Aimez MaChronique !



GOLF INTÉRIEUR

Partagez cet article !
  • GOLF INTÉRIEUR

Par Jacques Cyr

 

 

Demandez moi pas pourquoi que j’ai été joué là. Mais une passion étant ce quelle est, et ayant un hiver plutôt long, j’ai du me résigner à satisfaire ce besoin de frapper la p’tite balle blanche à l’intérieur. Mais catastrophe! Pas possible de « scorer » là. Le golf intérieur est une autre façon complètement différente de golfer. Il faut se résigner à perdre des coups afin de s’ajuster au fait d’être à l’intérieur et d’ajuster nos distances de bâtons. J’ai plus de 50 ans, la vue affaiblissante, beaucoup moins de clarté sur les tertres aux lumières tamisées pour ne pas nuire à la projection,  l’évaluation visuelle des distances impossible (c’est quand même pas du 3D) et n’étant pas un joueur de 90,  j’ai donc toutes les conditions réunis pour  m’écœurer d’aller jouer là. Et je ne parle pas du putting. Dans ma saison dernière, j’ai très souvent joué la normal au putting. À l’intérieur, oublie ça. Des 4, 5, 6 puts, cela n’étais pas rare. J’ai donc compris que l’on ne va pas là dans le but de jouer une partie de golf, mais bien pour s’amuser à frapper la balle.

Voici donc quelques observations que j’ai noté pour pouvoir mieux s’amuser et se détendre :

-Au départ, choisi un terrain plutôt facile. Car vous aurez déjà à assimiler la façon que la machine fonctionne et ça, c’est déjà quelque chose.

-Pour le putting, mettre le « gimme »à un minimum de 6 pieds. Car le putting semble la faiblesse majeure du simulateur. Alors aussi bien mettre notre temps sur les coups frappés qui sont, eux, très réalistes, nonobstant l’évaluation VISUELLE des distances.

– Pour ne pas endommager les bâtons, mettez du ruban adhésif protecteur sur le dessus de vos bois, car je ne sais pourquoi, mais à l’intérieur il nous est arrivé souvent de frapper en dessous de la balle lorsque placée sur un tee et même sur le « rough ».

-Lorsque nous avons débuté la partie, les joueurs précédents avaient placé le simulateur afin de concéder le trou après un bogie. Peut-être était-ce des joueurs de 4 d’handicap. Mais après avoir joué la partie à plus de 118, sans y inclure la dizaine de Mulligan, j’ai compris pourquoi. Cependant, pour un peu de challenge, j’aurais placé la machine afin qu’elle concède le trou seulement au double bogie. Cela accélère le jeu. Surtout lorsque vous êtes pris dans les bois avec l’impossibilité d’en sortir.

 

 

Voilà en gros l’après-midi de golf intérieur que nous avons passé. Pensez à allouer une heure de jeu par participant. Ce genre de golf se paye à l’heure. Modérer votre consommation de liquide afin de ne pas passer votre temps aux toilettes.

 

 Maintenant, à votre tour et allez essayer cela. Et dites nous vos commentaires.

 

Jacques Cyr

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !