Aimez MaChronique !



Le Guide Ultime des Boutons de Manchette

Partagez cet article !

Comme les pinces et épingles à cheveux pour femme, le bouton de manchette est généralement associé au sexe masculin. Porté avec une chemise à manche mousquetaire, cet accessoire est à la fois utilitaire et décoratif. Ainsi, il a été conçu pour servir d’attache poignet pour la manche de chemise, mais également de bijou décoratif en plus des bagues, des montres et des bracelets. Le bouton de manchette est, donc, plus qu’un bouton et vous allez savoir pourquoi.

Son histoire et sa nature

Pour la petite histoire, cet accessoire est apparu au siècle du non-extravagance. En effet, au XVIIe siècle, le roi Henri IV a fait en sorte de réduire le port de produits et accessoires de luxe. Avec l’arrivée de Louis XIII, cela a été renforcé avec la limitation des importations, développant ainsi la confection artisanale et la mode. De là est, probablement, né l’ancêtre du bouton de manchette pour remplacer les dentelles et les rubans. Pas encore trop apprécié au début, il se démocratise peu à peu au fil du temps pour être presque vulgarisé au XIXe siècle. Sa présence est devenue désirée puisqu’il facilitait le port des chemises à poignets mousquetaire et réduisait l’effort lors des retroussements des manches et le déshabillement. Avec sa popularité, il y a eu quelques mises à jour comme de nouvelles formes, de nouvelles couleurs et quelques gâteries (ornements en pierres précieuses ou matériaux en or et argent). Maintenant, vous pouvez en trouver presque un peu partout que ce soit dans des sites comme autrepairedemanches.fr ou dans des magasins spécialisés en accessoires et vêtements. Les formes et les variantes ne manquent pas et ne sont limitées que par le goût des consommateurs.

Ce qu’il faut savoir sur les différents types de bouton de manchette

Notez, tout d’abord, que le bouton de manchette peut être divisé en trois parties :

  • La tête : la partie visible quand la paume de votre main est tournée vers le bas.
  • La tige : la partie qui traverse les trous de vos manches.
  • Le pied ou l’arrêt : la partie basse qui termine la tige ou également l’autre extrémité.

En tout, il existe trois catégories principales de bouton de manchette : le bouton à queue de poisson, le bouton à chaîne (ou à cordelette) et le bouton en clou (ou en champignon ou boule).

Le bouton de manchette à queue de poisson dispose de plusieurs variantes. Celles-ci vont du plus complexe au plus simple, mais retenant toujours une forme rappelant la queue d’un poisson quand fermé. La tête est le plus décoré, tandis que le pied se pare d’un mécanisme pliable ou amovible, permettant à la tige de s’introduire facilement dans les ouvertures. Ce modèle est le plus connu et le plus utilisé. Vous pouvez faire quelques comparaisons avec les modèles sur le net. Aussi, le bouton en queue de poisson reste plus fiable afin de retenir les manches trop épaisses.

Les boutons à chaînes ou à cordelettes ont deux extrémités généralement identiques. Ces deux parties sont reliées par une chaînette ou une cordelette en tissu. Pour ceux reliés par une chaîne, la tête et le pied peuvent être en métaux ou en bois. Pour ceux à cordelette, ils sont de la même matière que la corde qui les relie, mais peuvent aussi être différents. La flexibilité et la simplicité sont les avantages de ce modèle.

Les boutons de manchette en champignon ont la forme typique d’un champignon. Cela étant, la tête est parfois plus grande que le pied et forme la partie décorative. Il existe les variantes dites clou qui ont un pied plat mais de la même taille que la partie visible. L’avantage est que le bouton est un ensemble inséparable et non-amovible. Il vous suffit de l’enfoncer dans les ouvertures et le tour est joué.

Les critères de choix pour un bon bouton de manchette

Le premier critère concerne la forme ou le type. Malgré qu’il n’y ait que trois catégories principaux de boutons de manchette, les formes varient d’un modèle à l’autre. Optez pour la forme qui se marie le mieux à vos accessoires (chevalière, montre, collier, boucle d’oreille…). Il est, par exemple, mieux d’avoir un bouton carré ou avec une bague de la même forme. Sinon, il existe des boutons en forme de bouteilles, marmites, avions, pistolets, etc. Le choix dépend finalement de vos goûts.

En second, ne négligez pas les matériaux avec lesquels l’accessoire a été conçu. N’oubliez pas qu’il existe des boutons en or, en argent, en bronze, en bois, en tissu, en cuivre, et même en titane et différents autres métaux. La matière utilisée peut élever le bouton au statut de simple accessoire à celui de bijou. Cela étant, un bouton argenté ou métallisé peut attirer facilement les yeux en pleine lumière et durant le jour. D’un autre côté, un bouton en bois ou en tissus ajouterait un brin de sobriété et de naturel à votre look.

La taille et la couleur importent également. N’achetez surtout pas un bouton trop grand si vous voulez obtenir un effet élégant et raffiné. L’extravagance n’est conseillée que sur les écrans et les tapis rouges. Pas trop petit non plus si vous voulez que votre bouton de manchette soit plus qu’un attache poignet. Question couleur, pensez à faire le mariage avec les accessoires, la ceinture et les chaussures. La couleur de la cravate est négligeable. Toutefois, optez pour de l’uni sur du rayé ou carotté et vis versa. Les motifs sont tendances, mais en avoir trop peut nuire à votre élégance. Quelques reliefs sur la face visible peuvent aussi ajouter un petit semblant de noblesse.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !