Aimez MaChronique !



La grosso-phobie dans les yeux de la société

Partagez cet article !

Comment vivent les personnes grosses face à la phobie de la société face à leur poids ? En effet, en voyant une personne de grande taille, les gens ont souvent une réaction désobligeante ou encore un simple regard de dégout se lit sur leur visage.

On rejette les personnes hors normes et une peur de devenir comme eux s’installe peu à peu et c’est ce qui explique ce rejet. On les pousse ainsi à s’isoler encore plus et on leur donne une raison de mal manger. Ils ne vont plus sortir pour éviter les regards et les mots impitoyables.

Comment sont-ils perçus par la société ?

Les personnes qui ont des problèmes de poids véhiculent comme image le fait que :

elles n’ont pas de volonté,

elles sont passives,

elles sont dépendantes,

elles sont immatures

elles sont faibles

elles n’ont pas de contrôle

Les gens qui se qualifient de normaux regardent les obèses de haut. Ils trouvent qu’ils sont incapables de garder le contrôle à l’inverse des autres.

Les remarques qu’elles entendent le plus souvent

« Combien de fois tu manges par jour ? », « quels types d’aliments as-tu mangé pour arriver à ce poids ? ».

« Tu devrais faire du sport ou encore faire une chirurgie bariatrique : elles sont proposées à petit prix grâce au tourisme médical, tu peux t’offrir un séjour pour une sleeve gastrique et tu seras bien mieux après. »

« Est-ce que t’arrives à marcher facilement ? » ou pire encore  » comment fais-tu pour te laver convenablement ? »

La décision de se faire opérer et faire du sport pour guérir de son obésité doit être personnelle et pour acquérir une stabilité pondérale et émotionnelle mais surtout pour éviter les maladies cardiovasculaires associées à l’obésité.

Les obèses sont généralement qualifiées comme des personnes faibles, qui ne parviennent pas à contrôler leur appétit, des goinfres qui mangent tout le temps. Rares sont ceux qui comprennent que l’obésité de la plupart survient suite à une puissante souffrance ou suite à un traitement médicamenteux qui a bouleversé la stabilité hormonale.

Il est temps de changer ce regard car l’obésité est un fléau qui touche de plus en plus grands et petits . Il faut aider les gens dans le besoin sans pour autant être blessants et offensants.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !