Aimez MaChronique !



LA TAILLE DU PÉNIS JOUE-T-ELLE UN RÔLE DANS LE BONHEUR À DEUX ?

Partagez cet article !

LA TAILLE DU PÉNIS JOUE-T-ELLE UN RÔLE DANS LE BONHEUR À DEUX ?

Dans mon dernier ouvrage « Séduire pour une nuit ou charmer pour la vie ? » (Béliveau éditeur), je parle de sexe, mais pas du sexe, je veux dire l’organe masculin en tant que tel. Ce qui motive ma chronique d’aujourd’hui, c’est d’entendre des femmes discuter de l’entrejambe de leur amant ou conjoint : elles comparent la grandeur et grosseur de l’objet ! Les médias, le web, les discussions stupides entre nanas soi-disant libérées poussent certains hommes à croire qu’il faut un GROS pénis pour satisfaire ces dames. Et, d’ailleurs, ça veut dire quoi « gros » ? Sur quels critères faut-il se fonder ? Les dames jugent-elles vraiment un homme sur les dimensions de son sexe ? N’existerait-il pas d’autres critères comme la sensualité, la générosité, la volonté de faire plaisir et le fait qu’il soit capable d’aimer autant physiquement que sentimentalement ? Est-ce le membre de l’homme qui n’est pas assez gros ou le sexe de certaines femmes qui s’est trop élargi en même temps que leur besoin de domination ?

J’ai peur quand je rentre dans un sex-shop et que je vois des objets surdimensionnés (à faire rougir un cheval !) que certaines clientes affectionnent… Je connais les femmes girafes qui se rallongent le cou, celles qui étirent le lobe de leurs oreilles, mais s’élargir le vagin  pour se faire croire qu’on peut y entrer un train me fait frémir d’horreur ! Certes, si vous êtes confrontée, Madame, à un tout petit organe, c’est vrai que sur le plan « sensations », on y perd au niveau des surfaces qui vont se frotter et se stimuler. Mais sachez que la taille du sabre ne fait pas la valeur du guerrier et qu’il existe une multitude de choses à explorer qui ne nécessite pas « un bélier ». J’ai parfois peur que certaines deviennent des adoratrices de l’obélisque de la Concorde ! Peut-être aussi êtes-vous frigide détruisant la confiance de Monsieur en lui faisant croire qu’il est incapable de vous satisfaire… Certaines sont tellement dominatrices qu’il leur est impossible de se  brancher aux sensations de leur intimité. La domination ne permet pas de se laisser aller, ni de s’abandonner, fondements du plaisir et de la jouissance. C’est dans votre tête et non uniquement dans la circonférence de ce qui vous rentre dans le corps que le plaisir doit se loger, en premier : aimer, faire confiance, respecter et admirer votre conjoint.

La pression mise sur le dos des hommes est de plus en plus révoltante. Je suis fatiguée de voir le « woman power » en déséquilibre affectif fanfaronner en essayant d’humilier ses amants : et si le problème venait de vous, Mesdames ? Messieurs, vous tombez parfois sur des dominatrices qui jouissent du plaisir de vous castrer et vous ne les satisferez jamais autrement. La femme est le repos du guerrier et ne doit pas être son pire danger. Allons-nous voir fleurir une génération de centaures comme dans la mythologie, car il faudra bien aller du côté des chevaux ou des éléphants, si les hommes ne les satisfont pas. Franchement, j’ai peur pour l’avenir de l’homme avec ces femmes qui se disent libérées. Mais libérées de quoi ? Pas de la dépendance affective en tout cas ! Elles crachent sur les hommes et leur zizi et s’étonnent de ne pas trouver chaussure à leur pied ou organe à leur vagin. Eh oui, manquer de respect au sexe opposé est la manifestation d’une peur qui relève de l’enfant intérieur. Si vous avez été broyé, homme ou femme, dans vos relations précédentes, la bonne idée n’est pas d’humilier les suivantes, mais plutôt de comprendre pourquoi vous avez attiré les mauvaises personnes. Une fois la dépendance affective réglée, vous apprécierez le sexe opposé sans vous concentrer sur les dimensions de son sexe.

Messieurs, arrêtez donc de mesurer votre pénis et peut-être de tirer dessus pour l’agrandir : vous ne serez pas plus considéré par ces walkyries qui, de toute façon, ne seront jamais satisfaites. Dirigez-les vers le rayon des « jouets » et passez votre tour. Tournez-vous vers les femmes féminines et sensuelles qui respectent votre virilité et votre masculinité, qui apprécient bien d’autres éléments de votre personnalité que la dimension de votre antenne télescopique et qui savent que votre générosité, votre sensualité et votre amour pour elles valent amplement le plus gros sexe du monde. Mais pour cela, une femme doit  être équilibrée… Le pire, Messieurs, c’est d’être choisi juste pour la grosseur de votre zizi et traité comme un objet quand ces mêmes furies vous reprochent de loucher sur leurs gros seins ballotant dans leur profond décolleté. Peut-on en déduire que tous les hommes en couple ont un gros sexe ? Ou que les hommes bien membrés font jouir leurs maîtresses à tous coups ? Je vous rappelle que le sexe de la femme s’adapte à la perfection à ce que tout homme peut lui présenter. C’est comme une chaussette qui va à tous les pieds. Sauf quand Monsieur est vraiment trop équipé et que Madame n’a pas les yeux plus gros que le ventre. Des milliers de couples sont heureux et ne se sont jamais, ni l’homme ni la femme, préoccupés de la taille de ce qui les rend épanouis sexuellement ensemble. Probablement parce que, avant tout, ils s’aiment.

Voilà pourquoi je m’évertue à vous encourager, Messieurs, à choisir une personne avec laquelle vous instaurerez une relation de confiance et de complicité. Et le meilleur argument restera la grandeur de vos sentiments plutôt que la performance ou la dimension de votre sexe !

« Séduire pour une nuit ou charmer pour la vie ? » sorti au Québec et  le 9 mai 2016 en Europe et vendu en numérique sur le site www.pascalepiquet.com

La nouvelle version du « Syndrome de Tarzan avec amour en supplément » est vendue en version numérique (e-book) uniquement sur le site www.pascalepiquet.com avec, en bonus, une conférence audio.

« Gagnez au jeu des échecs amoureux » est vendu en numérique (e-book) uniquement sur le site www.pascalepiquet.com

– Coaching individuel par skype. Tous les détails sur mon site : Choix n°5     http://www.pascalepiquet.com/coaching-intensif.php

Coaching de couple par skype ou en personne. Tous les détails sur mon site : Choix n°4 : http://www.pascalepiquet.com/coaching-intensif.php

Lisez la chronique de Pascale Piquet, tous les mercredis, depuis 2007.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?