Aimez MaChronique !



HUMILIATION : GIFLES ET COUPS DE PIED AUX FESSES

Partagez cet article !

HUMILIATION : GIFLES ET COUPS DE PIED AUX FESSES

Les punitions corporelles infligées aux enfants sont aujourd’hui remises en question, même s’il fut un temps où chaque parent trouvait cela normal, ayant été frappé lui-même par le passé. J’ai aussi reçu des gifles, mais n’en ai pas distribué, car cela me paraissait barbare vis-à-vis d’un enfant, d’autant que ma fille ne m’a jamais poussée à bout. Car, il faut bien le reconnaître, il y a la gifle que vous ne pouvez pas retenir tellement vous êtes excédé et si ce n’est pas une excuse, c’est une explication. Cette gifle-là vous la regrettez et vous feriez n’importe quoi pour la rattraper. Puis, il y a celle qui est méritée, mais pas à un enfant : à un homme ! Dans quelles circonstances ? Nous le verrons plus tard. Et souvenez-vous que les nobles, pour se provoquer en duel, utilisaient leur gant pour gifler l’adversaire qu’ils défiaient. Et que dire du coup de pied aux fesses qui est un geste non seulement déplacé, mais également humiliant. Pourquoi gifles et coups de pieds ont une signification et représentent un geste de domination et d’humiliation ?

Quand deux hommes se battent, c’est généralement à coups de poing. Si l’un gifle l’autre, c’est dans le but précis de l’humilier. Frapper avec la main ouverte et à plat en visant la tête, le soufflet, est un geste qui atteint au visage, plus particulièrement la joue, et cingle. Je me souviens du bruit que cela fait dans l’oreille et de la résonnance dans la tête. Je vous rassure, je ne suis pas du tout traumatisée : une gifle n’est rien à côté des coups de poing que je donnais et recevais en violence conjugale. Mais si le corps est une surface de souffrance, le visage est bien notre point faible : il n’est pas fait pour absorber les coups. Les joues sont faites pour les baisers et non pour la violence. Et tout dépend qui donne la gifle : certaines ne vous toucheront pas (vos parents vous giflaient et vous vous en moquiez), quand d’autres vous blessent : un instituteur devant toute la classe ou votre père devant vos amis ou votre petite-amie. Les circonstances feront de la gifle un geste anodin (vous en aviez l’habitude) ou une offense en plus d’une humiliation.

Celle qui est méritée, à mes yeux, est celle qu’une femme donne à un homme qui l’a insultée. Personnellement, je préférais jeter le contenu de mon verre à la figure du mal élevé, ça m’évitait de le toucher. Encore faut-il avoir un verre à la main et être dans une soirée. Mais quand vous vous comportez, monsieur, comme un goujat, pas étonnant qu’on vous traite comme tel et qu’on ait la main leste. Celle-là, vous ne l’avez pas volée. Le pire est, bien évidemment, quand ce rustaud la rend immédiatement. Je vous vois venir, monsieur, vous vous dites qu’elle n’avait qu’à pas commencer, mais si une femme que vous ne connaissez pas ou peu se rend jusque-là (et je ne parle pas de votre conjointe), c’est que vous avez mis le paquet dans la grossièreté. La moindre des choses est de présenter vos excuses et non de frapper en retour. En violence conjugale, si la femme frappe la première, il y a de fortes chances qu’elle déclenche une riposte et si ce n’est qu’une gifle au lieu d’un coup de poing, elle a encore de la chance. Frapper un enfant à la tête n’est pas bien malin non plus, car en plus de l’humiliation, vous pouvez le blesser sévèrement.

Le coup de pied était souvent utilisé dans les pièces de Molière pour punir les valets et laqués : leurs maîtres remettaient ainsi dans le droit chemin leur domesticité. Que dire des Romains vis-à-vis des esclaves, car les coups de pied sont généralement réservés aux chiens. Tout le manque de considération était placé dans ce geste bas et il l’est d’autant plus quand c’est fait à un enfant ou à une femme. Cette région, chez cette dernière, est chasse gardée, terrain privé, que seul le conjoint a le droit de toucher et certainement pas avec le pied. Même entre amis, ce n’est pas une bonne idée : un homme qui donne un coup de pied aux fesses à une femme qu’il connaît, même presque caressant, a toutes les chances de prendre une baffe ou de se faire rabrouer vertement. Ça ne se fait pas. On ne touche pas les fesses d’une femme en aucune façon et pour aucune raison à moins d’y être invité. D’autant moins avec le pied…

Personnellement, je n’admets pas qu’un homme que je connais ou pas se permette de me donner un coup de pied aux fesses, même en riant. C’est un manque de classe et de respect évident. Et même si votre amie fait semblant de rire parce que vous avez fait rire les autres, elle trouvera le geste humiliant et vous en tiendra rigueur pour un bout de temps. Vous viendrait-il à l’idée de gifler pour rire ? Non. Pas plus que botter les fesses d’une dame quelles que soient vos relations et la situation. Les femmes n’ont pas plus ce privilège, toucher les fesses des gars, car cette partie du corps représente tout de même un lien avec la sexualité. Le coup de pied aux fesses est un geste humiliant pour un adulte comme pour un enfant et pire encore pour une femme. C’est déjà un manque de savoir-vivre que passer la main aux fesses d’une femme, alors y aller avec le pied est vraiment un crime de lèse-majesté.

Gifle ou coup de pied, à un enfant, une femme ou un homme est un geste humiliant. Parce que le premier touche la tête et le visage et le second représente la région où l’on frappe habituellement un chien. Et si vous avez la main ou le pied leste, peut-être y réfléchirez-vous à deux fois avant de recommencer : c’est un geste de domination par l’humiliation physique et cela ne fait que manifester votre manque d’humanité et de savoir-vivre. Et ne faites pas à autrui ce que vous ne voudriez pas qu’on vous fasse !

***Nouveau*** Coaching individuel par skype. Tous les détails sur mon site : Choix n°5     http://www.pascalepiquet.com/coaching-intensif.php

Sortie du e-book sur les relations hommes/femmes « Séduire pour une nuit ou charmer pour la vie ? » Les 13 premières pages sont téléchargeables gratuitement sur le site : www.pascalepiquet.com

Lisez le e-book « Pourquoi récupérer son ex, là est la question. Comment survivre à une rupture, là sont les réponses ! » : http://www.pascalepiquet.com/pourquoi-recuperer-son-ex.php

Écoutez Pascale Piquet régulièrement, à la radio :

Chronique hebdomadaire :

95.7 FM au Saguenay-Lac-St-Jean : Écoutez la chronique décapante de Pascale Piquet avec la complicité de John Ferguson et son équipe, tous les mercredis à 16h15

Chronique mensuelle :
94.1 FM à Sept-Îles : Écoutez le trio détonnant David Tancrède, Valérie & Pascale Piquet, tous les premiers mercredis de chaque mois à 16h40 !

Lisez le second livre de Pascale Piquet : « Gagnez au jeu des échecs amoureux » (Michel Lafon)

Commandez le nouveau DVD « Comprendre la Vie », et téléchargez le guide « Arrêtez de souffrir, construisez votre bonheur », pour développer confiance et estime chez vous. En vente exclusive sur le site www.pascalepiquet.com

Prenez une dose de bonne humeur : suivez Pascale Piquet sur Twitter www.twitter.com/pascalepiquet

FACEBOOK : page professionnelle « Pascale Piquet »

Et lisez la chronique de Pascale Piquet, chaque mercredi !

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?