Aimez MaChronique !



La sécurité des données et la révolution de l’impression 3D

Partagez cet article !

La sécurité et le management général conduisent souvent à se poser des questions là où d’aucuns ne voient que révolution!

L’idée qu’un objet, exacte réplique d’un produit, peut être fabriqué rapidement à partir d’un fichier est maintenant une réalité avec la révolution de l’impression 3D. Comme toujours, chaque évolution de cette ampleur soulève des interrogations sur la propriété intellectuelle, les droits d’auteurs et la protection des données de l’entreprise.

Le concept est né de deux étudiants du MIT, Tim Anderson et Jim Bredt en 1995 qui ont transformé une imprimante à jet d’encre en imprimante 3D. Ils ont créé Z Corporation pour commercialiser leur procédé. En janvier 2012, l’entreprise a été rachetée par 3D Systems Corporation.

La conception assistée par ordinateur n’est pas une nouveauté et le français Dassault Systèmes excelle dans cette branche de l’industrie. Ces procédés et technologies traditionnels nécessitent une expertise plus pointue et moins démocratique ainsi que plusieurs étapes logistiques et de production.

La révolution vient de l’accessibilité au grand public et qui permet de reproduire à l’identique un objet complexe ou de la vie quotidienne à partir d’un modèle ou de sa photographie, à des coûts qui sont sans commune mesure avec les standards de la PAO.

Les applications et usages sont nombreux : architecture et urbanisme, électronique, industrie automobile, aéronautique, santé,…et n’ont d’autre limite que celle de l’imagination.

Partout où la restitution de la complexité était un frein à l’innovation et à l’expérimentation, le prototypage et les séries expérimentales à des coûts raisonnables permettront d’accélérer les cycles de conception et la mise sur le marché.

Chaque révolution technologique apporte son lot de nouveaux enjeux, comme la numérisation pour la musique, la compression pour l’industrie du cinéma,…On imagine aisément les questions induites de propriété intellectuelle et de droits d’auteurs. Fabriquer des pièces de son avion de modélisme à partir d’un prototype est désormais chose aisée et légale, tant que c’est pour changer à la marge le produit initial. En faire une copie complète, puis deux, y compris pour son usage personnel, l’est-il toujours?

On comprend dès lors les enjeux émergents pour les experts en sécurité et protection des données. Il suffit d’accéder à une photo, un dessin ou un prototype d’un projet secret de votre entreprise pour le dupliquer à l’identique en quelques minutes!

Classifier et protéger les données sensibles, ses prototypes et modèles de présérie sont devenus une exigence cruciale pour toute entreprise.

KRYPTSYS a  développé une expertise dans cette démarche et saura vous accompagner, notamment avec des outils développés en partenariat avec Panda Security.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !