L’AMOUR, C’EST DU CRAC !

Partagez cet article !

L’AMOUR, C’EST DU CRAC !

Après l’émission de radio avec Sylvie Honoré, « La vie du bon côté », le 5 octobre

2016, sur RTBF en Belgique, certains m’ont demandé de répéter ce qu’est le CRAC. Voici la réponse ci-après !

Depuis la nuit des temps, l’être humain court après l’amour, chasse frénétique souvent vitale, mais partons-nous avec les bonnes informations pour le reconnaître ? Savez-vous distinguer L’amour de la dépendance ? On vous fait croire que l’autre est votre moitié et vous essayez désespérément de trouver celui ou celle qui vous complètera. Êtes-vous vraiment à l’aise avec l’idée de ne pas être entier et, surtout, d’être condamné à errer comme une demi-âme en peine qui cherche à se compléter ? Cela signifierait que le bonheur n’est pas possible en tant que célibataire parce que vous seriez incomplet… Et cela signifierait aussi que tant que vous n’aurez pas trouvé, vous ne pourrez être heureux, le bonheur étant à ce prix.

Aimer = Être heureux. Vous l’achetez ? Partons du principe que vous êtes d’accord avec moi. Pourtant, vous avez beaucoup souffert… Pas au début de la relation : quelle euphorie que trouver sa moitié, pensant être délivré de cette quête qui a duré plus ou moins longtemps. D’autant que la fois précédente et celles encore d’avant, ça a mal fini. Vous pensez, à chaque nouvel essai « cette fois-ci, c’est la bonne ! » Pourtant, vous n’avez pas changé de stratégie, répétant toujours la même chose qui ne produit rien et en attendant un résultat différent (Einstein). Et la relation échoue vous jetant à nouveau dans le monde des célibataires dévastés par la solitude et n’ayant plus l’énergie de « chasser ». Chasser quoi ? Tout d’abord, vous êtes une personne à part entière capable de fonctionner en tant que célibataire et vous pouvez être parfaitement épanoui le temps de rencontrer la personne qui sera votre partenaire de vie et non votre moitié. Et, nouvelle info pour vous, l’amour ne se chasse pas (sinon, il s’enfuie !), il s’attire.

La dépendance émotive vous jette sur n’importe qui dans le but précis de faire 1/2 + 1/2 = 1. Or, je vous rappelle que la bonne formule, c’est 1+1=2. Vous êtes prêt à accepter tout et n’importe quoi pourvu que l’idée d’être en couple soit là. Oui, juste l’idée… Pendant ce temps-là, le côté « pratique » de la relation vous détruit : on vous trompe, on vous humilie, on vous écrase, on vous ruine, on vous dévaste, mais ça ne fait rien : vous êtes en couple. Vous souffrez et de plus en plus à chaque nouvel essai… Après chaque rupture, votre confiance et votre estime salement hypothéquées, vous repartez à la chasse, n’y croyant presque plus, mais c’est votre programmation : il faut être deux moitiés pour fonctionner. Que vous soyez en couple ou célibataire au moment où vous lisez cette chronique, vous allez pouvoir tester si vous formez ou avez formé un bon couple ou si vous vous trompez sur la définition de l’amour. Parce que l’amour, c’est du CRAC !

Voici comment reconnaître ce que vous cherchez depuis longtemps ou ce que vous désespérez de trouver : l’Amour avec un grand A

CRAC : Cet acronyme a beaucoup de succès auprès de mes clients et je vous le livre afin que vous puissiez scanner votre relation actuelle et/ou les précédentes. Demandez-vous si ces quatre critères sont ou furent respectés.

Confiance en vous et en l’autre et réciproquement.

Une majorité de gens n’ont pas ou absolument pas confiance en l’autre et à différents niveaux. N’ayant, de toute façon, pas confiance en eux non plus. Vous devriez avoir 100 % confiance en votre conjoint parce que vous avez confiance en votre jugement et être capable de remettre votre vie entre ses mains et réciproquement. Votre vie, mais également votre voiture, votre argent, et tout ce que vous avez de précieux et que l’on partage en couple. Être soi-même sans avoir peur que l’autre parte si l’on n’est pas comme il le souhaite.

Respect de l’autre et de vous-même et réciproquement

Vous vous respectez dans la relation en étant exactement qui vous êtes et votre conjoint aussi. Vous ne lui manquez jamais de respect en le traitant de tous les noms ni en l’insultant. Vous restez dans votre couloir de natation et lui dans le sien, ne cherchant jamais à gérer sa vie ni à lui donner des ordres. Il n’est pas votre esclave, pas plus que vous n’êtes le sien et aucun des deux ne domine l’autre. Vous cherchez votre zone de confort en discutant, en vous comprenant et en étant à l’écoute l’un de l’autre dans une relation gagnant/gagnant.

Admiration. Admirer votre conjoint qui vous admire aussi est primordial.

Admirez-vous votre conjoint et vous admire-t-il ? Quand vous vous voyez dans les yeux de l’autre comme dans un miroir déformant où vous vous trouvez moche, il y a quelque chose qui cloche. Je le dis souvent à qui veut l’entendre : la scène la plus érotique qui soit, c’est de lire un désir intellectuel, spirituel et sexuel dans les yeux de la personne que vous aimez et qui vous aime. C’est transcendant ! Quand vous traitez votre partenaire d’imbécile dans son dos en discutant avec vos amis, c’est vous que vous insultez, pas lui. Vous exprimez que vous êtes assez stupide (dépendant) pour rester avec une personne qui ne vous convient pas et que vous dénigrez tout à loisir. Admirer et être admiré pour toutes les qualités que vous lui reconnaissez et que vous vous reconnaissez est un des secrets des couples heureux.

Complicité qui repose en partie sur des relations sexuelles épanouies

La complicité repose sur la connaissance de l’autre et de soi et sur l’historique. Vous vous aimez de plus en plus à force de vous connaître et vous explorez toutes les dimensions du sexe en toute liberté, sans aucune peur du jugement de l’autre et dans la plus grande confiance. La complicité repose beaucoup sur le sexe, car ceux qui n’en ont plus se disputent facilement, n’ont pas d’attention l’un envers l’autre, vivent en parallèle et je les appelle les « couples pantoufles » : ils restent ensemble par peur de la solitude et deviennent colocs avec plus ou moins de bons sentiments entre eux. Certains finissent par devenir amis, quand d’autres se déchirent de plus en plus.

Aimez-vous ce texte ?

Alors, quel est le bilan maintenant que vous savez ce que vous cherchez et que vous avez compris que l’amour ne se chasse pas, mais il s’attire et qu’il faut d’abord être un célibataire entier et heureux avant de partager ce bonheur avec une personne comme vous ?

« Séduire pour une nuit ou charmer pour la vie ? » sorti au Québec et en Europe et vendu en numérique sur le site www.pascalepiquet.com

La nouvelle version du « Syndrome de Tarzan avec amour en supplément » est vendue en version numérique (e-book) uniquement sur le site www.pascalepiquet.com avec, en bonus, une conférence audio.

« Gagnez au jeu des échecs amoureux » est vendu en numérique (e-book) uniquement sur le site www.pascalepiquet.com

– Coaching individuel par skype. Tous les détails sur mon site : www.pascalepiquet.com

Lisez la chronique de Pascale Piquet, tous les mercredis, depuis 2007.

Partagez cet article !

Des Livres pour Changer de Vie !




Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux : 

(00 1) 450 886 0585 – Montréal : (00 1) 514 248 7392

 

www.pascalepiquet.com

Autres articles de Pascale...

Arrêter le sexe

ARRÊTER LE SEXE ?

« Arrêter le sexe ??? Mais je ne pourrais pas ! » vous répondra une grande partie de la

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?