Aimez MaChronique !



Les FRANCAIS CHAMPIONS DU MONDE DU PESSIMISME

Partagez cet article !

C’est avec stupeur que j’ai appris que les français étaient les champions du monde de la déprime mais est-ce si étonnant que cela ?
Dans un pays où  » nous sommes les plus gros consommateurs de psychotropes du monde. Et cette situation ne cesse d’empirer. Plus d’un quart des Français consomme des anxiolytiques, des antidépresseurs, des somnifères et autres médicaments pour le mental. 150 millions de boites sont prescrites chaque année. » (source doctissimo). Bien sûr, ces traitements coûtent cher.
En 2002, l’assurance maladie a remboursé :

474 millions d’€uros pour les antidépresseurs ;
146 millions pour les anxiolytiques ;
92 millions pour les hypnotiques ;
220,5 millions pour les neuroleptiques.

La France comptait en 2005,  5 millions de consommateurs d’antidépresseurs.
Le chiffre d’affaires des antidépresseurs a été multiplié par 6,7 entre 1980 et 2001.
C’était bien avant la crise économique déclenchée en 2008, qu’en est-il maintenant en 2012?
Bizarrement, impossible de trouver des chiffres fiables datant de 2010 ou 2011…

Dans un pays où chaque année, 160 000 personnes tentent de mettre fin à leurs jours. 12 000 y parviennent.  Le suicide est plus meurtrier que les accidents de la route. Le taux de suicides en France est aujourd’hui l’un des plus élevés de l’Union européenne. Existe-t-il un organisme de prévention comme pour la sécurité routière? Non !

Pourquoi le taux de suicide est-il si haut en France?
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/pourquoi-le-taux-de-suicide-est-il-si-haut-en-france_1061162.html

On estime à 400 le nombre de suicides liés au travail en France et pourtant à chaque fois, l’employeur se dédouane de sa part de responsabilité en invoquant comme toujours des problèmes personnels de son employé.

Les arrêts maladies, les remboursements de médicaments par la CPAM, l’absentéisme, tout cela coûte combien à l’entreprise, à la collectivité ?
En 2008, le montant versé au titre des indemnités journalières par l’Assurance maladie obligatoire en France s’élève à 11,3 milliards d’euros. Il se décompose en 54 % pour la maladie, 24 % pour la maternité et 22 % pour les accidents du travail, soit plus de 5 % des dépenses de santé. + 6,5 %, c’est l’augmentation du nombre d’arrêts de travail depuis 10 ans. La sécurité sociale enregistre plus de 7 millions d’arrêts de travail et plus de 250 millions de journées indemnisées.

Combien en 2011 ? Pas de chiffres non plus…

Selon la commission européenne (Europe des 15), en 2002, le stress au travail serait la cause de 50 % de l’absentéisme. La France partage avec les États-Unis le triste privilège d’être l’un des pays au monde où le stress au travail fait le plus de ravages.

Et pourtant, le chef d’entreprise a une obligation générale de préservation de la santé mentale des salariés de son entreprise, qui est renforcée par une obligation spéciale de prévention du harcèlement, quand ce n’est pas lui-même qui harcèle ses subordonnés.

Je vous fais grâce des chiffres du chômage, de la précarité qui ne cesse de grimper en France comme ailleurs, de l’explosion de la dette publique depuis 5 ans, la crise financière, vous connaissez ces chiffres autant que moi sans doute.

A côté de ce sombre tableau qui est malheureusement la réalité, il existe en France:

40 000 PSYCHOLOGUES
13 000 PSYCHIATRES
8 à 12 000 PSYCHOTHÉRAPEUTES
6 000   PSYCHANALYSTES
2 500 à 4 000 COACHS PROFESSIONNELS.

Avec tous ces professionnels mis à la disposition de ce peuple déprimé, je me pose sincèrement la question:
Pourquoi sommes-nous CHAMPIONS DU MONDE de la déprime?

La réponse: Seules les consultations auprès d’un psychiatre – médecin (qui soigne avant tout avec quoi ? avec des antidépresseurs ; des anxiolytiques ; des hypnotiques ; des neuroleptiques bien sur, l’industrie pharmaceutique a encore de l’avenir dans notre pays).
ou avec un psychologue dans les centres médico-psychologiques reconnus par la Sécurité sociale sont remboursées.
Pour le reste, il faut vraiment être aisé et plus que motivé pour se permettre de payer 40€, 60€ ou 80€  la séance de psychothérapie non remboursée d’autant qu’en règle générale, si nous partons sur une thérapie brève et vraiment efficace, une dizaine de séances sont nécessaires, je ne parle même pas de la psychanalyse qui peut être sans fin…

Si nous ne gavions plus nos compatriotes comme des oies pour le bien-être des laboratoires mais que la CPAM remboursait pour moitié le prix d’une séance qu’elle fixerait elle-même comme pour les autres tarifs conventionnés, que les mutuelles prenaient le relais pour la partie non remboursée, nous n’en serions sans doute pas à ce triste constat.

Quand les entreprises prendront réellement conscience que le bien-être au travail de leurs employés doit être une priorité, qu’il fera décupler leur accroissement et chiffre d’affaire, que ce management basé sur la simple reconnaissance, le respect, l’écoute et la participation active, deviendra une excellente vitrine et publicité face à leurs concurrents, au lieu de plomber leur propre entreprise par un turn-over, un absentéisme et des arrêts maladie ou accidents du travail à répétition qui coûtent très chers, alors ils auront TOUT compris et seront COMPÉTITIFS !

Le Français dans son besoin d’être heureux réglerait en lui ce qui l’empêche de l’être et trouverait les solutions adéquates pour combattre et surpasser des évènements malheureux, des situations conflictuelles ou de stress. Au lieu d’ouvrir sa boîte de pilule, il s’ouvrirait lui-même à son coeur et à sa conscience, et à l’écoute de l’autre.

Quel candidat à l’élection présidentielle aura le courage de prendre des mesures radicales pour enrayer ce phénomène social inquiétant? au lieu de se préoccuper de la santé et du bien-être des financiers, des banques?
Pour aider à l’accession à un « mieux-être » pour tous à ses concitoyens ?
A quand un MINISTRE ou un secrétaire d’état au BIEN-ÊTRE ? Comme au Bhoutan ?
Où est-ce une volonté politique bien Française de gaver et d’anesthésier son peuple…

Envie de me révolter face à cet immobilisme social et politique… Non, tais-toi ! Tiens !
Prends plutôt un PROZAC …

Chaleureusement
Christophe Georgin

http://www.libreavecsoi.com

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !