Aimez MaChronique !



NELLY ARCAN : LA SOUFFRANCE DES SÉDUCTEURS

Partagez cet article !

Nelly Arcan : Séduire ou mourir

Nelly Arcan, écrivain à succès d’une beauté incroyable, a décidé de mettre un terme à une ou des souffrances qu’elle traînait vraisemblablement depuis son enfance. Comment sa beauté s’est-elle retournée contre elle ? Depuis notre plus jeune âge, nous mettons des stratégies en place pour attirer l’attention de parents indifférents (de bons parents sont attentionnés envers leurs enfants), puis d’autres personnes. Les adultes qui nous entourent vont nous diriger, plus ou moins bien, dans l’élaboration de nos stratégies de survie. Lorsque qu’un petit garçon ou une petite fille sont beaux, les adultes vont tomber sous leur emprise et l’enfant va sentir qu’il a un pouvoir : celui de séduire pour obtenir ce qu’il veut. Surtout les filles, bien qu’il y ait autant d’hommes que de femmes qui sont des séducteurs.

 

Je rappelle au passage la différence entre la séduction et le charme : la séduction, c’est faire et le charme, c’est être. Vous êtes charmant en dormant, en travaillant, en vous brossant les dents, quelles que soient les situations : vous êtes et restez ce que vous êtes. La séduction est un piège : polymorphe, vous prenez la forme qui fera succomber votre cible. Vous vous transformez, vous prononcez les mots que l’autre veut entendre, vous posez les gestes qu’il espère, vous vous servez de son corps et du vôtre pour planter les banderilles, vous affaiblissez ses résistances, désarmez son bon sens, puis vient la mise à mort : vous donnez ou plutôt prenez du sexe. Ensuite, lassez, vous abandonnez votre victime, plantée sur le nuage rose, illusion que vous avez créée, et dont vous êtes descendu sournoisement, pendant que l’autre continuait à rêver de l’avenir à deux merveilleux que vous lui avez vendu. Certains se sont suicidés, d’autres vous attendent toujours, sur ce nuage : Desperados espérant désespérément que ce que vous avez promis se réalise. Trou noir affectif, vous vous êtes repu non seulement de sexe mais de ce qui vous rassure : vous avez plu, corrompu, jusqu’à aller chercher le plus profond de l’intimité de l’autre, piétinant son jardin secret qu’il ou qu’elle réservait pour le Grand Amour et non pour le névrosé ou la névrosée que vous êtes. Voilà ce que sont les séducteurs ou les séductrices.

 

Sauf quand ils tombent dans leur propre piège et croient qu’ils ne peuvent obtenir de la compagnie qu’en utilisant leur  corps et tout ce qui va avec. Peut-être était-ce le cas de Nelly Arcan, puisque le piège s’est refermé sur elle. Les séducteurs sont des vampires qui se nourrissent de la naïveté de leur proie : quand l’autre s’abandonne, ils l’abandonnent, rassurés : ils font une croix de plus sur leur révolver. Et de croix en croix, de proie en proie, ils remplissent le vide qui les terrifie. Avec leur « gueule d’ange », ils envoient en enfer tous ceux qui se brûlent les ailes à trop les approcher. Plus ils séduisent, plus ils croient se remplir, plus ils sont boulimiques et le pire, c’est qu’ils vieillissent. Voir se ternir vos attraits, voir s’affaisser vos traits, s’alourdir votre corps, c’est perdre vos pouvoirs, perdre la capacité d’attirer ceux dont vous vous nourrissez. Peut-être que Nelly Arcan a compris le pouvoir qu’elle avait, cette beauté qu’elle haïssait mais qui la faisait vivre, au sens propre comme au sens figuré. Elle l’a monnayé pour la punir, elle l’a prostituée pour la haïr, mais ne pouvait imaginer qu’elle la quitterait, ne pouvant vivre ni avec, ni sans. Sa compulsion, c’était son image. Toute personne ayant une compulsion peut comprendre cette réaction : quand je buvais plus que de raison, j’aimais l’alcool le soir parce qu’il me faisait du bien et je le détestais le matin. Je « le » détestais, je « me » détestais, relation très passionnelle entre deux entités qui ne peuvent se séparer : je ne savais que faire d’autre pour me rassurer quand j’étouffais sous le poids des souffrances.

