Aimez MaChronique !



LES ETAPES DU DEUIL

Partagez cet article !
LE DEUIL et ses étapes
En France, la mort est un tabou que l’on préfère ne pas
regarder. Et pourtant elle fait partie intégrante de la vie. On est tous concernés par la mort que ce soit,
bien sûr, sa propre mort, mais également la mort d’un proche.
Lorsque l’on perd une personne chère, un bouleversement
intérieur se produit inévitablement. On perd pieds, on n ‘entend plus les
choses de la manière, on refuse de voir
la réalité en face…
Chaque deuil est différent, votre deuil dépend de la
relation que vous aviez avec le défunt, de son vécu, et bien sûr de votre
propre personnalité.
Je souhaite vous présenter les différentes étapes du deuil
pour vous montrer que vous ne devenez pas fou, que certaines émotions peuvent
vous faire culpabiliser ; en réalité, elles sont « normales » dans le deuil.
Ces différentes étapes, tirées du travail d’Elisabeth Kübler-Röss,
sont donc plus ou moins prononcées en fonction de chacun, et ne sont pas
forcément chronologiques (vous pouvez avancer sur une étape et revenir sur une phase
déjà vécue quelques temps auparavant).

1.
LE CHOC

une sorte d’anesthésie a envahi votre corps, votre
esprit. c’est la sidération. C’est comme si tout s’arrêtait soudainement de
tourner, que vous étiez dans un état second.

2.
LE DENI

« non, ce
n’est pas possible, ils se sont trompés, c’est pas lui », « pas à son
âge ! »,….. c’est le déni initial. Puis dans les semaines qui
suivent, vous, la personne endeuillée vous pouvez chercher une trace, l’odeur
du défunt, l’entendre,….. et faire comme si rien n’était arrivé.

3.
LA COLERE

«
il n’avait pas le droit de partir, comment dieu peut exister » , « les
médecins auraient pu le sauver », » comment je n’ai pas vu venir le
drame »…. Cette colère peut se traduire par une irritabilité accrue, des
sauts d’humeur, une culpabilité…. La colère traduit un remaniement profond des
croyances et au sens de la vie.

4.
LA TRISTESSE

Vous prenez conscience du non retour. Vous êtes épuisé physiquement,
psychiquement. Et puis des pensées du style «pourquoi vivre, comment vivre sans
toi ? ». La société a du mal avec « la tristesse » et va
vous aider à la camoufler (« je vais te changer les idées, allons au ciné »).
Mais cette phase de tristesse est vraiment importante car elle permet de
concrétiser en conscience la mort et ainsi pouvoir aller vers l’acceptation.

5.
LA RESIGNATION

Vous faîtes face à la situation, « je sais que tu ne reviendras plus
et je vais devoir apprendre à vivre sans toi ».

6.
L’ACCEPTATION

Là, vous allez pouvoir reconstruire un sens
à votre vie, vous vous commencez à vous autoriser à prendre des moments pour vous.
La personne défunte est moins omniprésente.

7.
LA RECONSTRUCTION

La
vie n’est plus ce qu’elle était avant. Vous réorganisez votre vie par rapport à
vos relations, à votre environnement, vos nouvelles croyances, vos nouvelles
valeurs. Vous chercherez aussi le sens de votre identité.
Maintenant que vous avez pris connaissance
de ces différentes étapes du deuil, vous
pouvez exprimer votre ressenti, vos émotions, et comprendre que ce que vous
vivez fait partie du travail de deuil.
Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !