LA PRISE DE CONSCIENCE ET LA PRISE DE BEC

Partagez cet article !

Un jour la prise de bec, prise de conscience, décida de combattre sa méchanceté avérée et de remplacer ses réactions hargneuses et impulsives par des décisions sages et murement réfléchies.

Elle prit le chemin de l’océan pacifique pour y jeter son panier à crabes et se traça un nouvel itinéraire, celui de visiter en premier lieu le volcan de l’Etna pour y enfouir ses mauvaises actions et escalader ensuite l’Himalaya pour jeter du plus haut mont, ses paroles les plus mauvaises.

Après moult péripéties et un temps passé, la prise de bec arriva enfin au volcan sicilien et après avoir pris quelques gouttes d’eau dans sa gourde de l’espoir, elle s’agenouilla, sortit le sac noir empli de ses mauvaises actions et le jeta au fond de l’Etna, qu’elle croyait endormi.

Elle se leva, soulagée de cet acte qu’elle croyait héroïque et s’en alla bon train, vers sa troisième et dernière destination.

Des Livres pour Changer de Vie !




Arrivée au bas de la chaîne de l’Himalaya, elle leva la tête vers les cimes et malgré leur hauteur, elle décida de continuer son chemin, car les vers des remords commençaient à envahir son cerveau guidé par la déraison.

Du haut de l’Everest, elle prit quelques gouttes de son eau de l’espoir et sortit le sac rouge empli de ses mauvaises paroles qu’elle balança dans le vide, mais à sa grande surprise le sac éclata en milieu de chemin et les paroles calomnieuses se prirent le bec avec les paroles irréfléchies, car chacune d’elles revendiquait un statut.

La bataille fut rude mais remportée par les paroles calomnieuses, car en plus d’être acerbes elles étaient calculées, donc bien réfléchies.

Les paroles victorieuses prirent le chemin vers le volcan de Sicile afin de récupérer leurs alliées, les mauvaises actions et inverser la donne de la prise de bec par une prise de pouvoir.

Aimez-vous ce texte ?

En se rapprochant de leur destination, elles assistèrent à un spectacle des plus inouïs, des larves de feux jaillissant de tous les côtés virevoltaient dans tous les sens, car provoquées par le sac des mauvaises actions qui n’aurait pas dû s’ouvrir.

Les mauvaises paroles s’agrippèrent alors aux mauvaises actions, elles même enflammées par les larves d’un Etna indigné et elles avancèrent vers le chemin de la vengeance, situé au pôle nord.

Arrivées à bon port, elles trouvèrent dame vengeresse assise dans la neige et dénuée de tout esprit de vengeance, refusant d’offrir son plat froid à des âmes en colère et leur présentant en guise d’offrande, le meilleur plat de l’univers, celui de la vérité vraie, car lorsqu’elle éclate, la vérité est plus humiliante que toutes les tares réunies.

Partagez cet article !