Aimez MaChronique !



MOTIVATION – LE MEILLEUR MOTEUR POUR CHANGER ? LA SOUFFRANCE !

Partagez cet article !

MOTIVATION – LE MEILLEUR MOTEUR POUR CHANGER ? LA SOUFFRANCE !

Facile de vouloir être heureux, mince, musclé, riche, d’avoir un bon job, une belle maison, une belle voiture, une belle vie. Moins facile d’y accéder : manque de motivation ? Trois grenouilles sont sur une pierre et l’une d’entre elles décide de sauter à l’eau. Combien reste-t-il de batraciens sur le caillou ? Vous serez certainement tenté de répondre « deux ». Mais il en reste toujours trois. Car, cette grenouille a juste décidé, ce qui est le premier pas, mais elle ne s’est pas jetée à l’eau ! Souvent, vous décidez, vous prenez de bonnes résolutions, mais vous ne les appliquez pas, par manque de motivation. Soit parce que vous ne pensez pas méritez ce que vous avez décidé (au fond de vous, une petite voix vous dit « ce n’est pas pour toi »), soit parce que vous n’êtes pas assez convaincu du bien-fondé de votre décision ou encore parce que changer demande des efforts que vous n’êtes pas prêt à fournir ou vous fait tout simplement peur d’appliquer votre décision, pour toutes sortes de raisons.

Pourtant, vous avez forcément déjà fait et réussi quelque chose parce que vous étiez motivé. Tout est question de croyances : soit vous êtes persuadé que vous allez y arriver, soit vous voulez démontrer aux autres que vous êtes capable d’y arriver, parce qu’ils soutiennent le contraire. L’orgueil peut vous pousser dans la bonne direction, comme dans la mauvaise, mais la peur du jugement des autres est souvent un moteur qui vous force à vous surpasser. Il y a les bonnes motivations reposant sur les sentiments positifs et les mauvaises qui reposent sur des sentiments négatifs. Les bonnes sont générées chez les gens qui sont internes : ils sont leur propre référence et prendront des décisions qu’ils mettront en application pour leur bien-être personnel. Les mauvaises motivations reposent sur la peur des autres, quand vous êtes externe : vous agirez pour vous faire aimer (ce qui ne fonctionne pas, car l’amour et l’amitié, ça ne s’achète pas) ou par peur d’être différent des autres et donc montré du doigt.

Un bon moyen d’être motivé est de vous projeter dans le futur que vous aurez si vous ne changez pas et en mesurer toute l’horreur. Par exemple, vous souhaitez arrêter de fumer, sachant que c’est mauvais pour la santé puisque cela raccourcit le souffle, mais vous êtes également conscient que vous pouvez vous retrouver avec un cancer du poumon. Simplement, pour le moment, vous n’avez pas de cancer et fumer vous apporte plus que ne pas fumer, car arrêter demande des efforts que vous n’êtes pas prêt à fournir. Mais si vous prenez le temps de vous imaginer chez le médecin, après une radio de contrôle des poumons, celui-ci vous annonçant que vous avez un cancer qu’il faut traiter rapidement, mais qu’il n’est pas certain que vous vous en sortirez, car la maladie est avancée. Imaginez les séances de chimio, la peur de la mort, vous voir vous dégrader avec le traitement qui peut être plus virulent et destructeur que le cancer lui-même, passer chaque jour à lutter en vous affaiblissant et, finalement, mourir… Est-ce que vous sentez la motivation monter ? C’est comme les films de Noël où le lutin vous emmène dans un futur où vous finissez votre vie seul tellement vous êtes épouvantable et asocial dans le présent. Aujourd’hui, vous pensez être en bonne santé, mais demain, que se passera-t-il si vous continuez à fumer ? Si vous ne prenez pas soin de votre santé ? Que se passera-t-il si vous restez avec une personne qui vous détruit ? Si vous êtes malheureux dans votre job ? Si vous ne faites rien pour reprendre la maîtrise d’une vie qui vous échappe ? Poussez le scénario jusqu’à l’horreur et dites-vous simplement que vous pouvez modifier le futur en étant suffisamment motivé pour changer le présent.

Un de mes clients m’a raconté qu’il avait cessé de fumer le jour où sa petite fille de 6 ans, le regardant droit dans les yeux pendant qu’il fumait, lui avait lancé : « Dis, papa, tu ne vas pas mourir, hein ? » la voix remplie de l’angoisse qu’elle ressentait, sachant que fumer pouvait le tuer. Il a éteint sa cigarette et n’a plus jamais refumé. Une bonne motivation pour reprendre un poids santé, c’est la gifle que vous prenez quand vous ne rentrez plus dans votre robe ou pantalon préféré : certains prendront vite les choses en main, considérant que ça ne peut pas continuer ainsi et qu’il faut agir, quand d’autres continueront à manger, peut-être même plus, au lieu de réagir et prendre les mesures qui s’imposent. En fait, chaque personne trouvera sa motivation d’une façon différente, mais ce que j’ai observé c’est qu’il faut attendre le fameux « déclic ». Soudain, sans savoir trop pourquoi, il vous paraît évident que vous devez reprendre les choses en main et c’est parfois plus fort que vous. Les combatifs seront disciplinés, iront chercher la bonne stratégie et s’y tiendront, une fois l’objectif déterminé. Les personnes indisciplinées éprouveront plus de difficultés à garder le cap. Pourtant, à chaque menace de dérapage, il faut vous ramener à l’objectif pour tenir le coup. C’est mon métier de vous permettre de mettre toutes les chances de votre côté en déterminant un objectif atteignable et réalisable, la bonne stratégie pour atteindre cet objectif et la bonne motivation. Puis, je suis là pour vous épauler, quand l’envie de flancher ou déraper vous saisit.

Et dans les cas extrêmes, savez-vous quelle est la meilleure des motivations ? La souffrance, quand elle devient intolérable… Vous le savez que si vous ne changez rien dans votre vie, elle va déraper de plus en plus, mais vous attendez d’être rendu au dernier stade pour réagir. C’est comme le dentiste : si vous allez régulièrement faire un détartrage, ce qui constitue également un contrôle régulier,  vous prenez soin de vos dents et évitez d’en perdre et de souffrir. Mais combien ne vont chez le dentiste qu’une fois que la dent fait souffrir à ce point que l’aspirine ne peut plus rien pour vous ? Pourtant, elle vous a déjà donné des signes, cette dent-là, que vous avez ignorée, attendant la catastrophe pour réagir… La mauvaise ou bonne nouvelle, c’est que, comme le mal de dents, la souffrance que vous vivez va s’amplifier parce que c’est le subconscient qui vous l’envoie pour attirer votre attention sur une situation que vous devez régler. Plus vous l’ignorez, plus la souffrance va s’amplifier, car votre subconscient déteste que vous fassiez la sourde oreille, alors qu’il tire la sonnette d’alarme. L’aspirine calmera quelque temps, mais le mal continuera à progresser… La politique de l’autruche ne peut plus s’appliquer, quand votre corps vous parle à travers l’anxiété : plus moyen de l’ignorer.

Comme le dit le vieil adage « Il vaut mieux prévenir que guérir », personnellement, c’est ce que je préfère faire aujourd’hui. Mais il fut un temps où j’ai attendu la catastrophe pour réagir, tout simplement parce que je ne savais pas comment réagir et que je ne savais pas que j’allais à la catastrophe ! Et quand je me suis retrouvée plongée dans les bas-fonds de la souffrance, je n’avais plus d’autre choix que demander de l’aide, car j’avais l’impression que j’allais en crever. C’est l’instinct de survie qui m’a poussée vers une solution, mais est-il utile de vous rendre jusque-là ? Bien sûr, vous avancerez l’argument de l’investissement pour rechigner à faire une démarche quelle qu’elle soit. Comme si vous ne valiez pas cet investissement qui sera rentabilisé toute votre vie. Souvenez-vous de la phrase de cet auteur inconnu « Prenez soin de votre avenir, c’est là que vous passerez le reste de votre vie » !

Sortie du e-book sur les relations hommes/femmes « Séduire pour une nuit ou charmer pour la vie ? » Les 13 premières pages sont téléchargeables gratuitement sur le site : www.pascalepiquet.com

Nouveau ! Lisez le e-book « Pourquoi récupérer son ex, là est la question. Comment survivre à une rupture, là sont les réponses ! » : http://www.pascalepiquet.com/pourquoi-recuperer-son-ex.php

Écoutez Pascale Piquet régulièrement, à la radio :

Chronique hebdomadaire :

95.7 FM au Saguenay-Lac-St-Jean : Écoutez la chronique décapante de Pascale Piquet avec la complicité de John Ferguson et son équipe, tous les mercredis à 16h15 ! Écoute en direct : www.saguenay.radiox.com/accueil

Chronique mensuelle :
94.1 FM à Sept-Îles : Écoutez le trio détonnant David Tancrède, Valérie & Pascale Piquet, tous les premiers mercredis de chaque mois à 16h40 ! Écoute en direct : www.le941.com

Lisez le second livre de Pascale Piquet : « Gagnez au jeu des échecs amoureux » (Michel Lafon)

Commandez le nouveau DVD « Comprendre la Vie », et téléchargez le guide « Arrêtez de souffrir, construisez votre bonheur », pour développer confiance et estime chez vous. En vente exclusive sur le site www.pascalepiquet.com

Prenez une dose de bonne humeur : suivez Pascale Piquet sur Twitter www.twitter.com/pascalepiquet

FACEBOOK : page professionnelle « Pascale Piquet »

Et lisez la chronique de Pascale Piquet, chaque mercredi !

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?