 

Les séducteurs souffrent quand vous ne les regardez plus. Vous avez tant besoin de nos   regards admiratifs, de nos attentions, de nos abdications et de notre soumission, preuve que vous avez gagnez. Que se passe-t-il quand tout cela vous est refusé ?  Une Nelly Arcan mal accueillie dans son propre pays par certains journalistes Québécois, malmenée par des animateurs mal intentionnés, profitant de sa fragilité, alors qu’adulée en France, peut se sentir rejetée par ses propres parents, alors qu’encensée par des étrangers. Son besoin d’être admirée, d’être placée en beauté sur un piédestal était aussi grand que la mégalomanie de ceux qui l’en ont descendue : mesdames et messieurs les journalistes qui croyaient pouvoir faire et défaire quelqu’un et bien je vous le confirme, vous le pouvez. Dans ma famille, on m’a enseigné à dire « je n’aime pas » ou lieu de dire « ce n’est pas bon ». Votre besoin de reconnaissance est aussi grand que celui de ceux que vous jugez. Souvenez-vous que vous parlez de vous à travers vos commentaires acides et votre croyance que vous faites la pluie et le beau temps. Le problème étant que vous, qui aimez descendre les étoiles, parfois vous les éteignez. Nelly Arcan a exposé sa souffrance, vous indiquant où il ne fallait pas frapper. Vous portez parfois des coups bas : en-dessous de la ceinture. Certes, sa brouette se remplissait depuis longtemps de tout ce poids qui l’écrasait. Peut-être avez-vous été la goutte d’eau qui a contribué à éteindre sa flamme…

 

Un séducteur qui ne séduit plus ou qui est terrifiée par l’idée de ne plus séduire vit un enfer. Cette frénésie de chercher la prochaine proie alors que la précédente vient seulement de céder, cette souffrance de savoir que même s’il a un port d’attache, il le trompe. Plus, toujours plus, c’est plus fort que lui. Et tant que ça marche, il ou elle trouve toutes sortes d’excuses à ses actes, salissant la proie précédente pour encenser la suivante, qui subira le même sort. Si un séducteur avait le cran de se retourner pour analyser son passé, il verrait les cadavres de vies qu’il a laissés derrière lui ou derrière elle. Des ombres qui se demandent encore pourquoi il est parti, alors qu’il était une promesse de paradis. Tant qu’un séducteur peut s’anesthésier en séduisant, il ou elle est nourri(e) et comblé(e). Jusqu’au jour où, oh vieillesse ennemie, la solitude va prendre le pas : le combat cessera faute de combattant. Vous trouverez toujours de l’alcool, de la drogue ou de la bouffe quel que soit votre âge, pour essayer de combler votre vide. C’est plus compliqué avec la chair fraîche. Faites-moi croire que la beauté est un cadeau du Ciel ? Pas dans le cas de Nelly Arcan : cela a juste rajouté à ses souffrances. Vous savez maintenant qu’on peut mourir d’être trop belle. Je ne sais pas ce qu’elle avait dans la tête, ni dans le corps pour en arriver là, mais ce que je sais, c’est qu’une femme pleine de talents ne fera plus couler d’encre. Être belle pour être aimée, acheter l’attention en échange de la beauté, vouloir plaire à tout prix même s’il est très élevé, sentir un gouffre intérieur que l’Univers tout entier ne pourrait combler : au lieu de le remplir par sa confiance et son estime, incapable de le contrôler, elle a sauté dans son vide.

 

La séduction, s’il est vrai que beaucoup en jouissent, certains peuvent en mourir. Nelly Arcan était un Ange qui a décidé de s’enfuir de l’enfer.  W. Shelley  a écrit : « Elle n’est pas morte, elle n’est pas endormie, elle s’est réveillée des rêves de la vie ». Pour Nelly, il ne s’agissait plus de rêves, mais de cauchemars auxquels elle voulait échapper. La séduction peut tuer, mais avant cela est détruit ceux que vous approchez. Le séducteur, la séductrice continuent à courir après d’autres proies pour ne jamais se réveiller… Vous approcher d’un séducteur ou d’une séductrice, c’est juste lui servir de combustible pour qu’il brûle jusqu’à la prochaine bûche : ce que vous prenez pour un feu de joie n’est en fait que les flammes de l’enfer. Je le sais parce que j’ai été une séductrice et rien, ni personne à cette époque, ne pouvait m’arrêter.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?