crotte, c’est s’en mettre sur les mains : que diriez-vous de simplement passer votre chemin ? L’autre s’attend à une réaction de soumission et de souffrance pour savourer sa victoire : si vous ne lui offrez pas ce qu’il voulait, qui sera le plus piégé ? Souvenez-vous que l’ignorance est pire que la riposte. Fixez l’autre d’un air serein, vous pouvez éventuellement vous payer le luxe d’éclater de rire et de tourner les talons, ce qui est bien pire que répondre méchamment. Vous pouvez également vous en tirer par une pirouette en faisant de l’humour, mais cela demande d’être réactif et farceur. Un repli stratégique avec un air indifférent peut faire l’affaire !

Personnellement, bien qu’ayant tous mes diplômes en PNL (programmation neuro linguistique), ce qui fait ma qualité de coach ainsi que ma réussite, c’est mon expérience de vie et ma faculté à comprendre les mécanismes humains sans les avoir appris sur les bancs de l’université. Et cette expérience acquise sur les champs de bataille, personne ne peut ni la nier, ni me la retirer. Vous êtes comme moi : que vous soyez diplômé ou pas, votre qualité, c’est l’intelligence humaine, votre volonté à trouver des réponses après vous les être posées, votre quête de conscience ainsi que le respect que vous affichez pour les autres et pour vous. Au-delà des diplômes, au-delà de la culture, de la répartie, ce qu’il y a de plus précieux, c’est l’expérience de vie. Et je vous rappelle que la plupart des millionnaires n’ont presque pas de diplômes, juste une grande intelligence et la faculté de mettre des données bout à bout pour les faire fructifier.

Et je finirai avec cette histoire :

Un bedeau fut viré de l’église, après de nombreuses années de bons et loyaux services, parce qu’il ne savait ni lire ni écrire et que le nouveau comité avait décidé qu’à partir de maintenant, il fallait un minimum d’instruction pour avoir cet emploi. Notre bedeau, fâché, sortit de l’église et, soudain, fut pris d’une furieuse envie de fumer. Constatant qu’aucune boutique ne pouvait lui fournir ce dont il avait besoin, il décida de monter un petit commerce pour pallier ce manque et bien d’autres, dans le coin. Avec l’aide de sa femme, qui savait lire et écrire, il développa son affaire tant et si bien qu’il devint riche ! Et le banquier lui dit un  jour : « Cher monsieur, vous êtes millionnaire sans savoir ni lire ni écrire, qu’auriez-vous fait si vous aviez eu ces capacités ?! » Et le monsieur de répondre : « Bedeau ».

Et je saluerai au passage, Pierre Deaudelin, millionnaire, et son livre : « Le succès – Made in China – L’intelligence de l’enfant qui ne savait pas lire ni écrire » (http://www.editionsfrancophonie.com/details.cfm?id=373)

Alors, avez-vous besoin de diplômes, de culture ou de répartie pour vous construire une belle vie ?!

***Nouveau*** Coaching individuel par skype. Tous les détails sur mon site : Choix n°5     http://www.pascalepiquet.com/coaching-intensif.php

Sortie du e-book sur les relations hommes/femmes « Séduire pour une nuit ou charmer pour la vie ? » Les 13 premières pages sont téléchargeables gratuitement sur le site : www.pascalepiquet.com

Lisez le e-book « Pourquoi récupérer son ex, là est la question. Comment survivre à une rupture, là sont les réponses ! » : http://www.pascalepiquet.com/pourquoi-recuperer-son-ex.php

Écoutez Pascale Piquet régulièrement, à la radio :

Chronique hebdomadaire :

95.7 FM au Saguenay-Lac-St-Jean : Écoutez la chronique décapante de Pascale Piquet avec la complicité de John Ferguson et son équipe, tous les mercredis à 16h15

Chronique mensuelle :
94.1 FM à Sept-Îles : Écoutez le trio détonnant David Tancrède, Valérie & Pascale Piquet, tous les premiers mercredis de chaque mois à 16h40 !

Lisez le second livre de Pascale Piquet : « Gagnez au jeu des échecs amoureux » (Michel Lafon)

Commandez le nouveau DVD « Comprendre la Vie », et téléchargez le guide « Arrêtez de souffrir, construisez votre bonheur », pour développer confiance et estime chez vous. En vente exclusive sur le site www.pascalepiquet.com

Prenez une dose de bonne humeur : suivez Pascale Piquet sur Twitter www.twitter.com/pascalepiquet

FACEBOOK : page professionnelle « Pascale Piquet »

Et lisez la chronique de Pascale Piquet, chaque mercredi !

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?