Karl Jean Jeune poursuivi pour crime financier

Partagez cet article !
Le nomme Karl Jean-Jeune, un individu presente par le Palm Beach post comme un proche de la première dame haitienne Sophia Martelly est recherché pour crime financier aux États-Unis d`Amérique, plus précisément dans l`État de la Floride.

Selon le journal, Il est activement recherché dans le comté de Palm Beach pour avoir détourné environ 30 000 dollars US du Lake Worth Bank où il travaillait.

Le Palm Beach Post a précisé que Karl Jean-Jeune a admis avoir détourné la somme de 28700 dollars US, grâce à des échanges de trésorerie entre mai et aout 2007. Il avait pris l’habitude de quitter la banque aux heures de fermeture avec des sommes allant de 700 à 5000 dollars au cours de cette période.
Des dossiers judiciaires révélés par le journal américain, soulignent que M. Jean-Jeune avait plaidé coupable de vol au second degré en février 2008 et avait bénéficié d’une période de probation d’un an et demi pour rembourser l’intégralité des 28700 dollars volés.
Il aurait utilisé l’argent pour entre autres, acheter une voiture et un téléphone portable. La porte-parole du « State Département of Correction » de la Floride,Ellyn Rackleff, le présente comme un fugitif.
Karl Jean-Jeune a tweeté lundi ses plus de 8.000 followers pour leur faire savoir qu’il se trouvait a l’Hôtel Karibe à Port-au-Prince, site du premier sommet des pays des Caraïbes à se tenir en Haïti et qu’il avait été ému par la cérémonie d’ouverture du 24e sommet des chefs d’État et de gouvernement.
Le fugitif sy trouvait au meme moment ou le ministre americain`de la justice Eric Holder invite au forum, prenait la parole sur des questions relatives au crime et a la sécurité dans la region Caraïbe.

Suite à la publication de l’article de Palm Beach Post, je ne peux garder silence. Il faut que je mette les choses au clair. Karl Jean Jeune a reagi pour dire que Cette affaire appartient définitivement au passé et n’a rien à voir avec la personne que je suis aujourd’hui, la façon dont je fais mon travail, gère mes amis et ma famille.

J’aime mon pays. J’aime mon travail et je m’y investis entièrement. Je vais continuer à travailler, rire et vivre tout en attendant que cette affaire soit élucidée une bonne fois pour toute.

Je demande à mes amis, parents, proches de garder leur sérénité et de croire en la capacité de mon avocat à résoudre ce malentendu a conclu Karl Jean Jeune.

Partagez cet article !
 
 
 

Des Livres pour Changer de Vie !