Aimez MaChronique !



LES CONTES DE FÉES : MYTHES OU RÉALITÉS ?

Partagez cet article !

LES CONTES DE FÉES : MYTHES OU RÉALITÉS ?

 

Maintenant que vous savez que derrière le Prince Charmant et la Princesse Charmante se cache simplement un Adulte responsable (http://www.machronique.com/le-prince-charmant-ou-la-princesse-charmante-existent-ils/), analysons les contes de fées. Sont-ils des mythes, sans queue ni tête, ou représentent-ils une certaine perception de la vie ? Quand je parle de perceptions, vous savez que chaque personne a les siennes : derrière un mot se cache toute une kyrielle de perceptions et d’émotions. Prenons pour exemple le mot ‘serpent’ : cet animal a mauvaise réputation, déclenchant des phobies, pourtant il est un symbole de fertilité dans certaines civilisations et de mort dans d’autres. Nous avons tous une façon différente d’appréhender le monde qui nous entoure. Ceux qui ont écrit les contes se sont fondés sur leurs propres perceptions des relations humaines, pour raconter une histoire. Alors, permettez-moi de me fonder sur les miennes, pour traduire les contes que vous connaissez. C’est parti !

 

Que ce soit Cendrillon, Blanche-Neige, la Belle au Bois Dormant ou la Belle et la Bête, elles sont toutes l’objet de la jalousie d’une belle-mère et de sœurs ou belles-sœurs détestables. Leur beauté et leur gentillesse n’ont d’égal que leur dévouement, leur bonté d’âme et leur incapacité à en vouloir à celles qui leur font du mal. Très souvent, dans la vie courante, les belles femmes sont l’objet de méchanceté, que ce soit dans leur propre famille, pendant leur scolarité, puis dans leur vie professionnelle et sociale. Quand une de mes clientes, belle femme, se plaint que les mauvaises langues vont bon train à son sujet et je lui réponds « Préfères-tu que l’on dise de toi ‘Ah, la pauvre qu’elle est moche’ ou ‘qu’elle est belle, la garce’ ! ». Elles sourient en choisissant la deuxième solution. Malheureusement, en ce bas monde, vous pouvez mesurer votre réussite à la médisance des autres : souvenez-vous que le jugement et la critique négatifs parlent de la jalousie, des peurs et des frustrations des autres, pas de vous !

 

Si nous prenons Blanche-Neige, empoisonnée à cause de sa beauté, puisque cet imbécile de miroir n’arrête pas de dire qu’elle est la plus belle. Si la méchante réussit à l’endormir grâce à une pomme, après avoir fait en sorte qu’elle s’exile, c’est bien par rivalité. Pourquoi certaines femmes sont jalouses de la beauté des autres ? Soit parce qu’elles ne le sont pas elles-mêmes et le vivent mal, soit parce qu’elles manquent de confiance en elles et détestent la concurrence. Aujourd’hui, la seule façon de se venger d’une femme qui fait de l’ombre, c’est de dire qu’elle est une « traînée », une « Marie couche-toi là » et toutes celles qui sont jalouses également vous croiront ! Encore une fois, la gentillesse et la capacité de Blanche-Neige à vivre simplement lui permettent d’être sauvée par les nains qui l’adoptent et la protègent, même morte. La bonté d’âme est toujours récompensée, ainsi que la joie de vivre et le positivisme. Jamais elle ne se lamente, ne pleure sur le passé ou sur la vie qu’elle avait. C’est également sa naïveté qui la conduit à accepter une pomme de la part d’une vieille femme, dont elle ne se méfie pas. Celle-ci étant capable de s’enlaidir pour arriver à ses fins. Elle a le physique du geste qu’elle pose : car une telle attitude efface toute beauté. Être belle ne suffit pas, encore faut-il que « le ramage se rapporte au plumage » ! Nombreuses sont celles qui ont cru que leur beau physique leur ouvrirait toutes les portes ou tous les lits ! Avoir un cœur porte plus bonheur dans la vie qu’une belle paire de fesses ou de seins : objets de corruption, ces attributs font vite tomber dans la domination. Heureusement que les sept nains ont pris soin de Blanche-Neige, jusqu’à l’arrivée du prince qui l’embrasse et lui redonne vie.

 

Cendrillon, elle, asservit par une belle-mère et des belles-sœurs sans pitié, toujours en rivalité pour aller au bal du prince, démontrera qu’elle est la seule que le jeune homme choisira. Et derrière une souillon peut se cacher une future reine ! L’habit ne fait pas le moine, comme le dit un adage populaire et bien que couverte de suie, son cœur est étincelant. Sa marâtre et ses belles-sœurs mettront tout en œuvre pour obtenir les faveurs de l’héritier du trône, mais c’est sans compter sur la candidature de Cendrillon. En effet, contre vents et marées, victime, elle aussi, de la jalousie, elle va au bal du palais, aidée par une marraine bienveillante et magique et y perd sa pantoufle de verre, qu’elle seule est capable d’enfiler : elle enchantera le prince toute la soirée, puis s’enfuira. Sa chaussure permettra au Prince de la repérer parmi toutes les femmes : car toutes essaieront d’entrer leur pied dans la si petite pantoufle. La morale de cette histoire, c’est que lorsque vous plaisez à un homme et qu’un homme vous plaît, ne craignez pas la rivalité : vous et vous seule serez capable de le combler ! Encore faut-il avoir confiance en vous et en lui… Comme le dit la croyance populaire, chaque casserole à son couvercle ! Quand une personne est sous le charme, c’est ce que vous êtes qui la fait fondre et non ce que vous faites. Souvenez-vous de la différence entre « séduire » (faire) et « charmer » (être). Restez authentique, au lieu de vous transformer en ce que vous croyez que les hommes ou les femmes aiment : vous vous plantez systématiquement ! Vous faire implanter des gros seins ou des cheveux sur la tête pour cacher une calvitie n’est pas ce qui attirera votre couvercle ! Il/elle vous aimera sans cheveux et sans seins ! Car si la personne est juste aimantée par vos artifices, cela fait d’elle quelqu’un d’artificiel, qui n’a aucun égard pour votre bonté, vos croyances et vos valeurs. La beauté se fane, pas les qualités d’âme.

 

La Belle et la Bête est un conte qu’il faut interpréter de la bonne façon : il pourrait avoir tendance à faire  croire que vous pouvez changer un monstre en prince… Tout dépend du ‘monstre’, croyez-en mon expérience ! C’est faux que vous pouvez changer quelqu’un. Si vous associez la Bête à un magnifique Trou noir affectif, en mettant votre gentillesse à son service, tout ce que vous obtiendrez sera de voir vous voir réduit en esclavage ! Au lieu de changer, il/elle profitera de vous ! VOUS NE POUVEZ SAUVER PERSONNE ET VOUS N’ÊTES RESPONSABLE DE PERSONNE. Je préfère nettement interpréter le message de la façon suivante : ce n’est pas la beauté qui « conte » ( !), mais les valeurs et les croyances, plus que le physique et la richesse. Là, je me sens nettement plus à l’aise ! La beauté m’a suffisamment bernée (c’est ainsi que je choisissais mes « victimes », avant de devenir la leur : je sélectionnais les beaux… névrosés/’monstres’ !), je ne voyais pas la Bête qui se cachait chez les deux conjoints que j’ai laissés me broyer, aveuglée que j’étais par la beauté physique et attirée comme un aimant par leurs souffrances, représentant la ‘monstruosité’. La Belle voit au-delà de la Bête qui est devant elle : nous parlons de la beauté intérieure, celle qui vous touche au-delà de l’aspect physique, cette bonté d’âme bien plus puissante que les muscles ou les beaux seins. Les personnes ayant un handicap physique ou mental connaissent l’amour également, parce que reconnues par des conjoints qui sont tombés amoureux de leur âme profonde. L’amour de la Belle annulera le sort dont la Bête était victime et il se transforme en beau prince. Comme quoi, il faut trouver beau ou belle la personne que vous avez choisie et non la choisir parce qu’elle est belle, parce qu’il est beau : vous aurez des ennuis ! Demandez à mes clients ! Je dois avouer également que je suis tombée dans le panneau…

 

Un de mes préférés reste le Vilain petit Canard. Je le raconte souvent à mes clients, car, pour la plupart, ils ont été traités comme des parias, des laissés-pour-compte, abandonnés et humiliés par des parents, une famille, un entourage qui les ont rejetés. Dans cette histoire, il y a un caneton noir, alors que tous les autres sont jaunes vifs. Devenant la risée, puis la tête de Turc de tous les autres canards, sa différence le met rapidement de côté. Mes clients sont des lions qu’on a élevés comme des moutons, en les écrasant, mais ils restent lion dans l’âme et n’ont plus qu’à trouver la sortie de leur prison. Ce qui arrive à ce vilain petit canard, c’est qu’il part, rejeté, méprisé, parce qu’il sent et voit qu’il ne fait pas partie de ce monde. Effectivement, s’il est noir, c’est parce qu’il est un cygne et non un caneton ! Et il revient, après avoir grandi, magnifique oiseau blanc, complètement transformé, attirant le respect de ceux qui l’avaient molesté. Étant gamine, j’avais 10 kilos en trop, des boutons d’acné, aucune féminité, en plus d’avoir des lunettes. Vous voyez le portrait ! Je n’attirais pas les garçons et si j’avais un coup de cœur pour l’un d’entre eux, c’était en secret et jamais il ne le saurait. Comme je le décris dans mon livre, on m’appelait de toutes sortes de noms, on se moquait, jusqu’à mes 20 ans. Là eut lieu la transformation : je compris qu’en perdant 10 kilos, en me maquillant et en m’habillant de façon plus féminine, j’avais le dessus sur ceux qui, avant, ne me regardaient même pas ! Les ennuis ont commencés…

 

Mais le conte auquel je m’associe le plus, c’est La belle au Bois Dormant. Effectivement, toujours victime de la jalousie à cause de sa beauté, cette jeune femme se piquera le doigt pour s’endormir définitivement. Belle façon d’éliminer une rivale, sans la tuer ! Jusqu’au jour où un prince, passant par là, comme pour Blanche-Neige, la réveillera avec un baiser. Cela fait 9 ans que je suis endormie, passant tout ce temps à comprendre comment j’avais détruit ma vie et à la reconstruire. Comme vous le savez, j’ai compris que j’avais eu des relations sexuelles avec de gros bébés névrosés (ainsi que je l’étais moi-même) et aujourd’hui, je veux faire l’amour avec un homme. Tout ce temps de réflexion et de reconstruction ne permettait pas l’accès à un prétendant, car dans mon Site Internet Subliminal, il y avait écrit « Fermé pour cause de travaux ». Il fallait que je décortique tout ce qu’avait été ma vie, pour détecter les pièges et avoir la capacité à ne plus retomber dedans. Bizarrement, le seul qui m’ait fait réagir, pendant tout ce temps, après quatre années de célibat, était un gars qui a réveillé… mon détecteur de névrosés ! Depuis, plus rien, rassurée que j’étais de savoir que je reconnaissais les gars qu’il ne me fallait pas ! Aujourd’hui, je suis prête à rencontrer quelqu’un, un homme qui me réveillera de cette léthargie justifiée par le fait que je ne veux plus de névrosés dans ma vie. Ma libido, pour ceux qui s’en inquiéterait, va très bien merci ! Et dans monSsite Internet Subliminal, il y a inscrit « Femme heureuse, pour Homme heureux, pour Bonheur à Deux ».

 

 

J’écris ma chronique en attendant ma cliente, pour son deuxième jour de coaching intensif à St-Jean-de-Matha. A 29 ans, elle a traversé la drogue, l’alcool, la violence conjugale, les menaces de mort, elle est mère de deux enfants de deux pères différents et quand je lui ai demandé pourquoi elle venait me voir, elle a planté son regard dans le mien et du haut de ses 1,55 m et 45 kg, elle m’a répondu : « Je veux le bonheur et même si je ne sais pas ce que c’est,  je sais que je le mérite ». Sa vie va changer radicalement, elle va l’atteindre ce bonheur qu’elle revendique, foi de Pascale Piquet, et pour elle, ce sera comme un conte de fées. Et vous savez quoi ? Grâce à vous, mes lecteurs et lectrices, mes auditeurs et auditrices, mes clients et tous ceux qui me suivent sur Twitter et dans mes chroniques, je vis un véritable conte de fées, moi aussi, depuis que mon livre est sorti. Merci !

 

Commandez le nouveau DVD « Comprendre la Vie », en vente exclusive sur le site www.pascalepiquet.com

 

Prenez, une fois par jour,  une dose de bonne humeur: suivez Pascale Piquet sur Twitter ! Abonnez-vous : www.twitter.com/pascalepiquet

 

 

 

 

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?