Sapin 22

LES MILLE ET UNE RAISONS DE DÉTESTER NOËL

Partagez cet article !

Je conserve précieusement dans ma mémoire les souvenirs extraordinaires des fêtes de Noël, dans ma famille. Mes grands-parents maternels étaient au cœur des festivités et mon grand-père avait développé une grande créativité pour plonger, chaque année, ses petits-enfants, puis ses arrière-petits-enfants dans la magie du Père Noël. J’avais pris l’habitude de remplir la mémoire de mes cellules de ces moments de bonheur intense sachant qu’un jour, il manquerait des êtres chers autour de la table… Mon grand-père est parti le premier soudainement (1997), suivi par mon père (1999) et ma grand-mère a fermé la marche (2000). Ils m’ont laissée seule avec ma mère ! Je suis fille unique. Émigrant de la France au Québec, en 2001, la famille s’est réduite à deux personnes : ma fille, Cassandre & moi-même. Cependant, nous avons su faire perdurer la tradition en invitant des amis chaque année pendant les fêtes, remplissant notre maison de joie, de bonheur et de bonne humeur. Et pour le plaisir de tous et surtout le sien, c’est Cassandre qui prend la cuisine en main : plus nous avons d’invités, plus elle est au paradis !

Et si ma fille & moi avons mille et un raisons d’aimer Noël, nous sommes cependant conscientes que certaines personnes détestent cette fête : je vous propose de découvrir ensemble pourquoi…

Aucun souvenir

Si vous n’avez jamais fêté Noël parce que vos parents ne le fêtaient pas (témoins de Jehova ou parents détestant les fêtes ou autre), vous n’avez donc aucun souvenir agréable relié à cette période de l’année.

Des mauvais souvenirs

C’était l’occasion pour les membres de votre famille de se disputer dès que l’alcool commençait à faire effet et ça finissait toujours en drame. Ou encore, vous n’aviez jamais de cadeau ou des cadeaux que vous n’aimiez pas, vos parents préférant « boire » l’argent plutôt que vous gâter.

Famille d’accueil ou famille adoptive peu charitable

Vous avez été abandonné dès votre plus jeune âge et vous avez atterri dans des familles d’accueil ou une famille adoptive qui ne vous faisait jamais de cadeau et qui ne vous impliquait pas dans la fête : les autres enfants avaient des cadeaux, mais pas vous, n’étant pas de leur sang.

Le Père Noël n’existait pas

Vos parents ne vous ont jamais fait croire au Père Noël et ne vous ont jamais offert de cadeau.

Des drames à Noël

Les membres de la famille se sont disputé le soir du réveillon et, depuis, la famille ne s’est plus jamais réunie et, d’ailleurs, ils ne se sont plus jamais reparlé.

Un décès à Noël

Vous avez vécu un décès aux abords de Noël ou, pire, le 24 ou le 25 décembre et la tristesse vous envahit chaque année.

On vous plaçait à côté de celui qui vous abusait sexuellement

Pour ne pas faire de vague, on vous plaçait à côté de celui qui vous abusait en vous ordonnant de surtout vous taire et de faire comme si de rien n’était.

La belle famille ou la famille invitée critique toute la soirée

Vous vous décarcassez pour recevoir toute la famille et en échange vous êtes la cible d’un grand nombre de critiques et de réflexions désobligeantes.

Vous détestez la famille ou/la belle famille, mais vous les invitez quand même pour faire plaisir au conjoint/à la conjointe/aux enfants

Vous détestez certains membres de la belle-famille ou de votre famille, mais vous vous « sacrifiez » en les invitant au réveillon pour faire plaisir à votre partenaire de vie et/ou aux enfants ou tout simplement par sentiment de culpabilité (il FAUT inviter la famille).

C’est une fête commerciale qui vous sort par les yeux

Vous ne voyez dans cet événement qu’un prétexte pour dépenser de l’argent dans les commerces.

Noël vous ramène à votre souffrance de la solitude (suicides à Noël)

Si vous réussissez à survivre à la solitude tout au long de l’année, les fêtes de Noël vous rappelle que personne ne vous invite et que vous resterez seul devant la télévision.

Noël vous rappelle que vous êtes célibataire depuis (trop ?) longtemps

Voyant les couples s’embrasser sous le gui et préparant les fêtes, vous réalisez, une fois de plus, que vous serez ENCORE seul à Noël.

Noël vous rappelle que vous étiez en couple l’année dernière et que vous vous êtes séparé

Ça vous déprime que des gens fassent la fête en couple, alors que vous êtes à nouveau célibataire et craignait de ne jamais plus retrouver quelqu’un.

Vous refusez d’avoir de la joie et du plaisir quand d’autres souffrent

Vous considérez que vous n’avez pas le droit de vous amuser et de festoyer alors que d’autres souffrent dans le monde (guerres/famine/etc.).

Vous avez été élevé dans l’idée que ce n’est pas bien (c’est pécher !) de vous amuser et d’éprouver de la joie et du bonheur

Vos parents vous ont élevé sous le règne de la culpabilité ou ne vous ont pas appris à vous connecter à la joie de vivre et au bonheur. Donc, pour vous, ce n’est pas bien de fêter ou encore vous ne vous en donnez pas le droit parce qu’on ne vous l’a pas appris.

Vous êtes anti-religion et la naissance du petit Jésus est un événement qui ne vous rejoint pas 

Cette fête ne correspond à rien dans votre vision du monde et vous restez indifférent à cet événement.

Vous n’avez pas été éduqué dans une religion qui célèbre Noël

Vous n’avez pas été élevé dans une religion qui fête la naissance du Christ.

Vous ne recevez jamais aucune invitation

Souffrant de solitude, éprouvant des difficultés à sociabiliser, arrivant dans une nouvelle région/un nouveau pays, vous ne connaissez personne.

Vous n’osez pas inviter qui que ce soit pour le réveillon (peur du rejet)

Vous n’avez pas l’habitude de recevoir et vous avez très peur qu’en invitant du monde, on vous dise « non ».

Vous n’aimez pas recevoir/ne savez pas recevoir

Vous ne savez pas comment recevoir, peut-être ne savez-vous pas cuisiner non plus et vous vous mettez tellement de pression que vous préférez renoncer à organiser quoi que ce soit.

Vous êtes trop stressé pour recevoir du monde (vous n’en dormiriez pas pendant de nombreuses semaines avant l’événement)

Perfectionniste et ayant peur de la critique, recevoir vous met dans l’anxiété et vous préférez vous abstenir.

Vous n’aimez pas qu’on voit votre domicile (méfiant)

Surtout pas inviter du monde chez vous, méfiant que vous êtes ou, encore, n’étant pas fier de votre domicile, vous préférez ne pas le montrer.

Vous n’aimez pas aller chez les autres

Très casanier, vous refusez de sortir de chez vous et déclinez toutes les invitations.

Vous n’aimez pas les gens

Pourquoi vous obliger à rencontrer du monde le soir de Noël, alors que vous détestez les gens ?!

Vous n’aimez pas les gens chez lesquels vous êtes invité

Sage décision que refuser d’aller chez des personnes que vous n’appréciez pas. Beaucoup s’y obligent !

Vous êtes végétarien

Vous ne voulez ni manger de la dinde (on va essayer de vous convaincre d’en manger !), ni qu’on vous fasse un menu spécial par peur de déranger.

Vous ne voulez pas dépenser de l’argent ni en nourriture ni en cadeau

C’est futile et coûteux et vous préférez mettre votre argent dans d’autres loisirs.

C’est une contrainte que vous refusez

Allergique aux obligations, vous ne recevez, ni n’allez chez les autres parce que c’est la tradition.

Je suis certaine que bien d’autres raisons de détester Noël pourraient être évoquées et chacun a le droit à ses opinions. Cependant, demandez-vous pourquoi vous vous forcez à passer le réveillon avec de personnes que vous détestez : est-ce que le jeu en vaut vraiment la chandelle ? Et si vous avez la chance d’être entouré d’une famille que vous appréciez, prenez le temps, pendant ces festivités, de regarder chacun de vos proches et de réaliser le plaisir immense que vous ressentez d’être en leur présence. Dieu merci, j’ai eu ce réflexe quand il en était encore temps et, aujourd’hui, pendant les deux réveillons des fêtes de fin d’année, je sens la présence de ceux que j’aime et qui sont passés de l’Autre Côté.

www.pascalepiquet.com Pascale Piquet, coach certifiée, spécialiste de la dépendance affective et du bonheur

Partagez cet article !
 
 
 

Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?