Aimez MaChronique !



La parabole de la ceinture noire.

Partagez cet article !

Compétence de gestion

18 septembre 2013 – TAGS

par Christian Latour

Christian Latour

IMAGINONS UN PRATIQUANT EN ARTS MARTIAUX EN TRAIN DE S’AGENOUILLER FACE AUSENSEI (SON MAÎTRE PROFESSEUR) AU COURS D’UNE CÉRÉMONIE DE REMISE DES CEINTURES NOIRES.

Après des années d’entraînement intensif, l’étudiant a fini par atteindre l’apogée de la réussite dans sa discipline. Il est donc devant le maître pour recevoir sa ceinture noire.

Le maître lui dit alors :

« Avant que je ne t’accorde la ceinture noire, tu dois encore passer une ultime épreuve. »

— Je suis prêt, répond l’étudiant, s’attendant alors à devoir livrer un autre rude combat.

Le maître lui répondit alors :

« Pour mériter ta ceinture noire, tu dois répondre à la question essentielle suivante : quelle est la vraie signification de la ceinture noire ? »

Sensei :

— Cela signifie la fin du voyage. Il s’agit d’une récompense bien méritée pour le dur travail fourni sans relâche.

Le sensei attend davantage. Il n’est visiblement pas satisfait. Puis il finit par parler :

« Tu n’es pas prêt pour la ceinture noire. Reviens dans un an. »

Un an plus tard, l’étudiant s’agenouille de nouveau devant le sensei.

Le maître lui dit alors :

« Quelle est la vraie signification de la ceinture noire ? »

Sensei :

— Il s’agit d’un symbole de mérite qui récompense le plus grand accomplissement de notre art.

Le sensei ne dit rien pendant plusieurs minutes, attendant. Il n’est visiblement pas satisfait. Puis il finit par parler :

« Tu n’es pas prêt pour la ceinture noire. Reviens dans un an. »

Un an plus tard, l’étudiant s’agenouille une fois encore devant le sensei.

Et le maître demande encore :

« Quelle est la vraie signification de la ceinture noire ? »

Sensei :

— La ceinture noire représente le commencement, le départ d’un voyage infini pour accéder à la maîtrise toujours plus grande de la discipline. Il s’agit d’un travail sans fin… avec évidemment, comme cible ultime, la croissance infinie du corps, mais également celle du cœur, de l’esprit et de l’âme.

Et le maître s’exclama :

« Tu es maintenant prêt à recevoir la ceinture noire et à commencer ton véritable travail. »

— Source : James C. Collins & Jerry I. Porras, Bâties pour durer — Les entreprises visionnaires ont-elles un secret  ? FIRST-Management, Paris, 1996 (voir page 273-274)

Manuel de (gestion / réflexion) du restaurateur presque parfait… la lettre C

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !