Aimez MaChronique !



MAL DE VIVRE, INSATISFACTION CHRONIQUE : JE HAIS LES GENS HEUREUX !

Partagez cet article !

MAL DE VIVRE, INSATISFACTION CHRONIQUE : JE HAIS LES GENS HEUREUX !

 

Pas facile d’être témoin du bonheur des autres, quand vous barbotez dans le mal de vivre, l’insatisfaction chronique ou encore une solitude qui vous pèse, pire, dans les conséquences d’une rupture : Vous devenez allergique aux gens heureux. Surtout quand deux amoureux se tiennent par la main dans le métro : vous avez envie de les pousser sous la rame ! Quand ils se parlent, les yeux dans les yeux, béats, sur les bancs publics, vous avez envie de les pousser par terre. Et quand ils se bécotent au cinéma et s’ils ne se bécotent pas, ils restent joue contre joue et vous ne voyez plus l’écran, en plus ( !), vous avez envie de leur expliquer que ça ne durera pas et qu’ils doivent en profiter, parce que l’un des deux va « se barrer » laissant l’autre dans la souffrance… que vous vivez ! « Je hais les gens heureux », voilà ce que vous pensez !

 

C’est humain de ne pas supporter le bonheur des autres, quand votre propre vie s’effiloche… Et ce n’est pas forcément dû à une rupture : il peut y avoir toutes sortes de raisons de ne pas aimer, voire de détester votre vie. Un de mes clients avait une dent contre ceux qui sourient, car c’était pour lui le symbole du bonheur et il avait l’impression d’être nargué à chaque fois, ce qui me fit… sourire ! C’est la souffrance qui vous rend intolérant aux joies de la vie que manifestent les autres. C’est également ce qui vous pousse dans la frustration, la jalousie et les peurs : quand vous critiquez, égratignez, enfoncez les autres, c’est simplement que vous manifestez votre propre souffrance. Les gens heureux ne sont ni jaloux ni envieux, pas plus frustrés que peureux, trop occupés, justement, à être heureux. C’est agaçant, n’est-ce pas ?! Quand vous êtes bien dans votre vie, vous n’avez pas de temps à gaspiller à dire du mal des autres, puisque dire du mal des autres, c’est vous mettre dans un état négatif. J’ai fait une découverte : nous avons 75 millions de millions de cellules intelligentes et autonomes que nous mettons en état de stress par des pensées négatives. Imaginez votre armée de 75 millions de millions de soldats, au garde-à-vous, attendant vos ordres et vous, au lieu de les encourager par de belles paroles, vous les stressez avec vos pensées et commentaires négatifs ! Chez les gens heureux, cette légion chante en travaillant et tout se passe facilement, dans la joie et la bonne humeur. Mais quand vous êtes aigri, tous ces « bons employés » ne réussissent plus à travailler correctement et vous risquez toutes sortes de problèmes et de maladies. Pourquoi les gens heureux ont-ils l’air plus jeunes et sont-ils en bonne santé et pleins d’énergie ? Raison de plus pour les détester !

 

Je comprends très bien que vous soyez abattu, quand ça ne marche plus dans votre couple ou/et dans votre travail, quand vous traînez une souffrance depuis l’enfance ou quand vous êtes carrément en dépression : mais ça ne vous oblige pas à détester les autres et à tenter de les écraser. Pourquoi ne pas essayer, plutôt, de vous retrouver dans leurs rangs ? Souvent, le problème que vous pensez insurmontable est bien plus facile à régler que vous ne le croyez. C’est sûr que vous en avez assez d’entendre parler de bonheur, de sérénité, de lire des livres, aller à des conférences ou chercher des articles sur le web : c’est trop abstrait et inaccessible à vos yeux. Je vous comprends très bien. Il vous faut quelque chose de concret, à appliquer chaque jour et qui n’aura rien à voir avec un programme du style : trois heures de méditation au quotidien, plus une heure de sport et manger uniquement des aliments qui favorisent le bonheur. Manger santé est suffisant. Eh bien, bonne nouvelle, pas besoin de tout cela pour être heureux ! Commencez donc par regarder en face ce qui vous fait souffrir et aller chercher un professionnel pour le régler : un coach, donc un entraîneur, qui vous accompagnera dans vos changements de comportements et vous aidera à y voir clair dans votre environnement : il y a souvent là des éléments à changer. Le bonheur, ça commence le matin : faites-vous plaisir ! Réveillez-vous avec une musique que vous programmerez et que vous aimez, puis prenez un petit déjeuner qui vous fait plaisir et s’il fait beau, ça va ajouter à votre bonne humeur. Évitez les cris et les disputes au saut du lit : je sais, pas facile quand vous avez un conjoint de mauvaise humeur et des enfants qui n’obéissent pas. Alors, levez-vous plus tôt que tout le monde et prenez votre petit déjeuner dans le calme, c’est déjà un bon début pour commencer une journée !

 

Au-delà des trucs que je donne dans les « 7 clefs du bonheur » à télécharger sur mon site www.pascalepiquet.com, la première chose à faire pour réenligner votre vie, c’est mettre le doigt sur ce qui vous empêche d’avancer : encore une fois, un coach peut vous guider dans cette démarche et vous épauler. C’est toujours plus facile en étant coaché, plus facile d’être guidé et encadré. Je les connais vos souffrances et je sais que vous êtes souvent persuadé qu’on n’en sort pas : j’imagine mes clients lisant cette chronique et souriant, car vous vous reconnaissez, n’est-ce pas ?! Vous avez pensé, vous aussi, qu’on n’en sortait pas, jusqu’au jour où la masse critique a basculé : la souffrance a été plus intolérable que la peur de changer et vous avez changé ! Quelles que soient vos souffrances, vous pouvez en sortir et il n’existe aucun problème qu’on ne puisse régler, à partir du moment où vous êtes déterminé à avancer. Maintenant, si vous souhaitez passer votre temps à détester le bonheur des autres et à être à côté de votre vie, vous en avez le droit : je ne cherche pas  à vous convaincre d’être heureux, je suis bien trop occupée à l’être moi-même, je veux juste que vous sachiez que vous pouvez l’être aussi, quel que soit votre passé. L’être humain est incroyable de résilience et peut faire des miracles (j’en vois tous les jours !), à partir du moment où il croit profondément qu’il a droit au bonheur lui aussi.

 

Alors, au lieu d’envier le bonheur des autres, que diriez-vous de construire le vôtre ?

 

Lisez le second livre de Pascale Piquet : « Gagnez au jeu des échecs amoureux » (Michel Lafon)

 

Lisez la nouvelle chronique de Pascale Piquet, chaque mercredi !

 

Commandez le nouveau DVD « Comprendre la Vie », et téléchargez le guide « Arrêtez de souffrir, construisez votre bonheur », pour développer confiance et estime chez vous. En vente exclusive sur le site www.pascalepiquet.com

 

Prenez, une fois par jour,  une dose de bonne humeur : suivez Pascale Piquet sur Twitter ! Abonnez-vous : www.twitter.com/pascalepiquet

 

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?