Le disjoncteur différentiel : Comment ça Marche ?

Partagez cet article !

Les disjoncteurs différentiels sont des dispositifs aptes à interrompre la circulation du courant électrique, en cas d’éventuel incident dans une habitation. Ils ont pour principal rôle de protéger les circuits des court-circuits et des surcharges mais également les personnes des accidents d’électrocution. Généralement, ils s’installent entre le disjoncteur général et la ligne à protéger.

Découvrez, alors, comment ça marche un disjoncteur différentiel !

Le fonctionnement de disjoncteur différentiel

Un disjoncteur différentiel est un diapositif de mesure de la différence de courant qui circule entre la phase et le neutre. S’il détecte une différence trop importante entre le courant d’entrée et celui de sortie, il va déclencher l’ouverture du circuit dans l’objectif d’éviter tout risque d’électrocution.

De plus d’éviter les surcharges, ce diapositif dispose d’un effet considérable contre les courts-circuits et c’est grâce à sa performance de protection. Étant un diapositif de protection de haute performance, les capacités d’un disjoncteur différentiel sont indiquées, principalement, par deux caractéristiques :

1. Le seuil de déclenchement différentiel

Le seuil de déclenchement différentiel est exprimé en milliampères. Il permet d’assurer la protection des personnes physiques, sachant qu’il est de 30mA pour l’installation électrique d’une habitation.

2. La protection magnétothermique

Il est bien connu que la protection magnétothermique est mesurée en ampères. Celle-ci vient de protéger les équipements électriques face aux éventuels courts-circuits ou surcharges.

Les différents types de disjoncteur différentiel

Le disjoncteur différentiel est un élément crucial dans toute installation électrique. À l’instar du disjoncteur général, il permet de protéger les biens et les personnes qui font face à des surcharges électriques. Ce diapositif se décline, principalement, en trois types:

1. Le disjoncteur différentiel de type AC

Le disjoncteur différentiel type AC a pour principal rôle de protéger la majorité de circuits électriques communs d’une habitation tels que les prises électriques ou l’éclairage.

2. Le disjoncteur différentiel de type A

Ce diapositif est conçu pour protéger les circuits électriques spécialisés des habitations, ça veut dire ceux qui détiennent des appareils qui consomment trop  d’électricité, comme les machines à laver, les plaques de cuisson…

Aimez-vous ce texte ?

3. Le disjoncteur différentiel de type HI, HPI, SI

Il s’agit d’un disjoncteur différentiel utilisé pour les appareils électriques ménagers qui ne peuvent pas supporter les coupures de courant imprévues, exemple, le réfrigérateur, l’ordinateur, le congélateur et le système d’alarme.

L’installation de disjoncteur différentiel

Il est bien connu que le disjoncteur différentiel s’installe en tête de disjoncteurs rongés sur un tableau électrique. Ce diapositif permet de protéger toute la rangée en y apportant sa fonction différentielle.

Aujourd’hui, il est devient plus facile d’installer et de câbler un disjoncteur différentiel. Effectivement, les constructeurs de matériel électrique ont immensément inventé sur les systèmes de raccordement. Quand on dispose d’un tableau comportant une variété de rangées, il existe pas mal de peignes de reliment verticaux permettant de raccorder les disjoncteurs différentiels entre eux. En outre, c’est inutile de mettre des ponts entre les disjoncteurs différentiels. Maintenant, il existe des peignes horizontaux qui permettent de relier le disjoncteur différentiel à l’ensemble des disjoncteurs de la rangée.

L’installation d’un disjoncteur différentiel n’est pas toujours une mission facile à réaliser. Elle nécessite de disposer de quelques connaissances de base dans le domaine de l’électricité et de matériel spécifique à cet affaire. C’est pour cette raison, il vaut toujours mieux de faire appel à un Electricien Illkirch-Graffenstaden.

Partagez cet article !

Des Livres pour Changer de Vie !