Aimez MaChronique !



LE PASSÉ DE COUGUAR DE PASCALE PIQUET (Anecdote 8/8)

Partagez cet article !

LE PASSÉ DE COUGUAR DE PASCALE PIQUET (Anecdote 8/8)

« Jeunes amants : à consommer avec modération, pour ne pas tomber dedans ! »

J’étais cependant persuadée qu’en frappant dans la catégorie « jeunes amants » je ne m’attacherais à aucun d’eux. Bien sûr, j’avais repris mon statut de Trou noir affectif,  après le divorce, butinant d’un jeune à l’autre, sachant qu’aucune histoire n’était possible entre nous. Je me souviens d’un matin où je rentrais de boîte de nuit, raccompagnée par une « jeune proie », alors que j’étais en vacances chez mes grands-parents. Ma grand-mère, voyant le jeune homme par la fenêtre, me demanda avec beaucoup de tact : « Es-tu sûre qu’il a fait le service militaire ? » (En France, le service militaire se faisait à 18 ans). Donc, comme je ne m’attachais pas et que j’étais très claire à ce sujet,  eux s’attachaient : je te fuis, tu me suis. Même les plus coriaces, ayant la réputation de Casanova, butinant comme moi. Cependant, quand je vous explique qu’un Trou noir affectif ne joue pas, qu’il est juste ce qu’il est, comme j’étais une tour imprenable, le défi étant là, ils se mettaient soudain à s’acharner sur mon cas. Et de Casanova sans coeur, ils passaient au statut de Desperados soumis. Je mettais un terme rapidement à ce style de relations : je voulais m’amuser, les amuser, mais pas les détruire.

Jusqu’au jour où je suis tombée sur Jim (cf « Le syndrome de Tarzan » Béliveau éditeur). Comme c’était flatteur, ce beau jeune homme de 22 ans qui disait être amoureux de moi. J’adorais voir la tête des hommes de mon âge, n’acceptant pas que je me donne à un plus jeune qu’eux, certains ayant même osé me dire, dans des lieux publics, « qu’eux m’enverraient au plafond, surement plus que ce jeune blanc-bec ! » Quant à la tête des filles de son âge, elle m’amusait beaucoup aussi : elles bavaient sur lui, tout espoir leur étant permis, jusqu’au moment où elles découvraient que c’est avec moi qu’il était.  Certaines de ces jeunes filles me balancèrent aussi des vacheries : un jeune homme me parlait, toujours en boîte de nuit, quand l’une de ses amies se plaça sous mon nez et lui dit : « Tu t’intéresses aux vieilles, maintenant ? » Ce à quoi je répondis tranquillement, avec un large sourire, habituée à ce style d’attaque : « Non, il s’intéresse à l’expérience côté sexe » Non, mais !

Quand je suis tombée sur Jim, toute ma névrose s’est réactivée : j’avais en face de moi, un gars qui répondait parfaitement à mon niveau de névrose. C’est là que j’ai à nouveau basculé dans l’équipe des Desperados. Ce qui est amusant, c’est que je lui disais, en riant, enfin je crois : « Quand tu auras 25 ans, je te virerai, car tu serais trop vieux pour moi« . Était-ce un message envoyé inconsciemment à mon subconscient ? Car, dans sa 25e année, nos chemins se sont séparés. Entendons-nous bien : je ne suis pas en train de vous pousser, si vous êtes une femme de 40 ans et plus, dans des relations avec de jeunes hommes. Je vous dis simplement que si vous êtes célibataire et lui aussi, si l’occasion se présente, c’est une expérience plutôt plaisante à vivre. Mais il ne faut pas tomber dedans. Quand je vois les Madona ou Jennifer Lopez et autres s’enticher de petits jeunes ressemblants à leur petit frère, je me rappelle de la névrose que je vivais. Avoir une expérience de ce type est amusant, en faire votre sport favori, c’est jouer avec le feu, car vous risquez de rencontrer votre maître et de vous attacher à une relation qui ne pourra pas durer. Même si vous savez que vous allez tomber, vous vous faites tout de même mal en tombant. Si j’ai tout de même de beaux souvenirs, la névrose me les a fait payer très cher. Passer de Trou  noir affectif à Desperado et « switcher » selon les circonstances et les rencontres n’a rien d’épanouissant. La névrose exige qu’il y ait un dominateur et un dominé, dans chaque relation déséquilibrée. C’est épuisant. Vive les relations équilibrées !

Aujourd’hui, aux jeunes mâles pleins d’énergie, je préfère un lion mature, la virilité étant plus attirante, à mes yeux, que la fougue. D’ailleurs, un lion mature peut être très fougueux.

Merci d’avoir passé l’été avec moi et je souhaite que mes petites anecdotes vous aient amusé(e). Je reprends les chroniques « sérieuses » dès mercredi prochain !

Nouveau ! Lisez le e-book « Pourquoi récupérer son ex, là est la question. Comment survivre à une rupture, là sont les réponses ! » : http://www.pascalepiquet.com/pourquoi-recuperer-son-ex.php

Écoutez Pascale Piquet, chaque mercredi à la radio (reprise des émissions le 4 septembre 2013) :


95.7 FM au Saguenay-Lac-St-Jean : Écoutez la chronique décapante de Pascale Piquet avec la complicité de John Ferguson et son équipe, tous les mercredis à 16h15 ! Écoute en direct : www.saguenay.radiox.com/accueil


94.1 FM à Sept-Îles : Écoutez le trio détonnant David Tancrède, Valérie & Pascale Piquet, tous les mercredis à 16h40 ! Écoute en direct : www.le941.com

Lisez le second livre de Pascale Piquet : « Gagnez au jeu des échecs amoureux » (Michel Lafon)

Commandez le nouveau DVD « Comprendre la Vie », et téléchargez le guide « Arrêtez de souffrir, construisez votre bonheur », pour développer confiance et estime chez vous. En vente exclusive sur le site www.pascalepiquet.com

Prenez une dose de bonne humeur : suivez Pascale Piquet sur Twitter www.twitter.com/pascalepiquet

FACEBOOK : page professionnelle « Pascale Piquet » Lisez sa phrase du jour et ses commentaires sur la vie !

Et lisez la chronique de Pascale Piquet, chaque mercredi !

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?