Aimez MaChronique !



La formation ostéopathie : quelles sont les conditions d’admission ? Quel est le détail du programme enseigné ?

Partagez cet article !

Applicable à la rentrée 2015, le décret du 12 décembre 2014, la formation en ostéopathie bénéficie d’un encadrement légal.

Les conditions d’admission et la maquette du programme d’enseignements sont notifiés dans ses articles 2 à 4.

Deux publics ciblés par la formation en ostéopathie la voie pour les post-bac et la voie pour les professionnels de santé

Actuellement, il existe deux voies pour devenir ostéopathe : la formation après un diplôme médical / paramédical ou après l’obtention du bac.

La voie initiale est accessible pour les étudiants en mesure de justifier d’un baccalauréat. Idéalement, le bac S, même si elle n’exclut pas directement les autres filières.

Elle se déroule, pendant 5 ans, dans une école privée agréée, dont le coût oscille entre 8000 et 9000 € par an.

Pour les pros issus du paramédical (ergo, infirmiers, kinés…), la formation ostéopathie passe de 5 à 3 ans.

Une fois détenteurs du DO (Diplôme d’Ostéopathe), ils peuvent alors exercer cette activité en France.

Pour les médecins, leur formation en ostéopathie n’est que de 2 ans pour avoir leur DIU (Diplôme Inter-Universitaire) de Médecine Manuelle-Ostéopathie.

Gare à ceux qui ne peuvent pas montrer leur diplôme en ostéopathie, ces personnes encourent de la prison (1 an) et des milliers d’euros d’amende.

Un programme pédagogique en plusieurs points : la pratique et la théorie en cours ainsi que la pratique en clinique

Dans la voie initiale, prévue dans le décret de décembre 2014, la durée de la formation ostéopathie est de 5 ans

Avec une répartition des différents enseignements établie à 3 360 heures pour la théorie et la pratique (travaux dirigés et travaux pratiques) puis 1 500 heures de formation encadrée en clinique.

L’enseignement théorique doit être articulé autour de 7 points précisés dans l’article 4 du décret comme les sciences fondamentales ou encore la sémiologie des altérations de l’état de santé.

Les heures de « pratique », quant à elles, elles sont nécessaires pour tester les techniques et apprendre à maîtriser le geste ostéopathique.

Enfin, les 1 500 heures encadrées en clinique entraînent les étudiants dans le monde réel.

Par le biais des 150 consultations obligatoires par décret, ils sont amenés à gérer la totalité du déroulement d’une séance – du diagnostic aux suivis ostéopathiques.

A l’issue de cette formation, tous les détenteurs d’un DO ou d’un DIU peuvent travailler dans différents endroits : la patientèle d’un ostéopathe étant extrêmement large.

En entreprise ou en cabinet libéral, dans un établissement de sport ou de soins, il y a de nombreuses possibilités !

Pour en savoir plus sur la formation en ostéopathie, suivez ce lien : institutdauphine

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !