Aimez MaChronique !



Reprise Après Sinistre

Ne pas se laisser abattre et bien réagir après un sinistre

Que faire après un sinistre ? Quelles sont les étapes ? Découvrez nos cinq conseils pour vous aider à réagir de la meilleure des manières après un sinistre

Partagez cet article !

Dans les régions où le climat ne fait aucun cadeau comme au Québec, les édifices souffrent et se détériorent. Parce qu’un bris de canalisation, un feu de cheminée, une inondation n’arrive pas qu’aux autres, il est important de savoir quoi faire lors d’un sinistre et comment réagir face à l’urgence.

Comme rien n’est insurmontable, nous vous livrons nos 5 conseils pour traverser cette épreuve et prendre les devants sur les dégâts occasionnés.

Faites appel à des professionnels

Lorsque de fortes intempéries ont secoué votre habitation, la dernière chose que vous souhaitez est que le scénario se répète dans plusieurs mois ou années. Afin d’obtenir le bon diagnostic avant de débuter des réparations, la meilleure chose à faire est de contacter des professionnels. Les entreprises compétentes et expérimentées sauront analyser l’impact exact du sinistre et effectuer les réparations adéquates.

Dans certains cas, même les réparations ne sont pas envisageables: démolir le bâtiment touché est la seule option. Là aussi, il est préférable de passer par l’expertise d’une entreprise qui saura effectuer chaque étape de la démolition avec efficacité et rapidité.

Prenez des photos des dégâts

Avant de contacter votre compagnie d’assurance pour faire une réclamation, vous devez aller prendre des photos des dommages. Souvent, elles sont utilisées pour aider l’expert en sinistres à évaluer les dommages. Plusieurs parties de votre maison sont particulièrement vulnérables aux dégâts causés par les sinistres. Votre toit est le plus susceptible de subir des dommages coûteux. Attention, si une branche d’arbre ou d’autres débris lourds sont tombés sur votre toit, votre maison peut subir des préjudices structurels: soyez prudent quand vous constatez les dégâts à l’intérieur de celle-ci.

Prenez des photos du moindre élément suspect, même si vous n’êtes pas sûr que celui-ci soit endommagé. Vérifiez si le revêtement, la peinture, les briques et les autres surfaces extérieures de votre maison sont dégradés. N’oubliez pas les appareils extérieurs, comme les climatiseurs. Soyez attentif aux bosses, aux fissures, aux cassures, ou encore à la décoloration.

Contactez votre assurance

La prochaine étape est de rentrer en contact avec votre compagnie d’assurance habitation, qui vous affectera un représentant chargé du règlement des sinistres. Ce représentant pourra constater les réparations nécessaires et vous aider tout au long de la procédure. La plupart des assurances peuvent couvrir l’ensemble des travaux après que vous ayez payé votre franchise.

Attention, certaines assurances habitation ne couvrent pas les dommages causés par les inondations. Si votre maison a été infiltrée par l’eau, contactez plutôt une compagnie d’assurance contre les inondations. Si vous n’avez pas ce type d’assurance, vous risquez de devoir payer vous-même les dégâts.

Mettez-vous en sécurité

Que votre maison ait été inondée, endommagée par le vent ou frappée par la foudre, les conséquences d’un sinistre représentent de réelles menaces. Les lignes électriques sous tension, la moisissure et les espaces ouverts de votre habitation peuvent tous vous mettre en danger. Après avoir pris des photos des dégâts et avoir contacté votre assurance et des professionnels, la meilleure chose à faire est de trouver un lieu sûr en attendant que les réparations soient effectuées.

Envisagez de rester chez des amis, chez des membres de votre famille ou même d’aller à l’hôtel jusqu’à ce que vous puissiez revenir chez vous en toute sécurité. Votre compagnie d’assurance peut peut-être même vous proposer une solution temporaire. Dans tous les cas, donnez la priorité à la sécurité plutôt qu’à la récupération de vos biens.

Soyez prêt à affronter la prochaine intempérie

La nature est parfois sans pitié, mais vous pouvez toujours réduire les risques de dégâts importants par l’entretien des zones à risques.

En cas de vent fort, les troncs d’arbres affaiblis sont susceptibles de se briser. Un entretien approprié et régulier des arbres est une bonne habitude. Empêchez les tondeuses à gazon de « blesser » l’écorce, et n’élaguez pas trop les branches. Sachez aussi qu’un arrosage excessif n’est pas optimal pour les racines et les rend moins résistantes aux vents violents.

L’état de votre toiture est un autre élément à ne pas négliger. Une fois par an, vérifiez si les bardeaux sont affaiblis et assurez-vous que les solins sont bien en place. Lorsque le moment est venu de réparer certains éléments, faites appel à des couvreurs expérimentés pour vous assurer une protection optimale contre les futures intempéries.

Enfin, quand une tempête se dirige vers votre région, rangez les objets qui pourraient être emportés par des vents violents. Garez les véhicules à l’intérieur de votre garage ou éloignez-les des arbres. Les objets de grande taille utilisés à l’extérieur doivent être poussés contre le mur si vous n’avez pas de place pour les ranger à l’intérieur.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !