Les lois importantes relatives au test de paternité

Partagez cet article !

La plupart du temps, la venue prochaine d’un enfant est un événement heureux qui rapproche les couples ainsi que les familles. Malheureusement, il arrive qu’une grossesse, qu’elle soit désirée ou non, cause plus de problèmes et de questionnements que de bonheur, ou encore, qu’elle survienne à un très mauvais moment. Lorsque ce genre de situation se produit, il est possible qu’un des partenaires fasse appel à la justice et à un test de paternité.

Un test de paternité est une des utilisations possibles d’un test d’ADN. Il sert à confirmer de manière scientifique et définitive le lien biologique entre un homme et son enfant présumé. Outre le fait d’informer les parents de l’enfant, dans le cas où l’identité du père serait entourée de doutes ou clairement remise en question, un test de paternité peut servir de preuve légale lors d’une décision rendue en cour.

Dans le cas où la mère, pour une raison ou une autre, ne voudrait pas reconnaître un homme comme étant le père biologique de son enfant, elle pourrait le priver de ses droits et de ses devoirs de père. Si cet homme est persuadé d’être réellement le père de l’enfant, la seule manière pour lui de prouver son lien de paternité et d’ainsi être reconnu officiellement comme étant le père de l’enfant est de se soumettre à un test de paternité. Plusieurs hommes se soumettent à ce test afin d’obtenir droit de garde, droit de visite et droit de succession.

Des Livres pour Changer de Vie !




Dans le cas contraire où un homme refuse de reconnaître un enfant comme étant le sien, la mère peut l’obliger à reconnaître cet enfant en le forçant à se soumettre à un test de paternité par ordre de la cour. La principale raison qui peut motiver une mère à faire appel à la justice est d’amener le père à remplir ses devoirs en versant une pension alimentaire qui aidera à assurer le bien-être de l’enfant. Le résultat du test de paternité indiquera hors de tout doute au père s’il doit reconnaître l’enfant en question ou non.

Cependant, les démarches entreprises par la mère ne peuvent pas obliger un homme à établir et entretenir une relation avec son enfant si celui-ci n’en a pas envie. De la même manière, une mère qui a été forcée de reconnaître un homme comme étant le père de son enfant ne peut pas l’empêcher de voir son enfant si celui-ci le désire, sauf dans le cas où la vie ou la sécurité de l’enfant seraient mises en danger par les actions du père.

Se soumettre à un test de paternité peut sembler très simple de nos jours: de nombreux sites Internet proposent aux hommes des tests rapides, efficaces et discrets. Ce genre de publicité peut cependant banaliser l’acte du test de paternité en faisant croire qu’il s’agit là d’une procédure bon marché, accessible à n’importe qui et sans grandes conséquences. Ce n’est pourtant pas le cas: avant de penser à une telle solution, il faut prendre le temps d’en évaluer les impacts possibles sur sa vie de couple ou sa vie familiale.

Aimez-vous ce texte ?

Il vaut aussi mieux se fier à des experts qui affichent plusieurs années d’expérience et une réputation bien établie. Il existe d’excellents laboratoires qui mettent à votre disposition des conseillers qui vous aideront à bien comprendre les lois ainsi que vos droits et vos devoirs face à elles.

Cet article est une idée de Marc Charron, qui a récemment passé un test de paternité. Il recommande les professionnels de ForceADN au http://www.testpaternite.ca/.

Partagez cet article !