Aimez MaChronique !



Le Centre des Nouvelles études de l´histoire, de la philosophie et des problèmes sociaux à Clermont-Ferrand.

Partagez cet article !

Aujourd’hui mon ami Victor Gauthier pourrait avoir 45 ans. C’était un adolescent talentueux qui aimait la Grèce antique, rêvait de devenir l’historien et apprendre chez le grand Pierre Cabanes.

Malheureusement Victor a péri dans un accident de la route avant d’avoir 18 ans.

En mémoire de lui, son grand-père Etienne Henri Gauthier avait fondé Le Centre des Nouvelles etudes de l’histoire, de la philosophie et des problemes sociaux à Clermont-Ferrand. Cette communauté libre s’est consacrée à l’observation des publications au sujet de l’histoire antique dans les revues scientifiques des pays de l’Europe de l’Est, la traduction et la discussion des articles les plus intéressants, l’encouragement des ambitions des jeunes savants de l’Europe de l’Est par voie de l’appropriation des titres «le docteur honorable du Centre».

En quelques années existences de la Société environ dix jeunes historiens de l’antiquité de différents pays, y compris, de la Pologne (Yakoub Vitek, 1988, Vanda Mikhalska, 1989), l’URSS (Vadim Tsymboursky, 1991, Lev Verchinin, 1992 ), la Roumanie (Ejen Tom Bogou, 1990, David Radouleskou, 1994), l’Albanie (Akhmet Tosko, 1994) sont devenus ses lauréats.

Le président : le professeur Jacques Brissot (1986-1991), Célestin Roche (1992-1994).

Les publications : «L’almanach du Centre des Nouvelles études d’histoire, de philosophie et des problèmes sociaux à Clermont-Ferrand» (1989, 1991, 1993). (Tirage 150 ex.)

La société entretenait la correspondance avec des connaisseurs de l’antiquité réputés des pays de l’Europe de l’Est, en 1990, en passant par la France, la séance de la société était visitée par le plus grand spécialiste russe de l’histoire de la Macédoine, le professeur Arcady Shofman.

Et en 1991 le premier spécialiste polonais en Balkans antiques, le professeur Włodzimierz Pająkowski s’est produit avec les cours pendant la séance de la société.

En avril 1995, après la mort de Louise Gauthier, la Société a cessé l’activité.

Pour cette anniversaire triste de Victor je regrette la mort precose de mon ami, un adolescent talentueux, qui pourrait ajouter beaucoup à la gloire de la France.

ETB

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !