Aimez MaChronique !



Le chien dogue de bordeaux, information et caractère du dogue de bordeaux

Partagez cet article !

Photo du chien dogue de bordeaux Le chien dogue de bordeaux, information et caractère du dogue de bordeaux

Le quotidien avec le dogue de Bordeaux
Le dogue de Bordeaux est un chien paisible qui se plait en compagnie de ses maîtres. Il aime la compagnie des enfants pour lesquels il sait être prévenant et obéissant.
Trés dissuassif avec les étrangers, il sait garder sa famille sans agréssivité.
Ses activités préférées sont les calins, les jeux et les ballades avec ses maîtres. Etant un molosse massif, il est déconseillé au dogue de Bordeaux de pratiquer des activités physiques trop intenses. En effet comme tout les chiens de fort gabarit et avec le nez court, le dogue de Bordeaux peut avoir des difficultés respiratoires, son espérance de vie est de 8 ans à 10 ans.
Trés dévoué à son maître le dogue de Bordeaux est trés réceptif, son éducation se fait avec fermeté mais sans difficulté. Soyez patient il vous le rendera. Obéissance ou agility peuvent être des activités de complicité avec votre dogue de Bordeaux.
ASPECT GÉNÉRAL
Typiquement un molossoïde brachycéphale concaviligne. Le Dogue de Bordeaux est un chien très puissant, dont le corps très musclé conserve un ensemble harmonieux. Il est construit plutôt près de terre, c’est-à-dire que la distance sternum-sol est légèrement inférieure à la hauteur de la poitrine.
Trapu, athlétique, imposant, il a un aspect très dissuasif.
PROPORTIONS IMPORTANTES
· La longueur du corps, de la pointe de l’épaule à la pointe de la fesse, est supérieure à la hauteur au garrot dans la proportion de :11/10.
· La hauteur de la poitrine est supérieure à la moitié de la hauteur au garrot.
· La longueur maximale du chanfrein est égale au tiers de la longueur de la tête.
· La longueur minimale du chanfrein est égale au quart de la longueur de la tête.
· Chez le mâle, le périmètre céphalique correspond à peu près à la hauteur au garrot.
COMPORTEMENT/CARACTÈRE
Ancien chien de combat, le Dogue de Bordeaux est doué pour la garde qu’il assume avec vigilance et un grand courage mais sans agressivité. Bon compagnon, il est très attaché à son maître et très affectueux. Calme, équilibré avec seuil de réponse (réaction) élevé.
Le mâle a un caractère généralement dominant.
ALLURES
Assez souples pour un molosse. Au pas, mouvement ample et souple au ras du sol. Bonne poussée des postérieurs, bonne amplitude des mouvements des antérieurs surtout au trot, qui est l’allure préférée. Quand le trot s’accélère, la tête a tendance à se baisser, le dessus à s’incliner vers l’avant, les pieds antérieurs à se rapprocher du plan médian en allant chercher la terre loin devant. Petit galop avec le déplacement vertical assez important. Capable de grande vitesse en déboulant au ras du sol sur de courtes distances.
PEAU
Épaisse et suffisament ample.
ROBE
Poil :
· Fin, court et doux au toucher.
· Unicolore, dans toute la gamme des fauves, de l’acajou à l’isabelle.
· On recherche une bonne pigmentation. Les taches blanches peu étendues sont admises au poitrail et à l’extrémité des membres.
MASQUE
· Masque noir : le masque est souvent assez peu étendu et ne doit pas envahir la région crânienne. Il peut être accompagné de légères charbonnures sur le crâne, les oreilles, le cou et le dessus du corps. La truffe est alors noire.
· Masque marron (anciennement dit rouge ou bistre) : la truffe est alors marron, le bord des paupières est également marron.
· Sans masque : le poil est fauve ; la peau apparaît rouge (également appelé jadis <>). La truffe est alors rougeâtre ou rose.
TAILLE
Taille devant correspondre à peu près au périmètre céphalique.
· Mâle : 60 à 68 cm au garrot
· Femelle : 58 à 66 cm au garrot
On tolérera 1 cm en moins et 2 cm en plus.
POIDS
· Mâle : 50 kg au moins.
· Femelle : 45 kg au moins.
Femelles : Caractères identiques mais moins accusés.
DÉFAUTS
Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.
DÉFAUTS GRAVES
· Hyper-agressif, peureux.
· Tête courte et ronde aux yeux exorbités.
· Hypertype bouledogué (crâne plat, chanfrein mesurant moins du quart de la longueur totale de la tête).
· Déviation latérale importante de la mandibule.
· Incisives visibles de façon constante, la gueule étant fermée.
· Dos voussé (convexe).
· Queue présentant des vertèbres soudées mais non déviée.
· Pieds antérieurs tournés en dedans, même légèrement.
· Pieds antérieurs exagérément tournés en dehors.
· Cuisses plates.
· Angle du jarret trop ouvert (angulation droite).
· Angles trop fermés , chien sous lui du derrière.
· Jarrets de vache, jarrets en tonneau.
· Allure béquillarde ou roulis important à l’arrière.
· Essoufflement excessif, respiration rauque.
· Blanc à l’extrémité de la queue ou sur la région antérieure des membres, au-dessus du carpe et du tarse.
DÉFAUTS ÉLIMINATOIRES
· Tête longue et étroite au stop peu accentué, au chanfrein mesurant plus du tiers de la longueur totale de la tête (manque de type en tête).
· Chanfrein parallèle à la ligne supérieure du crâne ou descendant, chanfrein busqué.
· Torsion de la mâchoire.
· Dogue non prognathe inférieur.
· Canines visibles de façon constante, la gueule étant fermée.
· Langue sortant de façon constante, la gueule étant fermée.
· Queue à la fois nouée et déviée latéralement ou tordue (en tire-bouchon).
· Queue atrophiée.
· Avant-bras tors avec région métacarpienne très affaissée.
· Angle du jarret ouvert vers l’arrière (tarse dévié vers l’avant).
· Blanc sur tête ou sur le corps, autre couleur de robe que le fauve.
· Tare invalidante repérable.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !